Communication de nos partenaires

PYHC Fest 2K14 Interviews: Première partie

Fin Juillet se déroule à Pont Sur Yonne le festival PYHC Fest, la quatrième édition. Organisé par l’asso Icaunaise, il se déroule en deux soirs: un spécialisé Hardcore, l’autre Metal
Pour cette occasion, je vous propose un tour d’horizon des groupes à travers des interview, que ce soit pour les groupes locaux ou pour les « Têtes d’affiches », histoire de vous présenter ces deux grosses soirée qui s’annonce du coté du Nord de l’Yonne.

 


91allstars : Julien, chant
Hardcore/Metal, Paris – Vendredi 25 Juillet, soirée Hardcore

Vous êtes un groupe de Hardcore français, un peu à la The Arrs pour donner une idée. Pouvez décrire votre musique, et vos influences ?
Tout d’abord merci à toi ainsi qu’à Soil Chronicles de nous consacrer un peu de temps. Pour répondre à ta question nous faisons du Metal au sens large. Il est vrai qu’avec le premier line-up nous avons été rattaché à la scène Hardcore . Là nous bossons sur la sortie du deuxième album avec de nouvelles personnes dans le projet et les influences sont un peu plus Death.

Vous avez deux particularités pour un groupe dans votre style musical : vous avez deux chanteurs, qui chantent en français. Qu’est-ce qui a mené à ce que le groupe évolue comme ça ?
Le projet à l’époque est né justement des deux chanteurs et pour ce qui est de la langue française c’était une évidence car nous nous retrouvions dans cette pratique. Également le manque de connaissance de la langue anglaise pour ma part nous a pas trop laissé le choix (rire).

91allstars a eu la chance de jouer avec de grands groupes comme Sick Of It All, Gojira, Mass Hysteria, et j’en passe, quel groupe vous a le plus marqué, et quel concert gardez-vous le meilleur souvenir ?
Toutes ses rencontres ont été agréables et encourageantes mais la date avec les Gojira était vraiment mortel. De plus que la salle soit blindée, on a passé un bon moment avec eux avant et après le live. C’est toujours plus sympa quand on peut approcher les groupes et profiter de l’échange.

Au PYHC Fest, vous croiserez peut-être Deep In Hate, un groupe que vous avez l’air de connaître et apprécier, y a-t-il d’autres groupes que vous aimez pendant ce Fest, que ce soit lors de la soirée Hardcore ou de la soirée Metal ?
Y’a pas mal de copains et de groupes qu’on connaît sur ce festival ça va faire plaisir de partager ça avec eux. Pour ce qui est de Deep in Hate, bien évidement on se connaît très bien car je bosse avec eux sur leur son en live et studio. Ils sortent bientôt leur troisième album et c’est avec plaisir que je les suit car ce qu’ils font est vraiment bon.

Enfin, quelques mots à adresser à tous ceux qui n’ont pas encore décidés de se rendre à ces concert ?
L’affiche est vraiment au niveau et le PYHC fait un super taf pour l’accueil des festivaliers et artistes alors venez nombreux!! Merci a toi ainsi qu’à Soil Chronicles pour votre intérêt et merci à tous ceux qui font bouger la scène et la fond évoluer.

Facebookhttps://www.facebook.com/pages/91allsta … 5171961756
Myspacehttp://www.myspace.com/91allstars

 

 

 
Pleasure to Kill : Dums (basse/chant)
Thrash Metal, Orléans – Samedi 26 Juillet, Soirée Metal

Un groupe de thrash, à la française, avec un chant dans notre langue ! Pouvez –vous nous éclairer sur votre musique ?
Notre musique est le résultat d’une longue collaboration entre J-Mi (guitare) et moi, Dums (basse/voix). Didier (batterie) fait partie de l’aventure depuis 2 ans maintenant, mais il s’était très rapidement intégré à notre univers (musical et « connerital ») de part l’énergie qui se dégage de nos morceaux ainsi que de leur simplicité (des riffs, ainsi que sonore, car nous utilisons très peu de matériel). Nous ne sommes pas de grands techniciens et notre credo est, qu’il faut que ça déboîte! Le chant en français est une façon de se démarquer de la mouvance générale. De plus, comme pour l’instant, on ne s’exporte pas, nous préférons être compris par notre public directement en live. Et quand bien même à l’étranger, pourquoi ne pas avoir un chant autre que l’anglais? Cela élargit les sonorités!

Vous avez des influences diverses : Metal, Thrash, Heavy, et même Fusion et Core, cette diversité se ressent-elle dans votre musique ?
On s’est auto-proclamé thrasheurs car c’est vraiment notre première source d’inspiration, mais il est vrai que l’on puise dans beaucoup de styles. Et bien sûr, cela se ressent, soit dans différents titres, soit à l’intérieur des morceaux qui peuvent avoir différentes ambiances : du Punk au Death. Je pense que cela fais aussi partie de l’essence même du Thrash. Nos titres sont vraiment composés à l’instinct et les plans de chaque morceau arrivent assez naturellement à s’assembler. Ceci dit, du fait que nos titres soient assez variés, c’est assez amusant d’avoir les retours du public qui selon chaque individu, ne font pas forcément appel aux mêmes « critères » et expériences pour nous définir. (On nous a même dit une fois, qu’on faisait du Black!! Mais je pense que le gars était bien mûr!)

Vous avez ouvert pour Tagada Jones et Black Bomb A lors d’un concert en 2012, qu’est-ce que cette expérience a apporté au groupe, et aux musiciens ?
C’était simplement génial! Bien que l’on ait eu une pression grandissante tout au long de cette journée et surtout au moment d’ouvrir, Hervé (BBA) et Stef (TJ) nous ont juste balancé un « prenez-vous pas la tête les mecs, envoyez tout! ça va le faire! ». Donc acte! Et ça l’a fait. Bon, notre ancien gratteux a pété une corde dès la première minute (sur un titre qui en fait 2), mais ça a été le changement de corde le plus rapide de l’histoire, je pense! Le public a été très réceptif et s’est bien lâché durant notre set, on a eu de très bons échos. C’était pas gagné car à la base les gens venaient voir les Tagada et Black Bomb ainsi qu’un groupe local. Groupe local qui a été obligé de se désister à la dernière minute, mais qui a pensé à nous pour les remplacer! Un excellent souvenir scénique qui aura servi entre autre, à nous décider à acheter des accordeurs avec switch!

Comment est la scène musicale d’Orléans ? Plus orientée sur un style ou les genres cohabites ?
La scène orléanaise est assez riche, même si on note une légère préférence pour le Punk-Rock. Le HxC y a été très présent jusqu’à il y a peu. Mais nous sommes quelques uns à vouloir y faire vivre plus intensément d’autres genres : Beyond The Ashes (Metal), Boris Viande (Grind), et pour les plus éloignés géographiquement, Brokken Arms (Heavy).

Un petit mot a tous ceux qui ce rendent au Fest ?
Que dire à part de venir en nombre pour y découvrir plein de groupes. Je ne vais pas faire de hiérarchie dans les têtes d’affiche mais entre Providence, Deep In Hate, Nightcreepers… Y’a déjà du lourd! Si on rajoute Infectious Hate, 91Allstars et tous les autres, c’est la bonne occase de venir se faire plaise sans se ruiner. En plus, il fait toujours beau à Pont s/ Yonne, et cette petite binouze artisanale… Mmmmmmmmh!!!

Facebookhttps://www.facebook.com/pages/Pleasure … 4678247112
Sitehttp://www.pleasuretokill.fr/
Bandcamphttp://pleasuretokill.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green