Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Chant : Max Chant : Ju.G Guitare : Ju.C Guitare : Denis Basse : Sylvain Batterie : Tool

Style:

Metal Moderne

Date de sortie:

Mars 2015

Label:

Finisterian Dead End

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 7,5/10

Il n’y a pas que les coiffes, les bombardes et le Laridé….

Quand on vous parle de musique en Bretagne, beaucoup s’imaginent le défilé de Lorient avec son Festival Interceltique, ces douces mélodies jouées par des instruments traditionnels, la bombarde, la cornemuse et le biniou…. Le tout accompagné par des danseurs tout de soie vêtus avec des broderies hautes en couleurs (les costumes Bigoudens sont magnifiques) qui tournent avec les rondes, ou alors sautent de manière fort étrange à la mode de Pondy…

Mais depuis un petit moment, une autre culture bretonne est née, le label Finisterian Dead End soutient avec force ses groupe de Metal Breton, BreakDust sera d’ailleurs au Hellfest cette année.

Nous allons donc nous en aller vers le Nord, une ville où le ciel est gris, la mer est grise et les bâtiments sont gris…. Il ne pouvait bien sur s’agir que de Brest. Une ville triste dans laquelle, pour survivre, il faut s’accrocher à ses amis et ses compagnons.  Et quand est-ce que l’on retrouve ses compagnons ? Lors de fêtes bien entendu…. Et quand on parle de fête on parle aussi…. (de bière bien entendu) de Musique.

Dysilencia est un jeune groupe brestois qui depuis 2004 propose un Electro Metal très moderne, le premier ep Boule à Facettes est sorti en 2013. Le groupe publie maintenant ‘Ceux Qui Marchent Debout‘ deuxième ep de ce jeune groupe brestois qui devrait faire parler de lui.

Il est assez rare de nos jours d’avoir des groupes de Metal avec un chant en français, oui il y en a mais ne sont pas légion, rares aussi sont ceux qui mettent en avant le côté électronique. Alors imaginez quand on combine les deux : on obtient Dysilencia. Du Metal très énergique soutenu par une batterie de musique actuelle.

La musique de Dysilencia est des plus festive, très énergique, chaque titre possède un tempo très soutenu et très appuyé, un rythme que l’on retrouve dans la musique Electro et ses tempos binaires très marqués, cela nous donne du coup un rythme en deux temps très entraînant sur lequel les deux chanteurs viennent balancer leurs refrains et couplets de façon toute aussi énergique, une voix plus douce que l’autre bien évidement pour cette formation qui aime jouer sur les contrastes. Un des bons points de Dysilencia est de ne pas être entré à fond dans la musique dite « Core » avec un chant complètement hurlé et incompréhensible. Ici on peut comprendre chaque passage et chaque mots quelle que soit la voie, ce qui donne un Metal pas trop brutal mais qui mise à fond sur l’énergie déployée. Prenez-vous un morceau comme « Prédilection » dans les esgourdes, vous verrez que vous aurez aussi envie de danser la gigue.

Dysilencia, n’est pas forcément un groupe de studio, ni un album qu’on peut se passer en boucle dans tous les sens. Mais sa musique, avec ses nombreux changements de tempos, fait des ravages. Rien de mieux pour vous filer une pèche d’enfer, une énergie qui vous réveillera mieux qu’un café. Si vous les voyez en concerts du côté de chez vous, foncez, vous aurez droit à une séance de danses et de Metal qui vous fera chavirer.

Tracklist:

Ceux qui Marchent Debout
Sentence
Les uns et les Autres
Chimère
Prédilection

Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green