Communication de nos partenaires

Crowbar – Sever the wicked hand

Le 29 mars 2011 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Kirk Windstein : Chant, guitare
Matthew Brunson : Guitare
Pat Bruders : Basse
Tommy Buckley : Batterie

Style:

Sludge

Date de sortie:

14 février 2011

Label:

Century Media

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 9.5/10

 

Putain six ans !
Six longues années entre l’énorme « Lifesblood For The Downtrodden » et ce « Sever The Wicked Hand » qui justifie dès la première écoute cette longue attente. Non pas parce que les membres du groupe auraient été inactifs tout ce temps, loin de là : en effet, si Crowbar a été mis plus ou moins de côté jusqu’à l’écriture et l’enregistrement de l’album, Kirk Windstein, depuis 2006, a consacré une grande majeure partie de son temps surtout à Down et à degré moindre à son autre projet Kingdomm Of Sorrow.
Malgré tout, pour sortir cette bombe de sludge, le guitariste chanteur a bien dû se consacrer à 100% à Crowbar afin de s’imprégner au mieux de l’atmosphère qu’il voulait donner à l’album.
C’est donc un Windstein enfin sobre, libéré de la drogue et de l’alcool, qui nous revient avec ces douze titres forgés dans du béton armé, à grands renforts de riffs ultra pesants qui font la marque de fabrique de Crowbar.
Avec ce « Sever The Wicked Hand », Crowbar confirme une véritable histoire d’amour avec ce groupe, entamée lors de la tournée de « Odd Fellows Rest » (1998) que le groupe fit en première partie de la formation qui est pour moi LE Death Metal : à savoir Bolt Thrower.
Là, ce fut la rencontre backstage avec un Kirk Windstein des plus disponibles, sympathiques et intéressants à la discussion qu’il m’ait été de connaître… et se prendre en live la baffe d’un titre comme « Nothing » ce soir là a été si énorme que j’en ai encore les joues qui piquent.

L’écoute de ce nouvel opus m’a procuré cette même sensation, et ce tout au long de ces quelques 52 minutes que dure le CD. L’atmosphère générale de l’album en général, moins sombre, plus optimiste, montre à quel point le mentor semble être enfin libéré de ces addictions et heureux de l’être.
Toujours cette habitude qu’à Crowbar de nous pondre des riffs dans les plus lourds de l’histoire de la composition metallique, des titres comme « Let Me Mourn », « Liquid Sky And Cold Black Earth » ou « I Only Deal In Truth » nous aplatissant comme des limaces après le passage d’un troupeau de brontosaures, limite doom et suffocants à souhait.
Les plus « speed » (on se comprend) « Protectors Of The Shrine », « Cleanse Me, Heal Me » – où le chanteur s’arrache les cordes vocales d’entrée – ou « The cemetary angels » – dont le riff final est d’une puissance pachydermique hallucinante – semble lâcher quelque peu la bride, comme pour apporter une once de fraîcheur avant de nous replonger dans l’étouffement le plus total.
Sludge jusqu’au bout des ongles, cet album des pionniers du genre ravira tous les fans du groupe : si Crowbar fait ce qu’il sait faire de mieux, à savoir « du Crowbar », à aucun moment sur « Sever The Wicked Hand » le groupe ne s’auto plagiera, faisant de ce petit dernier un album jamais redondant ni répétitif, mais passionnant de bout en bout.

Le meilleur Crowbar à ce jour !

 

Site officiel : http://www.crowbarmusic.com
Myspace : http://www.myspace.com/crowbar

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green