Communication de nos partenaires

Pleasure Addiction – Extra Balls

Le 1 mars 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Carvin : Guitare
  • Stuffy : Basse
  • Pamyz : Batterie
  • Butcho : Chant
 

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

Septembre 2015

Label:

Shotgun Generation

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 9/10

Attention, Gros Gros Son.

« De la musique qui te secoue le fœtus. »

Je tiens avant tout à m’excuser auprès du groupe Pleasure Addiction ainsi que du label Shotgun Generation pour la durée de la chronique qui a été plus longue que prévue. Je vous explique les raisons. La première étant que le CD est vraiment très bon, il aura du coup mis beaucoup de temps à sortir de la platine pour passer sur le bureau devant l’ordinateur pour être chroniqué. Cette première raison est bien mauvaise je le conçois entièrement.

Voici la suivante un foetus est apte à comprendre les sons et s’intéresse à la musique à partir du quatrième mois, il faut donc faire sa culture musicale. On lui passe du Alice Cooper, du Motörhead, un petit Manowar etc. Mais il s’avère que lorsque qu’on lui passe aussi du Pleasure Addiction, sa maman « le sent bouger ». Autrement dit le petit s’amuse déjà à Headbanguer. Du coup Maman et Foetus ont passé beaucoup de temps ensemble, et Papa ne voulait pas couper ce lien.

Voilà les raisons du temps nécessaire à la chronique de « Extra Balls« .

Vous connaissez sans doutes Pleasure Addiction, une formation de Heavy Metal (ou Glam, ou Hard FM, il y a trop d’étiquettes pour vraiment trouver la bonne) jouant depuis 2007 et ayant déjà quelques sorties à son actif : une première démo éponyme publiée en 2007, un Bootleg ‘Paris Metal France Festival III‘ en 2009, le premier album « Independence » sort en 2012 et voici trois ans plus tard « Extra Balls« .

Comment vous décrire cet album ? Un déluge de bonne humeur et de joie.

Il faut dire que Pleasure Addiction sait ce qui fait mouche et joue un Heavy des plus entraînant. On ressent des influences des Guns, de Mötley Crüe une touche d’Alice Cooper… Enfin, vous l’aurez compris, que du bon, alors forcément cela ne peut que plaire. Il faut dire que si on regarde un peu plus loin, rien qu’avec le titre « I Love L.A. », on se doute un peu du style qui va être pratiqué.

L’album s’ouvre par un « Don’t Let Me Down » qui met d’office dans le bain, pas de demi mesure on démarre par un cri de joie, c’est parti pour une heure de bonheur. On passe par une partie de chant très entraînante avec « Count 1 2 3 », le passage mélodique avec le plus doux « Heaven and Hell » (il vous faudra d’ailleurs moins d’une minute pour vous surprendre à chanter le refrain), mais on a aussi des guitares un peu plus pêchues comme avec un « Lights and Wonders » aux choeurs motivants ou « Can’t Stand the Heartache » qui, dès le riff de départ, ne peut que vous plaire.

Tout dans cet opus fait mouche, du début à la fin. Prenez vous dans les dents un bon « Fuel for Soul » qui vous donne une folle envie de gueuler « Rock N Roll ». Tout est là tout est bon, à l’écoute de ce « Extra Balls« , un chanteur qui vous porte de sa voix douce, un guitare qui vous excite, une batterie qui vous chatouille et une basse qui vous secoue. Chacun de ces onze titres vous donne envie de taper du pied, secoue la tête, chanter, crier et délirer un peu avec une partie de Air Guitare.

Un album a écouter.

Pleasure Addiction tape encore très fort.

Tracklist :
1. Don’t Let Me Down
2. Can’t Stand the Heartache
3. I Love L.A.
4. Love Refugee
5. Count 1 2 3
6. Hey Boy
7. Heaven and Hell
8. Lights and Wonders
9. Starlight Queen
10. Dr Addict
11. Fuel for Soul

https://www.facebook.com/Pleasure-Addiction-141565409229167/?fref=ts

http://www.shotgungeneration.com/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green