Communication de nos partenaires

One last Shot – Even Cowboys have Sundays

Le 17 juin 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


Norge - Basse / Shelby - Guitares / Scarsid - Guitares / Sly - Chant / Kmy - Batterie.

Style:

“Dust” Metal

Date de sortie:

22 Avril 2017

Label:

Just for Fun Records

 
Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

 
Il y a trois ans, ces cinq furieux avaient sorti un EP cinq titres qui avait fait partie de mes coups de cœur du moment. Je terminais d’ailleurs ma chronique par son unique défaut : il était bien trop court.

 
 
Il aura donc fallu attendre trois ans pour voir One last Shot nous sortir son premier full length et il faut le reconnaitre : ça valait le coup d’attendre. Leur autoproclamé “dust” metal est pour le moins incandescent ! Dix titres, dix baffes !

Et le groupe ne se contente pas de nous déverser un hard rock un rien stoner et sévèrement burné dans les oreilles : sa musique est la réunion d’une foultitude d’influences diverses et variées à aller puiser tant chez Mötörhead que Metallica, autant chez Pantera que chez Black Label Society, Guns n’ Roses et un côté sudiste que n’aurait pas renié Lynyrd Skynyrd… Ajoutons à ça un son aussi gras que de l’huile de moteur et on aura la recette de la musique de ces cinq artistes déjà bien aguerris de par leurs expériences respectives et on aura le cocktail.

Digne successeur d’un EP déjà bien réussi, “Even Cowboys have Sundays” reprend les choses là où “First Gear” les avait laissées, mais force est de constater que le groupe a gagné en cohésion et en puissance.
D’entrée, avec “The Gambler”, One last Shot pose les jalons : ils ne sont pas ici pour rigoler. Titre facile d’accès, un refrain à tomber, des riffs qui laissent volontiers sortir rage et puissance : on nage dans du lourd.
Et la suite ne va pas aller en se calmant : One Last Shot arrive à combiner dans le même album des ingrédients à la sauce punk (“One Night Stand”, “Embrace the Fire”), quelques relents thrash (un “Thou shall be drunk” qui commence calmement avant d’envoyer une méchante purée, “Live fast and die young”), du riff Motörheadien (“It’s all about Speed”), du stoner bien plombé (“Join the Club”, “We don’t call 911”, “I feel alright”), du rock n’ roll en veux-tu en-voilà (“Hell Mariachi – a mexican Interlude”) et réussit à nous tenir en haleine tout au long de l’album.

Un chant maîtrisé, des riffs de folie, des soli aux petits oignons, une rythmique bien plombée… One last Shot confirme tout le bien qu’on a pu penser d’eux trois ans plus tôt !

Bref, une belle tuerie ! Hautement recommandé !

Tracklist :

01 The Gambler
02 One Night Stand
03 Embrace the Fire
04 Thou shall be drunk
05 Join the Club
06 Hell Mariachi (A mexican Interlude)
07 Live fast and die young
08 It’s all about Speed
09 We don’t call 911
10 I feel alright

Site officiel : http://olsband.com/
Instagram : https://www.instagram.com/onelastshotofficial
Twitter : https://twitter.com/OLSBANDOFFICIAL
Facebook : https://www.facebook.com/onelastshotofficial/
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCoU4F1ZCfjZR5UF885hRMsw
Chronique “First gear” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/one-last-shot-%E2%80%93-first-gear

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green