Communication de nos partenaires

Raven – Screaming Murder Death from above : Live in Aalborg ...

Le 19 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Mark Gallagher - Guitares
  • John Gallagher - Chant, Basse
  • Mike Heller - Batterie

Style:

NWOBHM/Speed Metal

Date de sortie:

19 Janvier 2019

Label:

SPV/Steamhammer

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Raven… Purée, ce nom tiré d’aussi loin que je peux me rappeler : j’avais l’âge qu’a mon fils lorsqu’ils ont sorti leur premier album Rock until you drop en 1981. Voilà qui ne nous rajeunit pas !

Trente-sept années, treize albums, sept EP, quelques compilations et autres DVD plus tard, revoici un album live du trio mené par les frères Gallagher enregistré à Aalborg (Danemark) en novembre 2017.

C’est le mois suivant que j’ai eu le plaisir de rejoindre notre Bloodybarbie préférée à Paris pour les voir en première partie de Dirkschneider à la Machine de Paris [live report ici] et la setlist n’est du coup plus une surprise.
Le show du soir avait été un rien écourté d’un titre (« Hell Patrol »), première partie oblige, mais ce qu’on entend sur ce live retrace bien la folie du groupe qui, pendant presque une heure, se dépense sans compter, laissant des litres de sueur sur la scène.

Le trio, rejoint depuis peu par un nouveau batteur en la personne d’un Mike Heller au CV à rendre jaloux un footballeur hyperactif à chaque mercato (Azure Emote, Castrofate, Control/Resist, Excommunicated, Fear Factory, Gorepunch, Malignancy, WretchedPain, ex-World Under Blood, ex-Zillah, ex-Success will write Apocalypse across the Sky, ex-Disembowel, ex-System Divide), ne changera pas d’un iota son habitude d’en coller plein la vue et les oreilles d’un public finalement conquis d’avance.

Et comme il aime faire plaisir à ses fans, Raven se cantonne à, hormis deux titres extraits du dernier album ExtermiNation (« Destroy all Monsters », « Tank Treads ») [chronique ici], à sa période la plus faste, celle entre Rock until you drop (1981) et Stay hard (1986), faisant totalement l’impasse de sa période 1986-2015, malgré pourtant quelques albums très bons comme Life’s a Bitch (1987) ou Nothing exceeds like Excess (1988), mais la folie – ce terme sera le mot-clé de cette chronique – pendant les cinquante-cinq minutes de ce live est telle qu’on peut (presque) tout leur pardonner.

Que ce soit « Hell Patrol », « All for One » (petit clin d’œil à la Marseillaise lors du solo), « Crash Bang Wallop » ou « Rock until you drop », Raven laisse libre court à sa folie et on imagine aisément les mimiques de Mark Gallagher à chaque fois qu’il se fend d’un petit solo ou d’une accélération… surtout lors de l’impeccable solo de quatre minutes qu’il nous fait en milieu de concert (« A.A.N.S.M.M.G.N. »).

Et, comble du bonheur, le trio nous fend d’un « Break the Chain » sur lequel il fait plaisir à tout le monde en reprenant une partie de « It’s a long Way to the Top (if you wanna rock n’ roll) » (AC/DC) et de « Symptom of the Universe » (Black Sabbath), histoire de parfaire une soirée bien réussie.

Et pourtant, de l’aveu même de John Gallagher dans la bio : « Nous avons bien sûr été surpris car personne ne nous en avait informés à l’avance. Nous avions une clé USB de l’enregistrement qui nous avait été donnée et lorsque nous l’avons écouté, nous nous sommes rendus compte que – à part quelques petits problèmes techniques – nous avions un enregistrement live vraiment magique dans les mains. C’était un concert presque parfait grâce à la bonne ambiance à l’intérieur de la salle et à notre attitude incontrôlable vu que nous ne savions pas que le spectacle était enregistré ».

Mais on ne serait pas totalement honnête en ne dénonçant pas quelques petits manques que mon statut d’égoïste fini me pousse à déplorer : bon, et « Athletic Rock » ? Et « Run silent, run deep » ? Hein, dites ?

Bref, un pur moment de folie, qu’on vous dit !

Tracklist :

1. Destroy All Monsters (5:18) (Extermination, 2015)
2. Hell Patrol (4:31) (Rock until you drop, 1981)
3. All For One (3:22) (All for one, 1983)
4. Hung Drawn and Quartered (4:28) (All for one, 1983)
5. Rock Until You Drop (7:58) (Rock until you drop, 1981)
6. A.A.N.S.M.M.G.N. (solo guitare) (3:59)
7. Tank Treads (The Blood Runs Red) (4:36) (Extermination, 2015)
8. Faster Than the Speed of Light (3:37) (Wiped out, 1982)
9. On and On (5:10) (Stay hard, 1985)
10. Break the Chain (7:10) (All for one, 1983)
11. Crash Bang Wallop (4:11) (EP, 1982)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Fil Twitter
Live report Lyon 2015

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green