Communication de nos partenaires

Asylum Pyre – Fivty Years Later

Le 20 mars 2013 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • -Chaos Heidi chant
  • -Johann Cadot guitare
  • -Hervé Schiltz guitare
  • -Tony Decaillon claviers
  • -Julien Peuch basse
  • -Vince Kreyder batterie

Style:

Metal Melodic

Date de sortie:

Décembre 2012

Label:

Massacre Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 6,5/10

 

Alors que leur premier opus avait tout émoustillé notre bien aimé Fredo. Alors qu’ il avait attrapé des frisettes à l’écoute de ‘Natural Instinct?’. Alors que Carole, telle une sirène, l’avait charmé. Alors que, depuis trois ans, il ne peut s’endormir sans écouter « Different Sides, Same Thoughts ». Voilà qu’Asylum Pyre nous annonce un changement de chanteuse. Voilà que la formation rejoint le label Massacre Records. Voilà le nouvel album qui arrive dans les bacs. Voilà surtout un Fredo tout excité qui se demande comment il va faire pour enlever ‘Natural Instinct?’ de sa chaîne hifi.

Pour ceux qui suivent la scène française, Asylum Pyre n’a aucun secret pour vous. Pour les autres, un petit retour en arrière s’impose peut être. Formation francilienne de Heavy Mélodique, Asylum Pyre sort en 2009 son premier opus autoproduit ‘Natural Instincts?’, qui secoue un peu la scène française voyant arriver un nouveau nom qu’il faut retenir. La presse est, elle aussi, émue par le côté très progressif de cet album (demandez à notre illustre Fredo). Beaucoup d’espoirs sont alors placés sur cette formation. Mais celle-ci annonce un changement de chanteuse : c’est maintenant Chaos Heidi qui aura la lourde tache de remplacer Carole. On apprend aussi que le groupe réussit aussi à signer avec le légendaire label Massacre Records pour un nouvel opus qui sort fin 2012 . Autant vous dire que l’on attends beaucoup de ce nouvel opus, relèvera-t-il le défi ?

Pour faire sa promotion, Asylum Pyre arrive à faire d’excellentes premières parties, avec notamment l’ouverture pour Doro à Paris, ce qui ne laisse quand même présager que du bon. Première constatation avec la pochette de ce nouvel opus, un décors dans la suite de ‘Natural Instincts?’, ‘Fifty Years Later’ doit être alors sa suite logique, une évolution mais peu de changement, est-ce les impressions que la musique va nous laisser ?

L’ouverture de l’album se fait avec « Will You Believe Me ? ». On peut se demander si son titre est en rapport direct avec la nouvelle voix. Mais il n’y a pas à dire, on veut bien croire en Chaos Heidi, qui relève avec brio le défi : un chant qui colle parfaitement avec l’univers mélodique d’Asylum Pyre. Un petit bémol par contre, entre les deux timbres de voix. Car Johann vient de temps en temps pousser la chansonnette, en y mettant une dimension plus agressive, autant avec Carole les deux chants étaient en accord parfait, autant avec Chaos Heidi il y a un décalage et on se demande si cette deuxième voix était bien nécessaire (« Just Before The Silence »). Les chœurs pour soutenir les refrains ou les interprétations plus courtes pour souligner les couplets sont, par contre, eux, parfaitement réussis (« Any Hypothesis »).

Musicalement, Asylum Pyre a aussi fait plus direct et plus accrocheur sur ce nouvel opus. Ils ont rognés un peu sur la dimension progressive pour renforcer l’efficacité de certains titres, histoire de ne pas perdre l’auditeur dans l’enchaînement des changements de tempos qui sont, du coup, moins nombreux (seulement deux titres dépassent les cinq minutes). Les amateurs de Heavy Speed devraient être satisfaits avec ce nouvel opus car, dès « Dead in Copenhagen », la donne est mise. La partie rythmique est plus soulignée, ce qui est dû, en partie aussi, à une meilleure production, mais aussi par des accélérations plus directes de rythmes. Tout est plus direct et instinctif, une prise de maturité de la part de la formation. Dès ce premier titre on remarque aussi que Chaos Heidi est à l’aise dans les registres différents, des passages lyriques (les belles envolées de « The Herd ») aux parties plus rythmées.

On retrouve, bien entendu, un répertoire musical vaste, avec des moments plus mélancoliques et pleins d’émotions comme l’éponyme « Fifty Years Laters » à la douce introduction qui monte en puissance durant sept minutes. D’autres chansons seront, elles, plus sombres et agressives, comme la puissance qui se dégage de « Against The Stand ». On parlait précédemment de chansons plus directes « The Frozen Will » en est l’exemple parfait, un refrain court et que l’on retient en peu de temps, des parties plus appuyées pour un tempo très marqué, un titre taillé pour la scène, il a tout pour ravir le public : des breaks courts mais astucieusement placés.

Ce deuxième opus fait preuve de beaucoup plus de maturité, très travaillé et efficace. Un niveau musical qui place la barre assez haute pour la suite. « Fifty Years Later » n’est peut être pas l’album de l’année, l’opus qui vous fera oublier le reste, mais il possède une fraîcheur intéressante et témoigne du potentiel d’Asylum Pyre, une formation à suivre. A voir aussi en concert, car vous avez l’assurance de passer une très agréable soirée.

 

Site:http://www.asylumpyre.com/
Facebook:https://www.facebook.com/asylumpyre/info


  • 1) Will You Believe Me ?
  • 2) Dead in Copenhagen
  • 3) The Frozen Will
  • 4) These Trees
  • 5) The Herd
  • 6) Fisherman’s Day
  • 7) Against the Sand
  • 8) Any Hypothesis
  • 9) Just Before the Silence
  • 10) Fifty Years Later
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green