Communication de nos partenaires

Visions of Atlantis – Old Routes-New Waves

Le 9 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Clementine Delauney : Chant
  • Siegfried Samer : Chant
  • Werner Fiedler : Guitare
  • Chris Kamper : Claviers
  • Mike Koren : Basse
  • Tom Caser : Batterie

Style:

Metal Symphonique

Date de sortie:

29 Avril 2016

Label:

Napalm Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 5/10

Chercheurs et savants du 3ème millénaire, an 1, nous avons retrouvé des archives numérisées depuis l’aube de cette technologie disparue depuis. Voici un mémorandum contenant une part de celles-ci…

« Journal de bord du capitaine von Graffenberg, 1er avril 2916.

La musique a dépéri depuis des siècles. La robotisation et la technologie ont pris le pas sur la musicalité et la création à l’ère de l’Astonishing, et l’échec de ce pauvre Gabriel, dont les espoirs de reconquête de l’harmonie ont échoué, a été vanté par un consortium de la planète natale Terre appelé en ce temps le Théâtre du Rêve. A ce jour, seuls quelques hymnes du temps jadis ont survécu, tous fixés dans le précédent millénaire, dans sa 80ème décennie, des histoires épiques narrées par des troubadours comme Iron Maiden, Helloween, Rhapsody ou Blind Gardian. Les femmes ayant par la suite été admises à bord des navires, plus seulement en figures de proue, notre histoire a retenu des Nightwish, Epica, After Forever et Within Temptation, mais peu de chanteuses de cette 90ème décennie n’ont eu de descendantes à leur lignée…
Alors que j’étais encore mousse sur le Iron Savior gouverné par le Capitaine Sielck et son bras droit le Second Hansen, la question s’était légitimement posé de savoir pourquoi l’art musical avait disparu… Après m’être fait remarquer pour mon intégrité et ma franchise, me voici désormais promu capitaine d’un des 7 vaisseaux Arcadia, l’Arcadia noir, flotte sous le commandement du Capitaine Harlock. J’ai reçu ce jour pour mission de remonter dans le temps, un millénaire auparavant, me transportant de fait sur un autre vaisseau issu de l’Atlantide, ayant été intelligemment nommé Atlantis, navire terrien qui était censé découvrir de nouvelles routes selon son dernier rapport établi reçu en 2016 intitulé Visions of AtlantisOld Routes – New Waters, qui reprend des anciens fragments de précédents rapports mais transcrits par le nouvel équipage.

Journal de bord du capitaine von Graffenberg, 2 avril 2016.

Me voici revenu un millénaire auparavant. J’ai cru à une blague, chose que l’on pratique encore en 2916 – même si les poissons n’existent plus depuis que la Terre a été désertée pour sauvegarder l’espèce humaine de sa destruction annoncée et l’éloigner de sa capacité d’autodestruction…
Pourquoi ?
Quelle ne fut pas ma déception ! Le Commandement m’avait promis une mission sur un Man o’ War, j’ai finalement été incarné moussaillon sur une frégate rafistolée, avec un équipage instable (renouvelé moult fois depuis l’inauguration et le baptême) sans réelle gouvernance. Certes, on a le droit au chant des sirènes, mais c’est celui de LA nouvelle capitaine Delauney, plénipotente et seule maitresse à bord dans son art vocal qu’elle a massivement copié de ses ainées Simone Simmons, Floor Jansen, Sharon den Adel, Tarja Turunen et sa remplaçante à la tête du vaisseau Nightwish, Anette Olzon (au grand dam de tout l’équipage). Hélas, toutes ces capitaines amazones avaient leur façon de naviguer et y mettaient le meilleur d’elles-mêmes, sachant arpenter des golfes pas très clairs et affronter des tempêtes avec leur fougue et leur style propre, sans chercher à se calquer les unes les autres pour réussir à regagner le port… Ce sont probablement ces actes de bravoure qui en ont fait des légendes…

