Communication de nos partenaires

Darknation – WWII

Le 8 janvier 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Rémi Derom : Guitare
  • Alexandre Boise : Guitare
  • Martin Lavenant : Batterie
  • Romain Loiseau : Chant
  • Romain Laure : Basse

Style:

Metal

Date de sortie:

Juin 2013

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):8/10

En voila un projet des plus surprenant. Sortir un album entier dédié aux horreurs de la seconde guerre mondiale.

Il n’est pas rare que la guerre soit une source d’inspiration pour le Heavy Metal, mais il s’agit souvent des anciennes batailles et mythes médiévaux, il faut dire que l’amateur de Metal a un côté très chevaleresque… Il parle facilement des batailles contre les Dragons et autres créatures, des combats nordiques avec l’épopée des Vikings ou encore de la mythologie avec l’épopée Grecque et leurs nombreux dieux.

Mais parler d’une guerre encore présente dans les esprits, qui est encore source de débats avec bons nombres de personnes fortement marquées par toutes les atrocités commises… C’est une lame à double tranchants, l’auditeur sera convaincu en bien ou en mal, mais dans tous le cas ne restera pas indifférent.

On a souvent vu des groupes parler d’une bataille et faire quelques chansons sur ce thème, on pense bien évidement à Iron Maiden et Motörhead, mais aussi à Iced Earth ou Slayer pour les plus connus. Darknation décide d’en faire un concept unique pour son second opus, l’histoire étant vaste et souhaitant en parler un maximum c’est donc sous la forme d’un double album avec pas moins de vingt-trois titres que la formation nous propose son point de vue sur la World War II.

Une petite présentation de la formation dijonnaise s’impose peut-être. Darknation se forme en 2003 et sort son premier album « Merci Pour le Mal » en 2006 via le label bien connu en France Brennus Music. De nombreux concerts de promotions sont alors mis en place, ce qui permet à la formation de participer au Paris France Metal Festival III, un Bootleg sera d’ailleurs publié ensuite. Arrive alors ce qui se passe pour nombre de groupes français, des changements dans le line-up, le chanteur, le batteur ainsi que le bassiste originel sont remplacés, Darknation décide alors de s’atteler à l’enregistrement de son second opus « WWII » en 2009, celui-ci, toujours chez Brennus Music, voit le jour en Juin 2013. Il faut dire qu’une telle tache méritait réflexion et travail.

Première surprise sur ce « WWII », le chant. Les trois langues majeurs du conflit sont représentées, le Français, l’Anglais et l’Allemand, il y a aussi de nombreuses voix, une claire souvent en duo avec un timbre plus lourd et grave, une touche de Thrash Death pour nous rappeler la brutalité du moment, mais aussi un chant féminin, qui vient apporter un peu de douceur et de légèreté.

Le point positif de l’album est sans aucun doute la voix claire de Romain, qui nous rappelle ce que l’on écoutait le plus au début des années quatre-vingt, une voix chaleureuse qui aime à monter dans les aigus en tenant longtemps la note juste, une dimension mélodique forte très appréciable, « Pearl Harbor » ou « Division de Fer » pour n’en citer que deux.

Comment ne pas mieux représenter les combats, qu’en faisant lutter les deux timbres de voix différents, un style particulier qui soit vous séduira, soit vous fera lâcher l’écoute de l’opus, mais Darknation a fait l’effort de travailler son identité et n’a pas simplement recopié ses aînés, une prise de risque qui ne laisse pas indifférent. Une dualité présente sur tout l’opus, qui se voit soulignée par les riffs de guitare et une rythmique plus lourde suivant la voix utilisée, ce qui donne du coup de nombreux changements de tempo pour des chansons étant construites sur une courbe sinusoïdale d’agressivité. Un travail au final très mathématique qui a dû demander beaucoup d’efforts.

Afin de ne pas sombrer du côté obscur de la force, Darknation nous propose aussi une troisième possibilité avec des passages plus doux (mais aussi plus inquiétants et graves), le cantique « Requiem Aeternam » et la troisième voix féminine, qui représente le calme après la tempête « Irish Mood », le temps de répit ou chaque clan vient récupérer ses morts… Une tristesse très présente qu’il ne fallait pas non plus oublier.

Pour rajouter le côté théâtral, en plus des passages martiaux (« Before The Landing » par exemple) Darknation a choisi de représenter les différents tirs de balles et missiles par les solis de guitares qui viennent rajouter une touche de Heavy Metal. Il faut dire que ces enchaînements survitaminés renforcent l’accroche de ce « WWII ». Une partie rythmique très marquée par une caisse claire qui vient souligner la densité et la vitesse des affrontements.

Darknation nous propose, avec « WWII », une pièce théâtrale de la seconde guerre mondiale, une façon musicale de voir les choses, en parlant bien de la volonté de vaincre des combattants, de l’agressivité des affrontements sans oublier l’horreur présente. Un album qu’il ne faut pas prendre à la légère, mais ne pas oublier non plus que l’important c’est la musique.

Une très bonne production qui devrait ravir les amateurs de Heavy Metal au sens large du terme.

 

Facebook:https://www.facebook.com/darknationmusic

 

DISC 1
1. The March
2. Blitzkrieg
3. Talvisota
4. La Bataille de France
5. Battle of Britain Day
6. Pearl Harbor
7. Requiem Aeternam
8. Vel’ D’Hiv’
9. Resistance
10. El Alamein
DISC 2
1. Stalingrad
2. Operation Husky
3. Overlord pt.I – Irish Mood
4. Overlord pt.II – Before The Landing
5. Overlord pt.III – D-Day
6. Overlord pt.IV – Pegasus Bridge
7. Overlord pt.V – Only Ashes Left
08. Overlord pt.VI – Falling Angels
09. Division de Fer
10. Auschwitz
11. The Path of Weakness
12. Hiroshima
13. Never Again

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green