Communication de nos partenaires

Like A Storm

Le 8 juillet 2015 posté par Bloodybarbie

Intervieweuse :Bloodybarbie

Interviewé : Matt Brooks (Guitariste & Choeurs)

Après avoir assuré la première partie de Steel Panther à l’Olympia (Paris) le 16/03/2015, voilà que les jeunes frères Néo-Zélandais du groupe Like A Storm reviennent nous rendre visite en ce 19/06/2015 au Divan Du Monde. Ils célèbrent aussi la sortie leur troisième album « Awaken The Fire » (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/like-a-storm-awaken-the-fire). Et cette fois-ci, ils ouvriront le bal pour Tremonti dans le cadre de leur tournée européenne. Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Matt Brooks, le guitariste du groupe, quelques heures avant qu’il monte sur scène avec ses frères.

Live report de leur concert : http://www.soilchronicles.fr/reports/tremonti-like-a-storm-au-divan-du-monde-paris-le-19062015

Peux-tu commencer par me raconter l’histoire de la formation de ce si jeune groupe qu’est Like A Storm ?

Matt : On vient d’Oakland, de Nouvelle-Zélande, où j’ai formé ce groupe avec mes frères Kent et Chris. Ensuite, nous avons déménagé au nord de l’Amérique car on était assoiffé de concerts en permanence. Certes, la Nouvelle-Zélande est un beau pays mais il n’est pas vraiment fait pour le Métal. Cela fait 6 ans qu’on fait des tournées et des concerts aux USA, on a ouvert pour des groupes comme Creed, Alter Bridge, Steel Panther et Slash. C’est notre première année de tournée en Europe, on est venu sur ce continent deux fois en trois mois et c’est génial ! On va bientôt être un groupe local (rire) !

Pourquoi ne pouviez-vous pas venir assurer des tournées en Europe auparavant ?

Matt : On était juste trop occupé à tourner aux USA. Et puis Mark Tremonti et les autres n’ont pas cessé de nous rabâcher à quel point c’est génial de tourner en Europe, notre impatience grandissait. Nous voilà enfin ici en 2015 !

 

Pour ce qui est de la tournée avec Steel Panther, où j’ai eu l’occasion de découvrir votre groupe, comment aviez-vous été choisi pour tourner avec eux, vous les connaissiez ?

Oui ! On avait déjà fait 3 tournées avec eux, on les adore, ils sont trop drôles !

Comme on a joué avec eux en Europe, on a également continué l’aventure avec eux pour la tournée américaine.

 

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes avec eux ?

Oh non, il y en a beaucoup trop, difficile d’en raconter qu’une seule ! En tout cas, c’était une expérience complètement dingue !

 

C’est vrai que Michael a conduit le bus de tournée ?

(Rire) Non c’est une running blague qu’il fait à chaque fois ! Il a 60 ans, il ne va quand même pas conduire un bus !

 

Et Tremonti, ce sont des amis à vous ?

Oui ! On adore ces mecs ! Mark nous a emmenés pour la première tournée aux USA avec Creed en 2009. Le courant est tellement bien passé entre nous qu’il nous a emmenés de nouveau avec Alter Bridge et nous voilà cette fois-ci avec son groupe, Tremonti. C’est la 6ème ou 7ème tournée qu’on fait avec Mark. On connait également Garrett (batteur) et Eric (guitariste) depuis des années et c’est cool de visiter l’Europe avec des amis.

 

Avez-vous le temps de faire du tourisme ?

On a eu un jour de libre ici à Paris, nous avons donc eu le temps d’aller visiter ces fameuses catacombes et c’était génial ! Six millions de squelettes sous la ville de Paris. C’est bizarre au début mais ensuite on trouve ça impressionnant, il ne faut surtout pas être claustrophobe ! Mais je dois avouer que plus on avance dans le tunnel plus on a la trouille, on se dit « putain, on est loin de la surface » et puis vous voyez tous ces squelettes.

 

Quel âge avez-vous les gars ?

