Communication de nos partenaires

Firespawn – Shadow Realms

Le 28 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Lars Göran « LG » Petrov : Chant
  • Victor Brandt : Guitares
  • Fredrik Folkare : Guitares
  • Alex « Imapler » Friberg : Basse
  • Matte Modin : Batterie

Style:

(Brutal) Death metal

Date de sortie:

13 novembre 2015

Label:

Century Media Records

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Quand on se trouve face à un album joué, composé et interprété par des membres d’Entombed, Necrophobic, Unleashed et un ex-Dark Funeral, on s’attend forcément à ce que, tout « premier album » du groupe soit-il, la qualité et la grosse violence soient au rendez-vous. Bon, je vous annonce la couleur dès le début : c’est le cas. Shadow Realms est le nom de cet opus de la dreamteam suédoise sous le nom de projet Firespawn.

Autant le dire directement, je ne suis pas un gros gros fan de Brutal Death – un peu de finesse, que diable – passés Vital Remains et les grands classiques de Cannibal Corpse, Deicide ou Morbid Angel. Mais là, ça tombe bien, je suis dans mes connaissances, vu que ce sont les principales sources d’inspiration (Cannibal Corpse et Morbid Angel, parsemé d’un peu de Slayer de ci, de là, mais forcément j’adhère) de Firespawn.

Autant ça blaste bien d’un coté, autant la mélodicité est quand même présente, ce par exemple dans le titre qui sert de single à l’album, « Lucifer has spoken », avec sa lourdeur, son agressivité dans le riff, mais aussi la « délicatesse » des chœurs masculins en opposition avec la voix gruntée et éraillée de Lars Göran Petrov. Et autant dire également que l’album est maitrisé de bout en bout, nerveux et énergique, pas de répit… Enfin si, un petit, mi-album, à base d’instrumental en duo de guitares classiques sur fond de tritons (le diabolus in musicae, la base du metal quoi…) intitulé « Contemplate Death ». Du Death très maitrisé, avec une propension à aller vers le Brutal mais en restant mélodique cependant.

Tant qu’à faire, outre la maitrise de la technicité nécessaire au genre, la qualité sonore est au rendez-vous également, ce qui n’est pas pour déplaire : aucun des membres ou éléments nécessaires à cette nouvelle pépite n’est laissé de coté, tout est bien audible sans aucun détriment de part ou d’autre. Le morceau éponyme de l’album, « Shadow Realms », en est l’exemple : de la technicité, du blast, une balance ultra équilibrée, une grosse machine de guerre, Attila face aux Huns… le tout en 3D… Oui, enfin les 3 D, ce sont ceux du credo de Firespawn : « Dedication. Discipline. Death Metal. » Pari tenu ! Et ce jusqu’à la dernière note de l’album, un finale apocalyptique et teigneux.

Bref, un album bien saignant et dur qui ravira petits et grands pour Noel… Bon, il va de soi que votre Bad Santa a intérêt de venir non pas en traineau mais en Panzer pour déposer des CDs par milliers dans vos rangos ou vos Docs. A écouter en contemplant la mort… de la dinde après le sempiternel Tino Ro(u)ssi. Hail Santa !!!

Tracklist :
1. The Emperor (5:08)
2. Imperial Burning (5:13)
3. Lucifer has spoken (4:59)
4. Spirit of the black Tide (4:56)
5. Contemplate Death (1:29)
6. All hail (3:28)
7. Ruination (3:11)
8. Necromance (4:07)
9. Shadow Realms (3:06)
10. Ginnunga (4:02)
11. Infernal eternal (2:33)

Facebookhttps://www.facebook.com/firespawnofficial/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green