Communication de nos partenaires

Asphyx – Incoming Death

Le 13 octobre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • MARTIN VAN DRUNEN : Chant
  • PAUL BAAYENS: Guitare
  • ALWIN ZUUR : Basse
  • STEFAN "HUSKY" HÜSKENS: Batterie

Style:

Death Metal

Date de sortie:

30 septembre 2016

Label:

Century Media Records
Note du Soilchroniqueur (Grid) : 8.5/10

Enfin Asphyx est de retour ! Un peu d’attente (4 ans c’est long) et un changement de line-up, certes pas des moindres puisque Bob Bagchus s’est tiré en 2013, n’ont pas arrêté le Panzer batave. Car même si Martin s’est fait éjecter de Hail of Bullets, Asphyx reste l’un des tout meilleurs groupes de Doom-Death.

Autant le dire tout de suite, pour moi (mais je suis fan, donc par définition, j’ai peu de chances d’être objectif), c’est une franche réussite. Et comme pour The Rack (Je triche un peu), comme pour Death…, The Brutal Way et comme pour Deathhammer, pas d’intro, pas de temps mort. On attaque directement par « Candiru ». « Division Brandernburg » et « It came from the Skies » sont deux excellents morceaux, dans la veine de ce que sait faire et fait depuis toujours le groupe. On est en territoire connu, les vocaux de Martin et la guitare au son si particulier de Paul Baayens.

Mais Asphyx n’est pas que du Death Metal, ils ont aussi su se forger un nom dans un registre plus Doom avec « Wardroïd », la superbe « The Grand Denial » et « Subterra Incognita ». Et même si, sur certains passages de « The Grand Denial », j’ai eu l’impression d’écouter du Hail of Bullets, surtout pour ces moments où la guitare sonne plus  »mélodique ». Désagréable impression ou juste écoute inattentive ? J’irai plus vers la première impression. Mais on ne va pas se fâcher pour si peu.

Pour ce qui est des deux singles, rien à dire : on a du death metal pur jus. « Incoming Death » et son côté très « Death, the brutal way … » et « Forerunners of the Apocalypse » vont se retrouver à coups quasi sûrs dans les set-lists des prochains concerts. C’est rapide, brutal et ça fait son office. Dan Swäno a rendu le tout vraiment lourd et puissant, y compris pour les titres précédemment cités.

Même si l’album sonne un peu plus heavy que les précédents, ça reste du Asphyx pur jus. On n’en demande certes pas des montagnes, mais l’on reste en terrain très connu. Asphyx ne force pas son talent, en garde certainement sous le pied, mais sonne toujours efficacement.
Et j’ai parlé du « chant » de Marin Van Drunen, mais j’ai l’impression d’un mec essoufflé par moment. Bon, 30 ans de carrière et de picole ça n’aide pas, mais cette sensation, je n’arrive pas à m’en défaire. Il reste quand même excellent, et gageons qu’il lui reste quelques années à continuer comme ça.

J’écoute « Subterra Incognita » pour cette fin de chronique. Et j’ai toujours ce sentiment de puissance, de lourdeur et d’une musique qui écrase ses auditeurs. Trois albums en 7 ans, bientôt 30 années d’existence, et même s’il ne reste plus de membre fondateur (comme un certain Napalm Death), Asphyx continue son chemin, certes sans être original, presque sans innover, mais à ce rythme, je m’en fous. Ils restent l’un des meilleurs groupes du genre. Il ne récoltera pas la note maximale, parce que c’est Asphyx, mais vous pouvez y aller sans crainte, cet album est très bon, « Death: the only Immortal ».

Tracklist :
01. Candiru
02. Division Brandenburg
03. Wardroid
04. The Feeder
05. It came from the Skies
06. The Grand Denial
07. Incoming Death
08. Forerunners of the Apocalypse
09. Subterra Incognita
10. Wildland Fire
11. Death: the only Immortal

https://www.facebook.com/officialasphyx
http://www.asphyx.nl/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green