Communication de nos partenaires

Moonsorrow – Jumalten Aika

Le 14 avril 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Ville Sorvali - Bass & lead vocals Henri Sorvali - Guitars, keyboards & vocals
  • Mitja Harvilahti - Guitars & vocals
  • Markus Eurén - Keyboards
  • Marko Tarvonen - Drums & vocals
  • Janne Perttilä – Guitars & vocals (live only)

Style:

Black Pagan

Date de sortie:

01 Avril 2016

Label:

Century Media Records

Note de la soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 9/10

Le temps des dieux (ou Jumalten Aika en finnois) qu’on attendait depuis 5 ans est enfin arrivé. Ils ont encore des contes pagan à nous raconter alors ouvrez bien vos oreilles : même si vous ne comprenez rien au finnois, laissez place à votre imagination qui façonnera l’histoire à sa guise à travers cette excursion folklorique qui vous garantit 70 minutes de plaisirs intenses et variés (qui dit mieux?) !

J’ai toujours eu une confiance aveugle (ou sourde) envers ce groupe qui ne m’a jamais déçu et, d’ailleurs, on peut étendre ce postulat à « ne nous décevra jamais » puisque chaque album, voire chaque morceau, est une merveille en soi qui a ce pouvoir de générer une sensation de bien être, de force mais surtout de jouissance auditive à chaque écoute, à chaque note… Qu’il est difficile à toute âme un minima mélomane de ne pas apprécier !

Une fois de plus, les éléments folks ne manquent pas dans ce Jumalten Aika et y sont même très abondants. Un rythme globalement dans le mid-tempo, qui confère à cet opus cette sensation de sérénité agréable jusqu’à générer en vous une certaine force interne. Ces éléments ambiants issus des sons de la nature marquent leur présence pour nous rapprocher de la beauté de Gaïa. On y trouve des passages allant des plus calmes aux plus houleux dans chaque morceau. C’est l’essence même de Moonsorrow qui transparait, de la noirceur du black, des textes poétiques (les finlandais sauront apprécier mieux que les autres) et surtout des mélodies épiques que façonne merveilleusement le clavier magique de la tête pensante du quatuor : Henri Ville. Aussi longs que puissent paraitre ces titres (le plus court dure 7 minutes et le plus long, 16 minutes), on ne s’ennuie pas une seule seconde !

Lorsqu’on écoute du Moonossorw, on sent une certaine énergie se former en nous, une sensation qu’on ne ressent pas en écoutant un autre groupe, un sentiment « moonsorrowien » qui crée en vous une envie d’aller à l’aventure dans le Nord et devient si forte ! Parce que Moonsorrow ne se compare à personne, c’est une référence en soi !

 

Un gros coup de cœur pour le jouissif « Mimisbrunn » où la cornemuse/accordéon sont en force, l’orgue et les chœurs dans le grandiose et majestueux « Jumalten Aika » (plus rentre dedans et agressif) et un « Suden Tenti » (l’heure du loup) malsain, dont le clip contant une partie de la mythologie où l’on peut voir un combat entre Odin et Fenris sous une forme de clip d’animation, est très intéressant et bien fait ! Ça fait donc plus de la moitié.

Le morceau le plus furieux et rapide est « Ihmisen Aika » qui met terme à cet âge des dieux. Ils iront se reposer en paix jusqu’au prochain âge.

Voilà, Moonsorrow frôle la perfection une fois de plus avec sa septième et sombre merveille black pagan, conférant à chacune de ces cinq pièces sa propre et unique identité. Un autre grand accomplissement de nos chers finlandais, livrant cinq trésors aux mélodies accrocheuses et inoubliables. Jumalten Aika devient désormais mon album préféré de Moonsorrow (même l’artwork est le plus beau de toute leur discographie) et qui va direct dans mon top albums 2016, un avis qui perdure même après moult écoutes depuis un mois !

A écouter et réécouter jusqu’à l’infini, à emporter pour votre voyage dans le Nord. Décidément je ne m’en lasserai jamais !

En trois mots : épique, majestueux et transcendant gravé à tout jamais dans les mémoires !

Un seul bémol qui a retiré à cet album la note ultime : la production (assuré par Henri Ville même) qui aurait pu être plus grandiose : on a l’impression que le son est écrasé et les orchestrations auraient pu être plus mises en valeur, ainsi que la batterie, même si on pourrait penser que c’est fait exprès.

La question que je me pose, et je n’aurai certainement pas de réponse avant des années : peuvent-ils faire mieux que ça ?  La réponse : OUI ! Car on peut toujours faire mieux et que la perfection absolue n’existe pas mais surtout que Moonsorrow continue toujours à nous surprendre avec de nouveaux sons et idées.

 

Tracklist :
1. Jumalten Aika (12:43)
2. Ruttolehto incl. Päivättömän Päivän Kansa (15:21)
3. Suden Tunti (7:06)
4. Mimisbrunn (15:55)
5. Ihmisen Aika (Kumarrus Pimeyteen) (16:00)

Facebook : https://www.facebook.com/Moonsorrow-23474099648/

Site officiel : http://moonsorrow.com/

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Moonsorrow – Jumalten Aika”

  1. pingback pingback:
    Posté: 15th Mai 2016 vers 7 h 30 min
    1
    Moonsorrow + Korpiklaani au Trabendo (Paris) le 11/04/2016 | Soil Chronicles

    […] Moonsorrow a fraîchement sorti son album « Jumalten Aika » quelques jours avant le concert (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/moonsorrow-jumalten-aika) et « Noita » pour Korpiklaani sorti en Mai 2015 déjà (chronique : […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green