Communication de nos partenaires

Nelly Olson – Tits

Le 25 mars 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Delf (guitare) Tita (Guitare/voix) Pierre (Basse) Guillaume (Batterie)

Style:

Rock/Metal

Date de sortie:

15 Mars 2010

Label:

M & O Music

Note du Soilchroniqueur (LittleGirl):
7 / 10

Tout d’abord, j’aimerai faire un clin d’œil au label M & O Music qui nous présente les cds, sous forme de mini vinyles noirs, ce qui rappelle pleins de souvenirs aux collectionneurs, et m’a fait plaisir. Ce label a signé également des groupes comme Cigué (chronique disponible) ou encore Gokan.

Passons au groupe, Nelly Olson, c’est de la musique, et oui, pas de « petite maison dans la prairie » mais un jeu sur une fille qui grandit et qui aurait atteint, selon, eux, le stade de la déraison. Le groupe déclare que la musique reflète le caractère de cette « chipie » qu’on ne se lasse pas de revoir sur la 6, encore aujourd’hui. Les Nelly Olson nous viennent -pour information- de Bordeaux, et existent depuis 2005.

J’ai reçu le cd il y a deux semaines et je vous prie de m’excuser du retard. Car on va dire que j’ai pris mon temps, mais dès la découverte, j’avais directement été accroché par le rythme, assez violent pour un style désigné « pop/rock » sur myspace. La pochette un peu osée, loin de la petite fille boudeuse du premier album « Lips» sortie en 2008, dévoile une présentation de corps nus avec quelques tatouages à l’image du rock comme une étoile… en noir et blanc, comme le nouveau design du groupe.

Les choses sérieuses ensuite, la musique, douze titres, alternant entre chants en français et anglais, une voix sympa, un rythme rapide. Des thèmes différents (même le sexe) sont abordés. J’ai senti directement une agressivité au niveau des grattes et de la basse, énergie rageuse bien perçue et dépeignant avec justesse l’introduction violente au monde de Nelly Olson.

J’ai regrette la présence majeure d’une voix féminine, un peu trop différente selon les titres (on passe limite d’une Skin de Shunk Anansie, à du Cranberries à une voix soft, voir trop soft), et d’une voix masculine (d’ailleurs très belle) plus rare. Les vocalises masculines, présentes sur « Elle et lui », le titre que j’ai préféré pour être honnête, m’ont donné un goût d’Axel Bauer dans son duo avec Zazie (humour inside). Une plus grande présence de cette voix aurait peut-être évité les langueurs de certains titres, même si elle intervient dans les chœurs.

On note un sacré travail au niveau de la production (entrée en studio en septembre 2009), notamment sur le jeu de la batterie. Le titre (français) « Un jour », le montre bien, et sincères félicitations au batteur (Guillaume) qui maîtrise son sujet. La batterie prend sa place, elle n’est pas relayée tout le temps au rang d’accompagnatrice de chants. Les paroles dans la langue de Molière m’ont fait pensé malheureusement, ou heureusement au groupe Superbus, notamment avec des « un jour c’est oui en tricolore », « et lentement, doucement… ». Je verrai bien un concert avec les deux groupes d’ailleurs… Ce titre fait référence au titre « Je bois » du premier album des Nelly Olson, mais l’évolution du groupe est bien marquée par une approche plus rapide du rythme.

Certains titres sont pour moi trop longs et « I’ll Do Anything » en est un exemple, avec un rythme assez répétitif qui lasse un peu même si en live le ressenti doit être différent. Il manque des passages instrumentaux plus longs. Par contre « Liar » présente une once de lyrisme, « for the money, for the power » un rythme sympathique, et en outre une rancœur dans la voix. Enfin, le dernier titre « The Silence » devrait être beaucoup plus calme et reposerait l’esprit. Une voix plus douce aurait peut-être été attendue, tout comme des soli de grattes voir de basse. Notez que sur ce titre le rapprochement avec les Cranberries est bien palpable!

En conclusion, un album mêlant clairement chants en français et anglais, permettant également de bien distinguer les titres. Un rythme que l’on rapprochait plus du rock/métal que du pop/rock au final, même si on en est encore loin. Une chanteuse qui donne tout ce qu’elle a, et un chanteur relégué au rang de chœurs ou de compléments. Un album viscéralement agréable et donc qu’il faut découvrir via myspace, ou M&O Music.

Myspace : http://www.myspace.com/nellyolson

LittleGirl

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green