Communication de nos partenaires

Grieving Mirth – Calamitosvs Omine

Le 19 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Adversor - Claviers / Abomination - Guitares / D.H. - Chant.
  • Guests : Marco Santini - Chant additionnel / Serpentor - Basse

Style:

Post Black Metal Atmosphérique

Date de sortie:

1er juillet 2015

Label:

Loud Rage Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Dans le genre torturés, ils ne sont pas mal, eux !
Grieving Mirth, groupe international s’il en est puisque ses trois membres proviennent du Mexique, des Etats-Unis et d’Angleterre.
Bref, pas facile d’aller répéter toutes les semaines… Comme quoi, internet est une bien belle invention.
C’est en 2011 que le groupe voit le jour, et ils sortent leur premier EP, cinq titres pour autant de complaintes déchirantes et 26 minutes d’un black metal à tendance atmosphérique.

Enregistré au Lost Hills Studio à Laredo (Texas) à l’hiver 2011-2012, et le chant presque trois années plus tard aux Antigravity Studiosde Londres, l’album retranscrit une musique bourrée de ténèbres et de désespoir.
International jusqu’au bout des ongles, le groupe se permet même le luxe de déclamer ses paroles dépressives en Italien.
Et il faut reconnaitre que le groupe s’y connaît pour nous balancer des ambiances aussi glauques que mélancoliques : un album à ne surtout pas écouter si l’on a des tendances suicidaires, ce n’est surement pas « Calamitosvs Omine » qui va vous pousser au fou-rire !
Non, pour le coup, les sentiments qui vont nous traverser vont alterner entre la colère, le désespoir, la nostalgie ou la tristesse.
Alternant des passages (très) rapides avec d’autres bien plus atmosphériques à l’ambiance mélancolique à l’image d’un « Optio » particulièrement malsain, l’EP se veut d’une grande force émotionnelle et on se retrouve bien seul lorsque le cinquième et dernier morceau se termine.

L’écoute de cet EP va nous faire arriver à une sorte de complaisance dans des sentiments négatifs, les cinq titres sont d’une laideur magnifique qui arrive à côtoyer la laideur sublime pour en devenir jouissif !
Le guitariste est absolument fabuleux : de par ses riffs, que ce soit lors des passages speed ou plus mélancolique, il arrive à nous tenir en haleine avec des riffs somme toute relativement simples, dénués de toute complexité, pour en devenir accrocheurs, afin de sortir des titres réussis, magnifiés par un clavier tout en subtilité qui sait se faire tantôt sombre et en retrait, tantôt pour donner un semblant de clarté à l’intérieur d’une musique ténébreuse !
Le chant est écorché, torturé et s’avère déchirant au fur et à mesure des écoutes.

Si l’ensemble des cinq titres se veut d’une grande homogénéité, l’EP s’avère très cohérent et l’ensemble passe comme une lettre à la poste.
Les morceaux oscillent entre quatre et sept minutes mais on ne s’ennuie à aucun moment.

Une belle découverte, un cri de désespoir sublime !

Tracklist :
1. Malaugurio (5:44)
2. Indelectatvs (4:53)
3. Optio (4:57)
4. Mille Facce (4:03)
5. Abuso (6:56)

Facebook https://www.facebook.com/grievingmirthband/

BandCamp http://www.grievingmirth.bandcamp.com/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green