Communication de nos partenaires

Evilfeast – Mysteries of the nocturnal Forest

Le 24 octobre 2018 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Grimspirit – Tout

Style:

Black Metal atmosphérique

Date de sortie:

18 Juin 2018

Label:

Temple of Darkness Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Parfois, certains labels ont la riche idée de ressortir en vinyles des albums qui sont tombés aux oubliettes, carrément passés inaperçus à leur sortie, d’où l’occasion de se rafraichir la mémoire sur un album qui a marqué le début d’une carrière qui s’est avérée respectable par la suite !

Dans le cas de ce Mysteries of the nocturnal Forest, sorti initialement en 2004, ce premier album du one-man-band Evilfeast crée par Grimspirit et qu’on a pu entendre sur un tribute album à Summoning en 2016 (In Mordor where the Shadows are – Homage to Summoning), se voit ressortir chez Temple of Darkness Records en format double vinyle (après une réédition en cassette limitée chez Werewolf Productions en 2011) tout aussi limité à cinq cents copies, numérotées à la main.

Evilfeast évolue dans un Black Metal atmosphérique, aux nappes de claviers omniprésentes, qui rappellera énormément Summoning ou autres Elffor, Battle Dagorath voire Darkspace. Autant dire que j’ai de suite adhéré, ne m’étant jamais caché que ces ambiances pouvaient aller jusqu’à me refaire frissonner de plaisir, n’ayant pas écouté cet album depuis une bonne dizaine d’années.

Mysteries of the nocturnal Forest est un voyage d’une bonne heure dans les paysages forestiers hivernaux de Scandinavie, avec ses ambiances solennelles, dans lesquelles tout n’est que noirceur et froideur ! Un tel magma de ténèbres sera la parfaite bande son d’un stage de survie en pleine nature pendant un hiver glacé et enneigé, lorsqu’on se retrouve seuls, confrontés à nous-mêmes et nos propres peurs, jusqu’à se retrouver dans une lente mais inéluctable descente aux Enfers.

Musicalement, on nage en plein Black Metal du début des nineties, avec son lot de passages (très) rapides alternés avec autant de passages ambiant et d’autres, oppressants, pour autant de longues complaintes magnifiées par un chant criard déchirant au possible.

Certes, cet album n’est pas l’album du siècle en matière de Black Metal atmosphérique, les groupes cités plus haut étant plus des références dans la matière que ne l’est le one-man-band de Grimspirit, mais entrer dans l’univers du gaillard peut vite s’avérer addictif tant certains passages confinent à la beauté absolue… Superbe !

Tracklist :

Disque 1 :
Face A :

1. Ode to a rising Fullmoon (Instrumental) (Intro) (3:37)
2. Immerse into cold Mist (7:12)
3. Thy Woods are sacred (8:34)

Face B :

4. Towards the funeral Winternight Landscape (9:57)
5. Solitude Apotheosis (Instrumental) (2:58)
6. Descending Winds of Holocaust (7:35)

Disque 2 :
Face A :

7. The black Heavens open (9:13)
8. Morbid Rejoice (7:06)
9. Desolate Fields left (Instrumental) (Outro) (2:57)

Face B :

(Vide)

Playlist Bandcamp
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green