Communication de nos partenaires

Discharge – End of days

Le 18 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Tezz - Guitares
  • Bones - Guitares
  • Rainy - Basse
  • Dave Caution - Batterie
  • JJ Janiak - Chant

Style:

Thrash / Punk / Hardcore culte

Date de sortie:

29 avril 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

‘crénom, avec eux, ça ne rigole pas !

Depuis 1977 qu’ils existent, ce groupe qui s’est formé en pleine explosion du punk nous envoie leur septième album full length dans les gencives et celui là, on peut leur accorder qu’il va décoincer plus d’un prépuce emprisonné dans une fermeture éclair !
Septième album certes, mais on compte au bas mot : 7 EP, 4 splits, 10 singles, 13 ( ?) compilations et 4 lives : autant dire que ça ne chôme par chez les anglais…

Huit ans après l’ébouriffant « Disensitise » (2008), les revoilà avec ce « End of days » qui nous envoie en pleine face quinze uppercuts qui tournent autour des deux minutes et dont ils ont le secret !
Punk, thrash, hardcore, crust, tout y est : eux qui se tiraient la bourre avec GBH et The Exploited à l’époque continue de prouver que, sans eux, les Napalm Death, Terrorizer, S.O.B. et toute cette vague crust / grind, aurait sûrement une autre gueule !
Même des groupes aux horizons plus éloignés (encore que…) comme Celtic Frost, Bathory ou Sepultura se réclament de ces légendes, ce n’est pas pour rien !
Seuls rescapés de la formation originelle, Tezz (guitares), Bones (guitares) et Rainy (basse) continue de balancer leurs riffs sur des paroles vindicatives contre la corruption, la guerre, la politique et toutes ces petites « détestabletés » que nos chers (dans le sens pécuniaire du terme) politiques continuent de nous gratifier année après année, gouvernements après gouvernements, éructées par JJ Janiak, qui officie également avec quasiment tout le reste du line up (sauf Tezz) de Discharge dans Broken Bones.

Alors oui, on a droit à 33 minutes de violence inouïe, d’une homogénéité parfaite, le tout d’une précision diabolique, tabassées par des maîtres du genre, qui passent à vitesse grand V, sans le moindre temps mort, même entre les morceaux où le blanc traditionnel est réduit au minimum histoire de maintenir l’auditeur sous pression tout le long de l’album.

Discharge fait, comme les groupes qu’il a influencé, dans l’urgence, le direct, l’efficace, ne fait aucun compromis.
Secouage de tête de rigueur, pogo dans le salon sous les photos de Tata Simone entre le fauteuil et le canapé obligatoire, un album à écouter en levant de gros majeurs devant un article sur le 49-3.

Bref, ça fait un bien fou par où ça passe et puis c’est tout !

 

Tracklist :
1. New World Order (3’04)
2. Raped and Pillaged (1’46)
3. End of Days (2’25)
4. The Broken Law (2’20)
5. False Flag Entertainment (1’53)
6. Meet Your Maker (1’23)
7. Hatebomb (2:14)
8. It Can’t Happen Here (2’28)
9. Infected (2’33)
10. Killing Yourself to Live (2’48)
11. Looking at Pictures of Genocide (2’13)
12. Hung Drawn and Quartered (2’18)
13. Population Control (2’15)
14. The Terror Alert (1’56)
15. Accessories by Molotov (Part 2) (2’19)

Site officiel : http://thenightmarecontinues.yolasite.com/
Myspace : http://myspace.com/dischargeukhc
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Discharge/56398174179

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green