Communication de nos partenaires

Dirkschneider – Live-back to the roots

Le 22 octobre 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Udo Dirkschneider - Chant / Fitty Wienhold - Basse / Andrey Smirnov - Guitares / Kasperi Heikkinen - Guitares / Sven Dirkschneider - Batterie.

Style:

U.D.O.

Date de sortie:

28 octobre 2016

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Le vilain cachottier : alors comme ça Udo Dirkschneider nous sort un (nouvel) album live quasiment un an jour pour jour après « Navy Metal Night », quatre ans après « Live in Sofia », avec le line up de UDO mais sous le nom de Dirkschneider histoire qu’on ne se dise pas « pffff, encore un live d’Udo !!! » ???

C’est que ça finirait par se voir, que Papa Dirky aime faire plaisir à ses fans.
Parce que là, non seulement il nous balance un live au son quasi parfait, mais en plus uniquement avec des titres de sa période passée chez Accept !
Excusez du peu !

Vingt-quatre titres couvrant la période où Udo chantait avant son premier départ : en clair, rien d’« Objection overruled » (1993), de « Death Row » (1994) ni de « Predator » (1996). On notera également qu’aucun titre n’est issu du tout premier album éponyme (1979).
Par contre, pour « I’m a Rebel » (un titre), « Breaker » (5), « Restless and wild » (5), « Balls to the Wall » (5), « Metal Heart » (6) et « Russian Roulette » (2), ça y va !
Et surtout, ça s’enchaîne : pas de temps mort, le spectateur est resté pendant plus de deux heures sous pression par l’intensité que met le groupe tout au long du show. Quelques petites paroles sympas histoire de présenter les morceaux de temps à autres, mais pour le reste, ça y va de son heavy metal aussi burné que martial, à l’allemande comme de bien entendu !

Les titres sont connus de tout le monde donc inutile de s’y attarder, la set list n’est ni plus ni moins qu’un véritable « very best of » d’Accept version 2016 avec Udo Dirkschneider au chant !
Que pouvait demander de plus le fan ? D’entendre le spectateur participer à sa façon au live ?
C’est chose faite sur un « Princess of the Dawn » énorme s’étirant sur plus de onze minutes ou sur un certain « Balls to the Wall » à peine moins long.

Et les musiciens se sont tellement bien réapproprié les morceaux qu’on jurerait le line up originel d’Accept ! Les guitaristes s’en donnent à cœur joie, et Andrey Smirnov montre toute l’étendue de son talent sur le solo de « Metal Heart », montrant qu’il n’a pas grand-chose à envier au formidable Wolf Hoffmann. Udo, du haut de ses 64 printemps, pousse ses gueulantes comme il y a trente ans sans donner l’impression de forcer et le batteur Sven Dirkschneider, digne rejeton de son chanteur de père, frappe ses fûts comme s’il craignait une rouste paternelle digne des plus grandes fessées de l’histoire de la puériculture après le show.

Alors oui, on passe plus de deux heures réparties sur deux CD remplis ras la gueule à se délecter de titres qu’on a adoré écouter, et se remettre entre les oreilles « Flash rockin’ Man », « Son of a Bitch », « Up to the Limit », « TV War », « Fast as a Shark », « Head over Heels », les sublimes « Midnight Mover », « Princess of the Dawn », « Wrong is right » et tous les autres sont un pur régal auditif et nostalgique !

Dirkschneider, puisque c’est sous ce nom qu’on va appeler ce nouveau live d’UDO, nous balance une véritable bombe quasi parfaite qui fera date dans l’histoire du heavy metal. On chipote un peu ? On aimerait bien un CD supplémentaire avec des titres comme « Lady Lou », « Shake your Heads », « Losing more than you’ve ever had », « Fight it back », « Guardians of the Night », « Heaven is Hell », « Stand tight », « Aiming high »… et surtout « Bound to fail » que je considère comme un hymne d’Accept.
Mais c’est vraiment pour chipoter….

 

Tracklist :

Disc 1
1. Intro (2’32)
2. Starlight (3’43)
3. Living for tonite (4’01)
4. Flash rockin’ Man (4’22)
5. London Leatherboys (4’58)
6. Midnight Mover (3’34)
7. Breaker (4’49)
8. Head over Heels (5’31)
9. Neon Night (9’04)
10. Princess of the Dawn (11’03)
11. Winterdreams (5’41)
12. Restless and wild (2’56)
13. Son of a Bitch (3’30)

Disc 2
1. Up to the Limit (4’52)
2. Wrong is right (3’13)
3. Midnight Highway (3’58)
4. Screaming for a Love-Bite (4’24)
5. Monsterman (3’13)
6. T.V. War (3’34)
7. Losers and Winners (6’27)
8. Metal Heart (8’24)
9. I’m a Rebel (3’31)
10. Fast as a Shark (4’57)
11. Balls to the Wall (9’04)
12. Burning + Outro (8’21)

Site officiel : http://www.udo-online.de/
Myspace : http://myspace.com/udoonline
Facebook : http://www.facebook.com/udoonline
Youtube : http://www.youtube.com/UDOtubetv
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/udoonline
Twitter : https://twitter.com/udoonline

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green