Communication de nos partenaires

The Distance – Radio bad deceiver

Le 29 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Mike - Chant, Guitares
  • Sylvain - Guitares
  • Duff - Basse
  • Dagulard - Batterie, Chant

Style:

Stoner / Rock alternatif

Date de sortie:

01 avril 2016

Label:

Wagram

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Deuxième album pour les Parisiens de The Distance avec ce « Radio bad deceiver » qui a tout de la petite pépite qu’on aime se passer de temps en temps ne serait-ce que pour se prendre une grande dose d’ondes positives.

48 minutes, douze titres pour autant de bouffées d’oxygène, The Distance nous balance un album à la fraîcheur certaine et à l’énergie débordante à la croisée des Foo Fighters, Queen Of The Stone Ages et parfois aux regrettés Les Thugs.
D’entrée, on se prend un « Thank you for nothing » accrocheur ! Mur de guitares, chant posé qui prend une force émotionnelle lors du refrain, rythmique bien ronflante, des chœurs prenants sur un refrain imparable… Tout y est. C’est vitaminé tout comme il faut, ça envoie une patate du tonnerre, ça a l’allure d’un hit potentiel : on adhère de suite.
Et ce n’est pas « Mesmerise » qui va changer la donne : gros son, titre bien méchant qui rappellera un bon compromis entre Les Thugs et Foo Fighters.
« How long before the bleeding stops » reste dans cette même veine : fraîche, aérée : on retrouvera cette impression plusieurs fois dans l’album à l’écoute de “More than serious”, “Perfect things » ou « Alone ».

Pendant tout l’album, on ressent de fortes influences entre les groupes cités plus haut mais également des penchants plus pop/rock façon U2 ou Muse, des intonations plus grunge et quelques passages au stoner : véritable melting pot de ce qui se fait de mieux dans ces genres, The Distance arrive à nous maintenir attentifs pendant les douze titres de par leur qualité, leur variété et leur cohésion.
Tout est ici prétexte à ce qu’on passe un bon moment et le pari est réussi : le plus stoner « Radio bad receiver » nous ramènera au bon vieux temps d’un Alice In Chains en plus énervé, « Nasty light » revient vers du Foo Fighters à l’instar de « The unconcious smile ».
Des titres comme « Trouble end » ou « Mesmerise » vireront hard rock là où le particulièrement énervé « Alone » flirtera avec le punk.
Le final « Don’t try this at home », alternera les passage éthérés avec des passages lorgnant vers le metal, voire bien heavy par moment, tranchant même avec le reste de l’album, en faisant une sorte d’incongruité à lui tout seul.

Avec « Radio bad receiver », The Distance nous balance un album de rock alternatif survitaminé qui fait un bien fou par où il passe. Hautement recommandé !

Tracklist :
01. Thank You For Nothing (4’33)
02. Mesmerise (3’25)
03. How Long Before The Bleeding Stops (4’17)
04. Radio Bad Receiver (2’40)
05. Nasty Light (3’40)
06. The Unconscious Smile (4’19)
07. Trouble End (2’46)
08. More Than Serious (3’53)
09. Perfect Things (4’19)
10. Insomnia (4’19)
11. Alone (4’50)
12. Don’t Try This At Home (5’36)

Facebook : https://www.facebook.com/thedistanceofficial/
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCmDZQK … DOGrKSsifA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green