Communication de nos partenaires

Hellsodomy – Chaostrorm

Le 9 juin 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Nekro Kasil: Chant, Guitare
  • TurboRodrigo : Guitare
  • Eren Steyr-Aug : Batterie
  • Necrolepsy : Basse, Choeurs

Style:

Death Metal

Date de sortie:

06/06 /2016

Label:

Go fuck yourself production

Note du Soilchroniqueur (Erikillmister) : 8/10

Hellsodomy… Passée l’hilarité que provoque (chez moi en tout cas !) le vocable du combo, je me rends vite compte que j’ai, somme toute, affaire à un sacré client ! Certes, nos amis Turcs tout droit arrivés de la ville de Kadıköy sont tout sauf originaux, car les riffs moulinés avec ardeur ont été maints et maints fois entendus, mais il n’en reste pas moins qu’Hellsodomy fait diantrement bien le boulot.

Avec un nom pareil, on se doutait bien que Nekro Kasil et ses comparses ne feraient pas dans la dentelle et qu’il y avait donc de fortes chances qu’on ait plus affaire à du bourrinage en règle plutôt qu’a du prog métal, et c’est donc sans surprise que « Sinister Force », premier brûlot de « Chaostorm », nous explose à la face d’une façon malsaine et irrévérencieuse que ne renierait pas Cannibal Corpse. Pour faire du bon brutal death, il faut une rythmique sans faille, qui soit en parfaite osmose avec le reste, guitares et chant, ce que parviennent à faire sans réellement donner l’impression de forcer la paire Necrolepsy (basse)/ Eren Steyr-Aug (batterie) sur « Drop dead Ritual ». Entre thrash et death mon cœur balance ? Pas vraiment si l’on en croit le vrombissant « Keepers and Sinners of the Grave» ou le combo s’en donne à cœur joie ciselant ici un petit bijou de thrash old school mâtiné de brutal death amené par le chant guttural et saccadé de Nekro Kasil. « Total Disgust » est un tantinet plus rapide, et même si les parties vocales restent une copie quasi conforme du maitre Georges Fisher, les guitares affolées de Kasil et Turbo Rodrigo vont cette fois-ci faire un tour du côté dudeath/mélo, façon pour eux de montrer qu’en matière de références, ils savent aller piocher ce qui se fait de mieux, sonnant de temps à autre comme Amon Amarth. « Antiscène 666 » et Mazochistic Molestation », parfaites jumelles violentes et déjantées à mort, feront le bonheur des puristes thrasheurs en martelant méthodiquement le moindre recoin de votre esprit tel un marteau rouillé, de manière diablement efficace. Dans le genre gore, on avait déjà eu droit avec Cannibal Corpse à l’éjaculation sanglante (« I cum Blood ») ; avec Hellsodomy, c’est un cran au dessus : les Turcs nous proposent ici de dessiner un pentagramme avec le sang menstruel de nos petites amies… « Menstruation Blood » ? Tout un programme ! « Chaostorm » se conclura sur « Coven of Abomination » qui résume à elle seule la ligne directrice du combo, à savoir se faire plaisir en récitant avec beaucoup d’application un thrash/brutal-death au petit oignons !

Beaucoup d’abnégation et de qualité chez Hellsodomy, ce « Chaostorm » est parfaitement réussi. On sent que le groupe maitrise parfaitement le genre et récite à l’infini toutes les combinaisons gagnantes sans jamais commettre l’erreur de s’enfermer dans un style parodique. Au contraire, ils savent tirer la quintessence de toutes leurs influences qui vont de Cannibal Corpse à Municipal Waste pour mieux nous les restituer, à leur sauce (blanche ou piquante ?)

Tracklist :
1. Sinister Force
2. Drop Dead Ritual
3. Keepers and Sinners of the Grave
4. Total Disgust
5. Antiscene 666
6. Mazochistic Molestation
7. Menstruation Blood on the Pentagram
8. Coven of Abomination

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Hellsodo … 7066441105

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green