Communication de nos partenaires

Doctor Livingstone – Contemptus Saeculi

Le 13 septembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Reverend Prick : Choeurs, Claviers
  • Guru Deadlock (aka Meyhna'ch) : Chant
  • Azat : Chant
  • PLCD : Guitare, Basse, Chœurs
  • Six : Batterie, Choeurs
 

Style:

Black Métalcore ?

Date de sortie:

06 mars 2014

Label:

Osmose Productions

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Quand des types, actifs pour la majorité dans Sektemtum, choisissent d’appeler leur premier album « Notre niveau est trop élevé pour que vous, misérables créatures bipèdes pour lesquelles nous n’éprouvons que du mépris, puissiez porter un jugement à l’encontre de nos délicieuses créations » (2007), c’est que l’on a soit affaire à des petits marrants dont l’humour et la dérision sont bien souvent supérieurs à la qualité réelle des compositions, soit que l’on est face à une de ces formations françaises qui allient comme personne un vrai talent musical à une riche culture littéraire ainsi qu’à une approche philosophique et sociologique de la vie profondément nihiliste. Donc tout le contraire des mecs qui vont exhiber leurs peintures corporelles en forêt.

Si, tel Taram, je foutais dans mon chaudron magique la fureur Hardcore de Kickback sur « No Surrender », la crasse urbaine de Diapsiquir et une pincée des défunts Arkhon Infaustus, la potion qui en sortirait aurait probablement le goût de « Contemptus Saeculi », troisième incroyable album de Doctor Livingstone.
Ce groupe au style indéfinissable, à la croisée des chemins de l’extrême, respire le talent, celui que l’on n’obtient qu’en pactisant avec le Diable. Comment expliquer autrement ce débordement d’inspiration maléfique ? Ces explosions faramineuses de rage ? Ces poussées dantesques d’un Hardcore Métal frôlant l’hystérie collective (« From the Bottom to the Grounds ») accouplées de force à un Black Metal moderne typique de la scène française (« Marked by the Whip, Pt. 3 ») ? Autant d’interrogations sans doute vouées à ne jamais obtenir de réponses, seul restant l’album dans son unicité mystérieuse.

Doctor Livingstone tente des choses, des ponts au piano sur « Le », de la narration sur l’étrange « Onze », sorte de mélange improbable entre de la chanson française et des blasts de True Black Metal pour un résultat hautement perturbant qui, en définitive, fait de Contemptus Saeculi un des disques les plus marquants de ces dernières années : noir comme l’ébène, ambitieux sans orgueil mal placé, totalement halluciné dans son inspiration et son interprétation.
Si vous vous demandez quel est l’avenir du Metal en France, commencez par écouter Doctor Livingstone, cela vous donnera une idée.

Tracklist :
1 : Allegro Maestoso (Présentations à la Plèbe)
2 : Starting the Fire
3 : He Beneath the Scenery
4 : By Serpents (Illumination Mea)
5 : From the Bottom to the Grounds
6 : Marked by the Whip, Pt. 3
7 : Negative Planar Entity
8 : Contemptus Saeculi
9 : Eat You Devour Me
10 : Onze
11 : Le
12 : Requiem N°12 en La#

Facebookhttps://www.facebook.com/doctorlivingstone218
Twitterhttps://twitter.com/dc_livingstone

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green