Communication de nos partenaires

Photos + report : SebLag

 

9H6B9890_GF

Le Gods of Violence Tour, pour sa troisième date de la tournée, fait une halte à Bordeaux. C’est une belle affiche qui met à l’honneur le nouvel album de Kreator, Gods of Violence :  la dernière galette des allemands a d’ailleurs connu un certain succès.

Pour ce qui est des autres groupes, ils ne sont pas à leurs coups d’essais. On ne présente plus Vader, l’un des groupes piliers du Death Metal. Quant à Dagoba, ils sont une valeur sûre du métal Français. C’est très enthousiasmé par cette date, que je mets les pieds dans la magnifique salle du Rocher Palmer.

 

Dagoba :

Force est de constater qu’il y avait déjà beaucoup de monde pour accueillir les marseillais.
Les lumières s’éteignent, c’est le moment pour Dagoba de fouler les planches de la salle.
C’est de façon ultra motivée que le groupe démarre la soirée avec un « I, reptile » qui tabasse sec. Le groupe se donne à fond, le leader échange régulièrement avec la foule.
La musique électro est omniprésente sur certains des nouveaux morceaux de la formation et ce n’est pas pour déplaire. La setlist a été faite de manière astucieuse, de façon à ce que cette bonne idée ne soit pas trop omniprésente.
Le frontman à un gros charisme et tient la foule dans le creux de la main.
C’est avec « Black smokers » que le groupe clôture son set.
Un sans-faute de leur part  malgré un set d’uniquement 30 minutes ne nous ayant malheureusement pas permis de profiter assez de la presta du quatuor.

 

9H6B9842_GF

Setlist :

I, reptile
The man you’re not
Inner Sun
The Things within
The Sunset Curse
Black Smokers

 

Vader :

On ne présente plus ce groupe culte de la scène death/thrash. Les polonais envahissent la scène, tout de noir et de clous vêtus. La presta du groupe est surplombée de lights rouge/vert/bleu.

Une bonne dose de riffs accrocheurs et de gros solos. De quoi bien rassasier les personnes venues qui en prennent plein les oreilles. Un son taillé pour tout amateur du groupe.
Seul petit bémol : les solos peut-être un peu trop présents donnent l’impression de casser le rythme pris dans la fosse.
Malgré tout, j’assiste à un set bien sympa.

 

9H6B9863_GF

 

Seltlist :
 
Dark Age
Vicious Circle
The crucified Ones
The final Massacre
Testimony
Sothis
Send me back to Hell
Triumph of Death
Wings
Helleluyah ! (God is dead)

 

Kreator :

Voici enfin la tête d’affiche de la soirée. Les titans teutons du Thrash Metal Kreator ont explosé les charts du monde entier avec leur album Gods of Violence. Trente années de scène n’ont en rien changé à leur envie d’en découdre.
Les techniciens mettent en place, un somptueux décor. Lors de l’entrée du groupe, on peut voir un somptueux décor et un fonds de scène dominé par des écrans. Une fois que la formation monte sur scène, le public les acclame.
Les chansons s’enchainent et le public chante en cœur avec le groupe.
Après un show d’environ une heure, la foule est conquise. Un set de Kreator est toujours un grand moment live !

 

9H6B9928_GF

 

Pour résumer, c’était une grosse soirée pleine de bons moments avec de très bons groupes.
Il faut dire que ceux-ci sont bien rodés et nous délivrent  exactement ce que l’on attendait. Et le public le leur a bien rendu ! C’était une très bonne soirée.

 

Setlist :

Phantom Antichrist
Hail to the Hordes
Enemy of God
Satan is real
Civilization Collapse
People of the Lie
Flag of Hate
Phobia
Gods of Violence
Hordes of Chaos (a Necrologue for the Elite)
Violent Revolution
Totalitarian Terror

Rappel :
Fallen Brother
Betrayer
Pleasure to kill

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green