Communication de nos partenaires

Nightwish – Endless forms most beautiful

Le 18 avril 2015 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Floor Jansen : Chant
Marko "Marco" Hietala : Chant, Basse, Choeurs
Kai Hahto : Batterie
Troy Donockley : Instruments Folkloriques
Erno "Emppu" Vuorinen : Guitare
Tuomas Holopainen : Clavier

Style:

Metal Symphonique

Date de sortie:

Mars 2015

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6,5/10


Voilà un disque très attendu… C’est donc toujours très difficile de répondre aux attentes de tous. Certains veulent le nouveaux plus noir, d’autre aimeraient le voire plus blanc…. Comment s’en sortir alors? Proposer autre chose, pourquoi pas virer au rouge?

Nightwish sera encore une fois changé. Il faut dire qu’après tous les débats fait pour la sortie de « Imaginaerum » et l’arrivée inattendue de Anette Olzon, voici l’heure d’un nouveau cap…. Pour des raisons qui restent encore mystérieuses (et puis qui ne changeraient pas la musique de l’opus) le groupe décide de changer de voix, et c’est Floor Jansen qui vient assurer le remplacement, un personnage déjà connu du grand public avec Revamp et After Forever.
Certains ont crié au scandale, d’autres étaient plus heureux que s’ils avaient gagné à l’Euro million… N’ouvrons pas la porte au débat, et contentons nous de la musique.

Avec ce « Endless Forms Most Beautiful  » Nightwish revient donc sur le devant de la scène (sans s’en être vraiment éloigné) après quatre années prolifiques, des tournées en veux tu en voilà, Tuomas Holopainen qui se lance sur des projets solo, la réalisation d’un film… La sortie d’un DVD live au Wacken etc, …

Bien évidement, il était impossible pour la formation de garder exactement la même ligne directrice que sur l’opus précédent qui a permis au groupe de gagner monstrueusement en notoriété, il fallait donc changer de cap. Nightwish décide alors de faire un disque qui se veut plus sombre et mystique. On retrouve en effet une dimension celtique beaucoup plus présente que sur les opus précédents (c’est sûrement ce qui sauve le disque), l’introduction mélodique d’ »Elan » ou encore le break aux guitares de « Weak Fantasy », les passages écossais de  » The Greatest Show on Earth ».

Le navire, lui par contre reste identique, on ne pouvait pas enlever à Nightwish toutes ces orchestrations, ces chœurs lyriques, les montés en puissance et ces grosses guitares aux riffs ultra présents, elle auront cependant un air de déjà entendu sur « Yours Is an Empty Hope » ou « Alpenglow » de là à dire que le groupe tourne en rond, il n’y a qu’un pas à franchir, certains peut être le feront ils…

Que dire aussi de la performance de Floor, une chanteuse qui a déjà fait ces preuves, sa voix colle parfaitement avec la formation (comme celles de ces deux prédécesseuses chacune dans un style différent) allant un peu moins vers les envolées lyriques, un peu moins pop, mais apportant un côté plus dynamique comme sur la monté en puissance de « Alpenglow » ou  » Yours Is an Empty Hope » (notons d’ailleurs ma médiocrité de l’insertion de la voix grave sur ce titre, qui vient en ruiner toute sa deuxième partie) . On retrouve aussi forcément un passage mélodique sur  » The Greatest Show on Earth » pièce de vint minutes qui tourne vers de nombreux horizons. Ce morceaux pourrait d’ailleurs à lui tout seul résumer Nightwish, de nombreux changement de tempo, un côté épique très présent.

 

Enfin bon vous l’aurez compris, Nightwish nous fait encore du Nightwish…. La seule différence avec cet opus, c’est qu’on se demande si les titres sont vraiment nouveaux? Ou s’il s’agit d’anciennes démo non abouties qui ont été revisitées? Niveaux orchestrations et riff, il y a en effet ce côté déjà entendu, mais en mieux… Bien dommage. « Endless Forms Most Beautiful » reste cependant un bon opus, pas du plus désagréable à écouter, mais il lui manque cette petite chose, cette flamme qui pourrait en faire un chef d’œuvre…..

Cela provient peut être de la production, des titres compressés, retravaillés sur de nombreuses pistes aux quels on rajoute encore des arrangements pour finalement les recompresser encore… C’est d’ailleurs le soucis le nombreuses sorties actuelles qui sonnent du coup plus comme une musique d’ordinateur que de l’art d’un musicien… La batterie est bien faite oui, mais a elle été faite avec une prise de micro quand le batteur frappait ces fut, ou alors via un logiciel spécialisé?

De bons point cependant avec les titres « Elan » et « My Walden » qui viennent sauver ce « Endless Forms Most Beautiful » , qui à défaut d’être l’album de l’année, c’est peut être celui qui aura coûté le plus en terme de production…

 

 

 

1. Shudder Before the Beautiful
2. Weak Fantasy
3. Élan
4. Yours Is an Empty Hope
5. Our Decades in the Sun
6. My Walden
7. Endless Forms Most Beautiful
8. Edema Ruh
9. Alpenglow
10. The Eyes of Sharbat Gula
11. The Greatest Show on Earth

 

https://www.facebook.com/nightwish

http://nightwish.com/en

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green