Communication de nos partenaires

In Aevum Agere – The shadow tower

Le 7 mars 2013 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Bruno Masulli - Chant, Guitares (rythmique), Basse
  • Andrea Cannata - Batterie
  • Marco Ruggiero - Guitares (lead)

Style:

Power / Doom metal épique et de grande classe

Date de sortie:

Décembre 2012

Label:

Pure Steel Records

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak): 9/10

 

Qui se souvient d’un pub faite par le label Black Dragon en 1985 présentant leur nouvelle trouvaille comme « une œuvre phénoménale qui va révolutionner le monde du rock » ?
Pour le coup, ils ont été sacrément visionnaires tellement cet album a marqué les esprits et reste une référence et une influence majeure parmi les groupes de doom metal actuels.
« Epicus doomicus metallicus » et ses six titres pour autant de chefs d’œuvre une œuvre intemporelle et n’a pas pris une ride, presque trente ans après sa sortie.
Inutile de compter le nombre de fils prodigue de Candlemass, ni de tenir une comptabilité précise des groupes ayant tenté d’essayer de se rapprocher de l’œuvre ultime qu’a été cet album, un chat n’y retrouverait pas ses petits mais force est de constater que certains groupes y arrivent très bien.

In Aevum Agere pourrait être le plus digne descendant de la bande à Leif Edling tellement l’approche musicale des onze titres de « The shadow tower » fleure bon l’hommage appuyé à Candlemass.
Le trio italien est fondé en 2005, sous l’impulsion de Bruno Masulli, chanteur / guitariste / bassiste de Annihilationmancer (dont l’album a été chroniqué ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/annihilationmancer-the-involution-philosophy ), du batteur Andrea Cannata (également chez Annihilationmancer) et du guitariste Marco Ruggiero, également chanteur des thrashers de Savior From Anger, sort ainsi son premier album « The shadow tower » avec une approche du doom très proche de la trilogie « Epicus doomicus metallicus » – « Nightfall » – « Ancient dreams » avec un chant qui peut rappeler celui de Johan Langqvist par moment, mais avec un côté épique et des riffs plus thrash sur quelques titres, conférant un côté épique et power metal plus accentué.

Une petite intro acoustique « Umbra Vitae » sur fond de vent glacial plante le décor : et lorsque commence le titre « The shadow tower », on est de suite captivé par les riffs très Candlemass, voire Solitude Aeturnus de l’ensemble. Comme dit plus haut, le chant de Masulli rappelle celui du premier chanteur des suédois, avec quelques intonations propres à Mark Shelton (Hellwell, Manilla Road).
Avec « Leave me alone (Sinite me Solum) », le trio va explorer les tréfonds du doom en les combinant avec des riffs thrash, ce qu’on retrouvera dans plusieurs titres de l’album (« Iniquitous judgement », « Il Poema Illusorio », « Ire of solitude » et surtout « Son of unknown »), tout en gardant le rythme pachydermique inhérent au doom.
Alors que des titres comme la pépite « The last farewell », restent dans une veine profondément épique et/ou mélancolique, d’autres se revendiquent clairement des influences précitées comme sur « Act of faith », l’énorme « Domino » plus solennel et grégorien donnant un côté médiéval au titre,
Le titre « Silent », sorte de ballade acoustique, se veut plus proche d’un Queensrÿche tellement la voix de Masulli montre à Geoff Tate himself le timbre qu’il avait il y a vingt ans de cela.

Avec ce premier jet, à la production très soignée, In Aevum Agere propose un doom aux côté power et épique de très grande classe digne des meilleures productions du genre.

Une vraie belle surprise.

Site officiel : http://www.inaevumagere.com/
Myspace : http://www.myspace.com/inaevumagere
Facebook : https://www.facebook.com/pages/IN-AEVUM … 5718522561

« The last farewell » :

 

  • 1. Umbra Vitae (0:48)
  • 2. The Shadow Tower (4:28)
  • 3. Leave Me Alone (Sinite Me Solum) (5:21)
  • 4. Iniquitous Judgement (5:42)
  • 5. The Last Farewell (5:24)
  • 6. Act of Faith (4:40)
  • 7. Domino (6:34)
  • 8. Silent (3:41)
  • 9. Il Poema Illusorio (6:18)
  • 10. Ire of Solitude (5:18)
  • 11. Son of Unknown (5:46)
Retour en début de page

2 commentaires sur “In Aevum Agere – The shadow tower”

  1. pingback pingback:
    Posté: 25th Juin 2015 vers 9 h 32 min
    1
    In Aevum Agere | Soil Chronicles

    […] Chronique « The shadow tower » : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/in-aevum-agere-shadow-tower […]

  2. 2
    In Aevum Agere – Fugit in solitudine | Soil Chronicles

    […] Agere : http://www.soilchronicles.fr/interviews/in-aevum-agere Chronique “The shadow tower” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/in-aevum-agere-shadow-tower Chronique “Limbus animae” : […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green