On a entre 20 et 30 ans et Zak est le plus jeune : il a presque 20 ans.

 

Vous faites des études ou vous avez tout plaqué pour devenir des rock stars ?

J’avoue que j’ai tout arrêté pour aller en tournée (rire) et mes parents m’ont même soutenu dans ce choix ! Ils sont vraiment cool !

 

Tu penses reprendre les études un jour ?

Un jour (rire) ! On a la chance d’être très occupé à faire de la musique. On est vraiment ravi que tout se passe aussi bien pour nous et qu’on puisse aller partout dans le monde pour faire découvrir notre musique.

 

J’adore votre reprise de « Gangster Paradise », pourquoi ne pas l’avoir jouée au concert de Steel Panther ?

On n’avait pas le temps donc on devait bien choisir notre set. On a préféré jouer la reprise de TNT, qui collait mieux à l’ambiance d’un concert de Steel Panther mais aussi parce que c’est l’un de nos morceaux préférés et qu’il fait plaisir aux gens puisque tout le monde le connaît. Mais promis, ce soir on jouera « Gangster Paradise » pour toi (rire) car on aura plus de temps pour jouer davantage de morceaux, ça va être bien cool !

 

J’ai cru lire que vous vous êtes débrouillés tout seul pour le premier album en ce qui concerne la production et le mixage ?

En ce qui concerne le premier album, nous avons travaillé avec deux producteurs talentueux, mais pour ce qui est du 2ème et celui-là, nous avons tout fait seuls. Même lorsqu’on a signé avec Century Media, ils nous ont laissé la totale liberté de produire nos albums comme bon nous semble.

 

Comment avez-vous obtenu cette signature avec un grand label comme CMR ?

Je pense qu’ils nous connaissaient déjà puisque notre morceau « I Love The Way You Hate Me » passait beaucoup sur les radios américaines. Ils ont bien aimé notre approche de la musique et nous ont proposé de signer avec eux.

 

Comment composez-vous vos morceaux ?

On fait tout pendant la tournée, comme la moitié de « Awaken The Fire », on l’a faite pendant la tournée. Comme lors de notre tournée américaine, le soir on joue en concert et la nuit on faisait des sessions jam dans notre studio d’enregistrement pour sortir des idées.

 

J’ai cru lire que vous avez un studio d’enregistrement mobile ? Vous l’avez partout avec vous ?

Non, on l’a laissé au nord des USA. « I love The Way You Hate Me » et « Gangster Paradise » ont été enregistrés dans notre chambre d’hôtel. En puis, les nouveaux morceaux « Wish You Hell », « Become The Enemy »…ont été enregistrés au Lake House à côté du Michigan dans ce petit studio mobile. Lorsqu’on s’est rendu compte qu’on pouvait enregistrer dans ce studio, on s’est dit qu’on pouvait enregistrer absolument partout et nous concentrer tout le temps sur la musique. C’est un moyen très sympa de composer des albums.

 

Y-a-t-il un compositeur principal dans votre groupe ?

Chris, Kant et moi étions dans des groupes différents avant de jouer ensemble dans Like A Storm. Et chacun d’entre nous était le compositeur principal de son groupe ce qui fait qu’on a trois versions des morceaux et qu’on choisit celle qui plaît à tous.

 

Vous savez, il y a un groupe français de Metalcore qui s’appelle As The Storm, ce qui m’a induit en confusion lorsque j’ai reçu votre album pour chronique.

Ah vraiment ! Il faut qu’on fasse une tournée avec eux alors (rire) !

 

Pourquoi avoir choisi « Like A Storm » comme nom du groupe ?

Ça vient d’un extrait d’un de nos morceaux. On cherchait quelque chose de grandiose et qui n’a pas été pris. J’espère que ce groupe français ne va pas croire qu’on leur a piqué !

 

Et qui a fait la pochette ?