Pire : leur équipage était soudé et avait appris à se battre et à évoluer en fonction du tumulte des flots plus ou moins houleux au fil des années. L’Atlantis vogue déjà depuis l’an 2000 et semble pourtant n’en être qu’à sa première sortie pour voyage de croisière en eaux calmes, avec 5 petites escales prévues, en faisant espérer de découvrir le monde sans prendre aucun risque. Si la première escale « Lovebearing Storm », bien que semblant vendre du rêve d’aventure, pouvait me motiver à poursuivre à son bord, l’Atlantis m’offre une vision à la limite du parodique avec sa capitaine qui joue la grosse voix sans trop y croire et son Second Samer qui tente d’emprunter, voire « empreinter » l’autorité émanant du capitaine Kakko, voguant en maitre sur l’Arctique, celui ayant moins d’envergure que les voiles secouées par un duel à bord, celui du claviériste et du guitariste inspirés de la légende du Stratovarius, navire qui a bravé toutes les tempêtes sous ce gimmick « c’est à bâbord/tribord qu’on est les plus fort ».

Journal de bord du capitaine von Graffenberg, 5 avril 2016.

Le navire a dû dévier de sa route, mais essaye encore de voguer à contre courant avec l’énergie du désespoir. Dans le doute, perdue sur cette piste « Lost », la capitaine a restreint ses effets stéréotypés, c’est donc son second qui prend la barre, mais n’a pas grand-chose à apporter, l’équipage portant davantage le moral des troupes et sauvant l’esquif d’un écueil tellement évident que même les commandants de l’Atlantis ne l’avaient pas vu venir…

[Document vidéo original retrouvé dans un espace virtuel vidéo du précédent millénaire, première mouture du rapport qui a poussé ma hiérarchie à m’envoyer dans le passé pour cette mission]

Journal de bord du capitaine von Graffenberg, 10 avril 2016.

Les jours se suivent et se ressemblent. La capitaine semble ne même plus y croire tant son regard se perd dans des vagues brumeuses et légèrement ondoyantes, sans relief… La nuit est tombée, une de ces nuits aussi glaciale qu’un blizzard hivernal… « Winternight »… Elle essaye vainement de s’inspirer de ses ainées Anette et Simone… Le cap a disparu tout ; la moindre mouette qui annoncerait un lopin de vie de terre ferme ne rirait même plus…
Il me tarde de toucher le sol… L’aphasie me guette également, ce qui me fait encore moins peur que le scorbut… Le navire ressemble de plus en plus à un vaisseau fantôme, mais pas de celui Wagnérien que j’aurais aimé croiser…

Journal de bord du capitaine von Graffenberg, 29 avril 2016.

Je n’en peux plus… Les trois dernières escales ne m’ont rien appris que je n’aie déjà entendu de la part des légendaires amazones dont je parlais précédemment… Moi qui espérais que ces anciennes routes menaient quelque part, « Seven Seas » vers un nouveau monde – pourquoi pas l’Atlantide, terre natale de notre flotte amirale dont nous cherchons toujours à percer les secrets et mystères de leur technologie ? – sont tombés à l’eau, dans des eaux pas du tout nouvelles… Si jamais nous partîmes 500, combien en revinrent vivants, sans se faire happer par une harpie ou chiper par une chimère ?
Il me tarde de regagner mon époque, je m’ennuie dans celle-ci, qui ne semble plus vouée qu’au paraître plagiaire avant l’être et l’interprétation. Il faut absolument me ramener, que je leur explique pourquoi la créativité a disparu… Peut-être me renverront-ils sur un autre vaisseau afin de leur faire part des choses à ne pas faire et redonner de la symphonie à notre époque…

… A écouter en remontant le temps d’une décennie au moins, époque où cet EP aurait eu un réel intérêt et de la nouveauté… »

Fin de transmission… Des fichiers épars dans notre bibliothèque de données racontent qu’on reçut encore quelques transmissions et rapports du capitaine von Graffenberg qui tentait de retrouver de l’inspiration dans des groupes de compositeurs symphoniques, mais avait du mal lui-même à garder la foi en cette passion, n’y trouvant plus trop d’intérêt et navigant à vue en solitaire, noir comme son Arcadia dans lequel il est devenu le fantôme de lui-même…

Tracklist:
1. Lovebearing Storm (7:10)
2. Lost (4:06)
3. Winternight (5:46)
4. Seven Seas (4:18)
5. Last Shut of your Eyes (5:04)

Facebookhttps://www.facebook.com/visionsofatlantisofficial/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green