Communication de nos partenaires

Forgery – Harbouring hate

Le 2 avril 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Anders Moen - Chant/Guitares Ronny Hansen - Guitares Morten Steen - Basse Jan Roger Halvorsen - Batterie

Style:

Thrash metal moderne.

Date de sortie:

09 novembre 2009

Label:

Candlelight Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak):
8 / 10

Décidément, la Suède me réussit bien ces temps-ci, tellement je me retrouve à chroniquer des groupes venant du froid Scandinave.
Après Portrait et Witchgrave, je me retrouve face à Forgery, dont le « Harbouring hate » me colle une baffe à chaque écoute, et je sens que les joues vont encore me picoter quelques temps tellement l’album tabasse à tout va.
Oscillant entre thrash old school et sonorités plus modernes chères à Fear Factory (rythmique) ou Meshuggah (notamment au niveau du chant), l’album commence par un « Equilibrium » qui mettra d’entrée tout le monde d’accord : gros riffs thrash bien lourds et voix proche d’un Jens Kidman qui aurait flirté avec Joe Duplantier, mais tout aussi déjanté que ces deux monstres vocaux.
L’album se veut efficace en tous points, tant dans des titres efficaces (« Black sky ») que pour d’autres plus complexes : la production, mettant les rythmiques en avant, en particulier les parties de batteries triggées, se veut d’une lourdeur hallucinante, mettant l’auditeur bien souvent sur le cul.
Un petit regret ? Une plus grande présence de la basse eût été préférable, celle-ci étant un peu trop en retrait par rapport à l’ensemble : un petit défaut, qui, espérons-le, sera corrigé au prochain album.

Si on peut reprocher une certaine linéarité, l’album se veut malgré tout riche en changements de rythmes, en ambiances plus atmosphériques et en alternances de passages sombres et d’autres plus violents.
« Raw by war » et « Dormant » se voudront être de véritables tueries ; « Subdued wrath », plus suffocant que l’ensemble, atteint des sommets Meshuggiens dans la hargne et la technique ; le reste des titres, efficaces pour le moins, se ressembleront plus ou moins au niveau de leurs structures et de leurs ambiances.

Cela dit, Forgery nous offre 52 minutes de furie maîtrisée et de violence haineuse, prouvant qu’en Suède, il n’est pas nécessaire de faire partie d’un groupe de black metal pour afficher ces qualités : le thrash teinté de death du groupe s’en veut l’illustration parfaite.
« Harbouring hate » est une vraie réussite : avec une basse plus prononcée, on frôlait le chef d’œuvre absolu.

Site officiel : http://www.forgeryhq.com/
Myspace : http://www.myspace.com/forgeryhq

Metalfreak

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green