Communication de nos partenaires
31 mars 2016

Thunderstone – Apocalypse again

par Bloodybarbie
thunderstone

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg): 6/10

– Papa, maman… Il faut que je vous le dise enfin… Voilà : j’aime le Power Metal
– Oh mon dieu, mais qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de toi ?
– Nan mais j’aime aussi le Heavy, le Thrash, le Death, le Sympho… tout ça, hein…
– Ahhh ?! Bon ok, ça va alors…

Rassurez-vous, cette famille imaginaire – même si la situation me fait marrer, rien que d’y penser – ne m’a pas radié de sa vie ou excommunié. Et puis d’ailleurs, vu qu’elle est imaginaire, qu’est-ce que je pourrais bien avoir à battre ?

Lire l'article
0 Commentaires
atlantis chronicles

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 8,5/10

Depuis que je suis tombé dans la musique, j’ai toujours pensé qu’un album, c’est bien plus qu’une somme de pistes qui se suivent. Pour moi, c’est tout un univers que nous offre le groupe ; un univers qui débute dès l’artwork – bien plus qu’une simple pochette publicitaire –, qui se poursuit avec le livret – voire avec l’objet en entier, lorsque celui-ci est bien fait – et qui prend vie avec la musique. C’est pourquoi les albums concepts produisent sur moi cet effet d’attraction.
Voir que tout a été pensé pour donner un tout cohérent, raconter une histoire, me donne envie d’y plonger immédiatement et avec attention.

Lire l'article
1 Commentaires
31 mars 2016

Monster Truck – Sitting heavy

par Bloodybarbie
MOSNTER TRUCK ARTWORK

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Enfin signé chez un gros label pour l’Europe et le Royaume Uni, en l’occurrence Mascot Records, les Canadiens de Monster Truck mettent la vitesse supérieure : et avec ce deuxième album après un « Furiosity » sorti il y a trois ans et déjà fort bien apprécié par la critique, on peut dire qu’ils ont mis les petits plats dans les grands.
Gros son au programme, onze titres pour autant de morceaux accrocheurs au groove incroyable et à la puissance indéniable.
Imaginez un bon compromis entre le classic rock façon The Cult, Deep Purple ou Lynyrd Skynyrd et du bon vieux stoner au son bien fuzzy et vous aurez le cocktail !

Lire l'article
0 Commentaires
30 mars 2016

Hopes Of Freedom

par celtikwar
hopes of freedom

Après la chronique du très bon « Burning Skyfall », http://www.soilchronicles.fr/chroniques/hopes-of-freedom-burning-skyfall , nous n’avons pas pu à nous résister de nous entretenir avec les membres de la  formation.

Quoi de mieux pour vous apprendre un peu plus sur le groupe normand, ainsi que sur l’élaboration de l’opus.

Lire l'article
0 Commentaires
30 mars 2016

Pleasure Addiction

par celtikwar
extra balls

Suite à la chronique de l’excellent « Extra Balls » (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/pleasure-addiction-extra-balls), nous nous sommes brièvement entretenu avec Stuffy le bassiste du groupe.

Lire l'article
0 Commentaires
29 mars 2016

Almanac – Tsar

par Bloodybarbie
almanac

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

« Dieu est trop haut et le tsar trop loin ». Le proverbe russe montre le caractère supérieur de la lignée des maitres de la Sainte Mère Russie durant des centenaires, ainsi que la haute estime qu’on leur porta – mais aussi l’inaccessibilité, d’où le double sens de ce proverbe, traduisible aussi en « débrouille-toi tout seul ». Choisir un titre d’album aussi pompeux que celui-ci, Tsar, tout premier qu’il soit, montre également l’ambition de haute lignée qu’on veut lui attribuer, ou du moins celle qu’Almanac veut lui offrir. Y a-t-il de quoi danser un casatchok à l’écoute dudit album ?

Lire l'article
0 Commentaires
29 mars 2016

Urgehal – Aeons In Sodom

par Bloodybarbie
Urgehal

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Je vous mets à l’aise, je ne me taperai pas l’historique du groupe depuis 1994 pour aboutir à ce « Aeons In Sodom » en forme d’analyse comparative sur la place de l’album au sein de la carrière des hérissons du Black Metal (référence peu subtile à leurs tenues scéniques). Je ne m’amuserai pas non plus à nommer tous les invités, il y en a quinze référencés venus pousser la chansonnette ou poser un riff, et encore à résumer leur biographie. Au mieux, je citerai Nocturno CultoNiklas Kvarforth et Nattefrost pour les plus connus. De toute façon, j’ai beau écouter l’album encore et encore, j’ai le plus grand mal à distinguer la moindre différence entre les éructations successives.

Lire l'article
0 Commentaires
the texas

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 8,5/10

Leur EP The Wolf is Rising ayant illuminé mon hiver 2015, c’est avec joie que j’ai accueilli la nouvelle du premier album de The Texas Chaisaw Dust Lovers. Avec ce cinq titres, le groupe avait réussi à nous pondre quelque-chose de résolument enjoué, entraînant au possible, qui fleurait bon de soleil américain. Pas celui, superficiel, des plages de Los Angeles, avec leurs filles siliconées en bikini et leurs groupes de Punk Rock pour ados, non. On était plutôt du côté de la Vallée de la Mort, du désert de Sorona, du Far West, des films de Sergio Leone. Une Amérique des grands espaces, celle qui s’étend à perte de vue, celle qui nous donne envie de monter à cheval pour faire claquer au galop ses sabots sur les terres arides.

Lire l'article
0 Commentaires
29 mars 2016

Matthias Steele – Question of Divinity

par Bloodybarbie
matthas steele

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Formé à Rhode Island en 1985 par trois amis de lycée, Matthias Steele sort seulement son troisième album après « Haunting Tales of a Warrior’s Past » (1991) et « Resurrection » (2007), le groupe ayant splitté dans les années 90, d’où le nom du deuxième album.

Difficile de se faire une idée de leur musique avant ce « Question of Divinity », n’ayant pu (encore) les écouter mais une chose est sûre, le trio officie dans un power metal légèrement teinté de thrash mais fortement influencée par la NWOBHM.

Lire l'article
0 Commentaires
29 mars 2016

Obscura – Akroasis

par Bloodybarbie
obscura

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 9.5/10

En ces temps d’obscurantisme majeur, doigt qu’il serait nécessaire de lever face aux cons de toute culture, nation ou religion, qu’on soit français, belge, malien, syrien, ivoirien ou autre face aux ignares de la foi, de l’amalgame ou de l’information buzz journaleusienne – et pas journalistique – Obscura nous apporte un peu de lumière dans les ténèbres avec Akroasis.

Lire l'article
0 Commentaires