Communication de nos partenaires

Almanac – Tsar

Le 29 mars 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Andy B. Franck, David Readman & Jeanette Marchewka : Chant
  • Victor Smolski : Guitare, Claviers
  • Enric Garcia : Claviers
  • Armin Alic : Basse
  • Michael Kolar : Batterie

Style:

Heavy Metal symphonique

Date de sortie:

18 mars 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

« Dieu est trop haut et le tsar trop loin ». Le proverbe russe montre le caractère supérieur de la lignée des maitres de la Sainte Mère Russie durant des centenaires, ainsi que la haute estime qu’on leur porta – mais aussi l’inaccessibilité, d’où le double sens de ce proverbe, traduisible aussi en « débrouille-toi tout seul ». Choisir un titre d’album aussi pompeux que celui-ci, Tsar, tout premier qu’il soit, montre également l’ambition de haute lignée qu’on veut lui attribuer, ou du moins celle qu’Almanac veut lui offrir. Y a-t-il de quoi danser un casatchok à l’écoute dudit album ?

Les cosaques vont se demander « kézako ? » dès le premier titre trompeur : on entre dans le vif du sujet dans une esthétique assez proche de celle de Fleshgod Apocalypse et on se lèche déjà les babines… pour vite laisser pendre la langue quand la réalité musicale nous fait retomber par un morceau mou, le morceau éponyme pourtant, de Metal mélodique arrangé pour sonner symphonique, mené par un David Readman (Pink Cream 69 entre autres) totalement adapté au style initial… mais pas du tout au morceau, qui sonne le plus russe de l’album au final grâce à ses traits de piano proches de Rachmaninov et Tchaichovsky. Heureusement que la donne change un peu au second morceau, bien plus dynamique, porté par Andy B. Franck (Brainstorm) et sa voix granuleuse plus appropriée et plus efficace dans ce style, celle de Jeanette Marchewka étant par trop sporadiquement exploitée dans l’ensemble.

Heureusement en effet que je ne me suis pas arrêté à la première piste ! Parce que ça bouge bien davantage et devient nettement plus efficace et fourni par la suite. Si les idées metal ne sont pas des plus originales, on ne peut pas en dire de même pour les ambiances, symphoniques ou autres, davantage réfléchies et souvent épiques. Je pense par exemple à « No more Shadows » et sa parenté avec les steppes de la partie asiatique de la Russie. De plus, on note l’évidente facilité avec laquelle les lignes mélodiques, très européennes celles-là, restent en tête, ainsi que les refrains catchy qu’on a directement envie de fredonner. Les musiciens qui participent à ce projet sont loin d’être des débutants et ça se sent, techniquement, de la première à la dernière – neuvième – piste. Et ça, ce sont le positif à retenir…

Du Heavy Metal symphonique… En voila une idée qu’elle est bonne sur le fond ! Malheureusement, le mélange qui devait avoir la saveur du caviar ressemble davantage en l’état à un borsch : c’est bon, mais ça reste de la soupe. Contrairement à Ivan, cet album n’a au final rien de terrible et si le terme « tsar » émane de « césar », le titre qu’on attribuait aux empereurs romains, cet album n’a rien d’impérial si ce ne sont ses arrangements orchestraux. Le biélorusse Viktor Smolski a audiblement (et tout à son honneur) tenté un truc – qu’il avait pourtant déjà initié avec Lingua Mortis Orchestra et son mélange similaire – avec pour éventuelle ambition de nous emmener dans le monde merveilleux de la Rus, mais tout guitariste et compositeur aguerri soit-il (dans Rage), le résultat est sympathique, simplement sympathique, juste sympathique et pas transcendant… Ca ne réchauffera pas les c(h)oeurs de la Sibérie, mais peut-être le votre de batelier de la Volga… Dasvidania les ambitions, en tous cas pour ce premier essai du groupe ; allez savoir, le prochain sera probablement plus abouti.

A écouter dans un bistro qui diffuserait « Rasputin » (par Turisas, bien sur) en s’envoyant des shots de vodka… Nazdrovie !

Tracklist:
1. Tsar (7:48)
2. Self-Blinded Eyes (6:00)
3. Darkness (1:17)
4. Hands are tied (5:48)
5. Children of the Future (5:19)
6. No more Shadows (8:19)
7. Nevermore (4:40)
8. Reign of Madness (6:31)
9. Flames of Hate (6:35)

Facebookhttps://www.facebook.com/almanacvs.band
Site officiel: http://www.almanac.band/
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UC3Cl8Y … kHX8msUdeQ

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green