C’est notre bassiste Kent, c’est lui qui fait le design de nos t-shirt et goodies aussi. Le nom de l’album « Awaken The Fire » vient du morceau « Chaos » de notre précédent album, qu’on va jouer ce soir. Et pour nous, il symbolise notre album qui est énergique et défiant.

Comment l’idée d’utiliser le Digeridoo vous ait venu à l’esprit ?

Notre chanteur Chris a appris à s’en servir tout seul après un voyage en Australie ! En fait les sons de cet instrument rajoutent vraiment de l’originalité aux morceaux, pour qu’ils puissent se démarquer de ce qui existe déjà et c’est vrai que le Digeridoo peut complétement métamorphoser un morceau.

 

Quand avez-vous commencé à jouer d’un instrument ?

Ce qui est drôle c’est qu’on a tous commencé à jouer du piano à l’âge de 5 ans car nos parents voulaient qu’on apprenne à jouer d’un instrument. On n’a pas arrêté de faire de la musique depuis. Ensuite je me suis mis à la batterie, qui était mon premier instrument Rock’N’Roll et puis je me suis mis à la guitare lorsque j’avais 14 ans.

 

Aller, avoue que la batterie c’est beaucoup mieux que la guitare, parole de batteur (rire) !

(Rire) En fait la première chose que je fais quand je rentre de tournée une fois chez moi, je me mets à la batterie ! Zak m’inspire beaucoup et me donne envie de jouer !

 

Quels étaient vos premières influences ?

On a grandi bercé par le Rock et les vieux groupes, j’adore Metallica et Tool. On aime bien aussi les groupes qui font des choses différentes comme Bjork, Nine Inch Nails… Nos parents sont aussi de grands fans de Rock, ils aiment les Beatles, Creed, Revivals,…On est tous fan de musique Heavy mais on aime aussi des choses différentes, tant que c’est de la bonne musique !

 

Pensez-vous faire un concert en tête d’affiche ?

On y pense oui, la prochaine fois qu’on viendra en Europe, on essayera de faire quelques concerts en tant que tête d’affiche.

 

Quel est le meilleur concert que vous ayez fait ?

J’espère que ça sera celui-là, à Paris (rire) ! En fait, on revient du Download Festival, qui était gigantesque et impressionnant. C’était notre première fois ! On entendait beaucoup parler de la foule européenne et à quel point elle est géniale, on a pu le vérifier par nous-mêmes ! On a adoré jouer là-bas !

 

Comment est la scène Métal en Nouvelle-Zélande ?

On a quelques musiciens talentueux là-bas. Le seul problème qui se pose c’est qu’il n’y a pas vraiment d’opportunités de concerts et on ne peut pas faire des tournées comme on veut contrairement aux USA et en Europe, après tout c’est un petit pays. A chaque fois que je rentre chez moi, je fais connaissance de très bons groupes de là-bas dont je n’ai jamais entendu parler avant.

 

Peux-tu me recommander un bon groupe de chez toi ?

Shiad, j’adore ce groupe, qui est un grand fan d’un autre groupe Black List que j’écoutais beaucoup quand j’étais ado.

 

Êtes-vous endorsés ?

Je suis endorsé par PRS, ce qui est super car j’ai grandi avec leurs instruments et ce sont mes préférés. J’ai toujours voulu faire partie de leur famille. Mark Tremonti les utilise aussi. Il y a un modèle où ils ont sorti seulement trois exemplaires dans le monde, et j’en ai deux des trois.

Chris joue avec des Fender, Zak est endorsé par Vater Drumsticks.

J’avoue qu’on vient d’un patelin de Nouvelle-Zélande, on ne s’attend pas à tous ces beaux cadeaux, c’est comme un grand rêve qui se réalise !

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Like A Storm”

  1. pingback pingback:
    Posté: 8th Juil 2015 vers 13 h 02 min
    1
    Tremonti + Like A Storm au Divan Du Monde (Paris) le 19/06/2015 | Soil Chronicles

    […] Voici l’nterview de Matt Brooks quelques heures avant le concert : http://www.soilchronicles.fr/interviews/like-a-storm […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green