Communication de nos partenaires

Carach Angren – This Is No Fairytale

Le 15 avril 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Seregor : chant, guitare
  • Ardek : claviers, orchestrations
  • Namtar : batterie

Style:

Horror Black Metal Symphonique

Date de sortie:

23 février 2015

Label:

Season Of Mist

Note de la SoilChroniqueuse (Balkiss) : 9/10


Je vais être claire dès le début, je suis sous le charme de This Is No Fairytale. Voilà. D’aucuns diront que les orchestrations rappelant certaines BO des œuvres de Tim Burton donnent une légèreté indigne (oui, d’accord, j’exagère un peu quand même) à la discographie du combo néerlandais, et bien, autant vous dire que je ne suis pas d’accord. Parce que le trio a déjà fait son petit bonhomme de chemin, un petit retour sur le parcours de Carach Angren s’impose.

En 2003, peut-être bien dans un club des amoureux de Tolkien, (parce que le nom du groupe est de l’elfique, du Sindarin pour être précise, tout droit sorti de l’imagination de l’ami John Ronald Reuel) a lieu la rencontre des deux frères Namtar et Ardek avec Seregor. Après une démo « The Chase Vault Tragedy » en 2004 et un EP « Ethereal Veiled Existence » en 2005, les garçons signent sur le label Maddening Media et sortent leur premier LP Lammendam. Death Came Through A Phantom Ship arrive deux ans plus tard et me permet de faire connaissance avec les fantômes et leur piraterie.

En 2012, changement de label et c’est au bas d’un contrat chez Season Of Mist que le trio infernal vient apposer son sceau pour nous offrir Where The Corpses Sink Forever. Voilà, je crois qu’on a fait le tour et maintenant, venons-en aux CARACHtéristiques de ce quatrième opus. C’est tout simplement le conte des Frères Grimm, Hansel et Gretel, adapté à l’époque moderne. Les orchestrations d’Ardek sont donc un tantinet ironiques et le groupe étant créateur d’ambiance, ils annoncent la couleur, c’est dark, malsain et du coup, voilà, ce n’est pas féerique du tout.

Le talent de conteur de Seregor est indéniable, il alterne magnifiquement « ses voix » pour mieux nous embarquer dans l’histoire de ces enfants sacrifiés sur l’autel de ce qu’il y a de plus noir chez l’être humain. *Certaines scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité du jeune public…* Papa alcoolique et violent poignarde Maman droguée qui décide finalement de se trancher les veines dans la baignoire pendant que Papa s’occupe de violer sa petite fille. Les gosses s’échappent et se font « recueillir » par un clown prometteur de pain d’épice mais psychopathe et schizophrène, il entend une voix de sorcière dans sa tête, « l’obligeant » à perpétrer des rituels sacrificiels pour manger le cœur des enfants. Il enferme Gretel dans une cage, et la contraindra à bouffer l’organe vital de son frère et enterrer son corps découpé en morceaux dans des sacs plastiques dans les bois et ÇA !… Ben c’est pas écolo ! Bon, ça ne se finit pas là, et donc… %£$§#@^*£ ! Ah merde ! Je viens de me faire censurer par la brigade anti-spoil, je vais seulement dire que vous n’avez qu’à écouter cette fabuleuse galette pour connaître la suite et remercier les gars pour cette sordide histoire…

Il est très difficile de dissocier les morceaux, tant il nécessaire de se taper l’opus en entier pour bien prendre part au « film d’horreur » projeté par les trois acolytes.
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, veuillez prendre place…

Je ne saurais dire si mon objectivité tombe en ruine ou si je suis sous l’effet d’un philtre d’amour car je ne trouve pas de faille à cette ténébreuse offrande. La durée du LP est idéale, 9 titres, 44 minutes de darkitude jetée aux oreilles de l’auditeur, l’ambiance est au rendez-vous, le mixage de Peter Tagtgrën est aux petits oignons, la prod délicieuse jusqu’à l’artwork plutôt lourd de sous-entendus, qu’on ne peut qu’avoir envie d’en reprendre. Et moi je m’en ferais péter les tympans, le cœur tout ça, totalement dévouée à la cause du trio qui est de nous absorber l’âme pour la faire s’incarner dans leur univers empli de terreur, de noirceur, dans ce tableau aux sombres couleurs de la déchéance humaine.
Allez ! Ne vous faites plus prier et prenez part à cette aventure dont, comme moi je pense, vous ne sortirez pas indemnes…

 

Track List :
01. Once Upon A Time
02. There’s No Place Like Home
03. When Crows Tick On Windows
04. Two Flies Flew Into A Black Sugar Cobweb
05. Dreaming Of A Nightmare In Eden
06. Possessed By A Craft Of Witchery
07. Killed And Served By The Devil
08. The Witch Perished In Flames
09. Tragedy Ever After

Site Officielhttp://www.carach-angren.nl/

Facebookhttps://www.facebook.com/carachangren

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green