Communication de nos partenaires

Marduk – Frontschwein

Le 22 janvier 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Morgan : guitare
  • Devo : basse
  • Mortuus : chant
  • Fredrik Widigs : batterie

Style:

Black Metal

Date de sortie:

19 Janvier 2015

Label:

Century Media Records

Note du Soilchroniqueur (Arno): 8/10


Après une rapide recherche chronologique, il s’avère que je n’ai plus écouté un album de Marduk depuis 1999 et le terrible Panzer Division Marduk qui reste pour moi leur référence ultime. Il faut dire que le changement de chanteur m’avait refroidi (je trouve toujours Legion bien meilleur), de même que le ralentissement global du tempo même si je sais que le groupe n’aurait pas pu continuer à jouer à ce rythme dément sans risquer un épuisement de l’inspiration. Je me satisfaisais donc de ré-écouter de temps en temps Live In Germania en me disant que le Marduk des années 90 n’a jamais été égalé, pas même par le groupe lui-même.

Avant même d’écouter Frontschwein, deux remarques préliminaires : je constate tout d’abord avec plaisir que la formation n’a pas perdu son obsession de la guerre en baptisant son dernier-né « Ligne de front » et je m’inquiète ensuite de la durée, longue, du disque. Cinquante minutes, pour les Suédois, cela me semble démesuré et me laisse à penser que l’on n’aura pas droit à des branlées du type « Baptism By Fire ». Mais trêve de bavardage, place à la musique.

D’entrée de jeu « Frontschwein » fait très mal et porte indéniablement le sceau de Marduk. Chant haineux, rythme de trépanés, ambiance guerrière, on y est. Dans la tranchée et les morts jusqu’au cou, plus une balle en poche, juste son couteau de survie à la main, prêt à étriper de l’ennemi. Court, brutal, incisif, le titre idéal pour lancer les hostilités.
« The Blond Beast », « Afrika », j’ai envie de danser comme toi (joie de l’intertextualité). Je dois reconnaître que Marduk n’a rien perdu de son agressivité et que son Black Métal est toujours aussi vindicatif. Il y a bien des morceaux plus lourds (« Watherland », « Nebelwerfer » notamment) mais ils sont tellement épiques et lancinants que l’on imagine très aisément le carnage que ce doit être sur une scène : port du casque à pointe obligatoire. Et puis depuis quand Marduk fait-il des titres de huit minutes (« Doomsday Elite ») ? C’est de l’acharnement ! Au Stielgranate 41 qu’ils bombardent ! Au Pariser Kanonen ! Oubliés la subtilité, les plans de bataille, la stratégie. Ces mecs incarnent toujours autant la guerre et ne laissent que des décombres derrière eux.

Moi qui écoute de moins en moins de Black, c’est encore une fois les vieux généraux qui me rappellent à l’ordre en assénant une pluie de plomb sans discontinuer. Compact, massif, noir : une bonne dérouillée qui ne laissera pas grand monde entier.

P.S: Ne ratez pas Marduk en concert et en tournée avec Belphegor (ça promet du lourd!, à ces dates-là en France:

-Le 27/02/15 au Divan Du Monde (Paris)

-Le 01/03/2015 au Dynamo (Toulouse)

Tracklist :
1 : Frontschwein
2 : The Blond Beast
3 : Afrika
4 : Wartheland
5 : Rope Of Regret
6 : Between The Wolf-Packs
7 : Nebelwerfer
8 : Falaise : Cauldron Of Blood
9 : DoomsdayElite
10 : 503
11 : Thousand-Fold Death

Facebookhttps://www.facebook.com/Mardukofficial

Site Officielhttp://www.marduk.nu/

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green