Communication de nos partenaires

Destruction – Under attack

Le 21 mai 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Schmier - Basse, Chant / Mike - Guitares / Vaaver - Batterie, Choeurs. Guest : Alex Camargo (Krisiun) - Chant sur "Black metal".

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

13 mai 2016

Label:

Nuclear Blast Records
Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

34 ans de carrière, quatorzième album, un statut culte dans le monde du thrash metal, une tripotée de groupes de metal extrême avouant ouvertement le trio comme leur influence principale, que demander de plus avec Destruction ?
50 ans à la fin de l’année, le père Marcel peut se vanter de s’être fait un nom dans le monde du thrash metal et ce, depuis le milieu des années 80.
Mince, « Total desaster » sur l’EP « Sentence of Death », c’est lui ! Les incroyables « Infernal Overkill » et « Eternal Devastation », c’est encore lui…
Dire qu’entre 1989 et 1999, années pendant lesquelles il était parti du groupe, on a bien cru que Destruction allait ne jamais se relever : c’était sans compter sur ce grand échalas de presque deux mètres, au timbre si particulier…
Si « Cracked brains » (1990) donnait encore à peu près le change avec un André Grieder (Poltergeist) plein de bonne volonté et qui s’en tirait avec les honneurs, on évitera de parler de l’abominable « The least successful human cannonball » (1998) avec Thomas Rosenmerkel (Ephemera’s Party, ex-Jesus Chrysler Superskunk) qui a tout du parfait incident de parcours !
Dès le retour de Schmier, toujours actif cependant dans Headhunter, ce n’était plus la même purée : « All Hell breaks loose » redonnait à Destruction les lettres de noblesse qu’il n’aurait jamais dû abandonner et voilà que le trio nous re-balance un album en moyenne tous les deux ans… Et avec la qualité s’il vous plait, certes moindre que celle des premiers albums, mais supérieure à la moyenne du genre.

Et à l’écoute de cet « Under Attack », on sent que le trio, inchangé depuis l’arrivée du batteur Vaaver (Indukti, ex-UnSun) est en grande forme : troisième album sous ce line up après « Day of Reckoning » (2011) et « Spiritual Genocide » (2012), ça aide pour la cohésion !
Si les précédents albums de Destruction était convaincants à défaut d’être géniaux, « Under attack » est particulièrement costaud comparé à ses prédécesseurs.

Destruction a l’art de nous sortir des albums au son immédiatement reconnaissable : thrash metal alternant les mid tempo assassins avec d’autres plus speed sans aller dans des folies furieuses extrêmes.
Non, Destruction ne nous remettra sans doute plus de baffes à la “Total Desaster” ou “Bestial Invasion” mais si l’ensemble de ses titres restent impitoyablement thrash (“Under Attack”, “Generation nevermore”, “ Dethroned”, “Pathogenic”, le très nerveux “Elegant Pigs”, “Second to none”), il peuvent aussi converger vers quelque chose de foncièrement heavy comme l’oppressant et très réussi “Getting used to the Evil”, mais aussi paraître un rien convenu (“Stand up for what you deliver”, “Conductor of the Void”).
Et guise de bonus sur l’édition limitée, une reprise du “Black Metal” de Venom en compagnie d’Alex Camargo (Krisiun) pour une version assassine du titre original (je n’ai pas dit “assassinée”, nous ne sommes pas chez Six Feet Under – spéciale dédicace à Erikillmister -) et l’instrumental “Thrash Attack” (originalement sur “Infernal Overkill”) réenregistrée et reliftée comme le groupe a pu le faire avec ses anciens titres sur “Thrash Anthems” (2007).

Destruction ne fera pas dans l’innovation, ni dans le contre-pied : ils se contentent de nous envoyer ce qu’ils savent faire de mieux pour notre plus grand plaisir : du Destruction.
L’éternel chant aigu de Schmier parfois ponctué de cris suraigus, les riffs acérés, les intro acoustiques (“Under attack”, Getting used to the evil”) typiques comme on en avait du temps de “Curse the Gods”, la section rythmique saccadée… tout y est.

Si Destruction avait la fâcheuse habitude de nous sortir des albums très corrects mais à classer entre le précédent et le suivant, il faut reconnaître que cet “Under Attack” dépasse d’une tête les derniers albums.
Un très bon cru pour Schmier and co.

Tracklist :

1. Under Attack (6:13)
2. Generation Nevermore (4:04)
3. Dethroned (4:50)
4. Getting Used to the Evil (6:08)
5. Pathogenic (4:27)
6. Elegant Pigs (3:40)
7. Second to None (5:11)
8. Stand Up for What You Deliver (4:20)
9. Conductor of the Void (4:33)
10. Stigmatized (4:12)
11. Black Metal (bonus) (reprise Venom) (3:14)
12. Thrash Attack (bonus) (2:58)

Site officiel : http://www.destruction.de/
Myspace : http://myspace.com/destruction
Facebook : https://www.facebook.com/destruction
Youtube : http://www.youtube.com/user/DestructionDE
Twitter : http://twitter.com/destruction
Instagram : http://instagram.com/destruction_official

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green