Au Champ des Morts – Dans la joie

Le 19 février 2017 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Le jour se lève dans la joie. Un EP, un album. Assiste-t-on à une inversion totale des valeurs portées par le Black Métal ? La prochaine étape est-elle de se peindre des fleurs sur le visage à la place des masques de mort en noir et blanc ? Un rapide coup d’œil sur les titres semble heureusement démontrer que non (« Nos décombres », « Après le carnage », « La fin du monde », etc.) mais les thématiques abordées par Au Champ des Morts me font néanmoins plus penser aux Contemplations d’un Victor Hugo qu’à l’obscurantisme habituel. Ce n’est pas pour me déplaire cela dit, j’avais un faible pour la poésie romantique dans ma jeunesse.

Retour en début de page

Synopsys – Timeless

Le 26 octobre 2016 posté par Lusaimoi

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 7,5/10

Synopsys est un groupe dont le nom prend tout son sens en live. Les musiciens s’y effacent au profit d’un film composé d’extraits parfois terribles, parfois poétiques, diffusé en arrière-plan, laissant l’auditeur se faire son propre scénario, bercé par des atmosphères variées mais jamais enclines à la joie. Des ambiances que porte particulièrement bien le genre dans lequel les Avignonnais évoluent et qui se voit fortement influencé par les désormais maîtres dans le domaine : Cult of Luna.

Retour en début de page

White Mantis – Fukkin’ demo

Le 1 avril 2015 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Putain de demo qu’ils disent !
Putain de demo qu’on va leur répondre.

Retour en début de page

Godisdead – Godisdead

Le 19 mars 2015 posté par Lusaimoi
Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 7,5/10
Sorti en 2012, II m’avait foutu une bonne grosse claque. Le mélange entre Thrash/Black/Punk et Stoner possédait une atmosphère bien particulière et ce, dès l’intro « At the Gates of… », sorte de comptine macabre mêlée, par ses sonorités, à une cérémonie vouée au Mal. Et lorsque la saturation arrivait, on y retrouvait des ambiances écrasantes où le soleil sudiste des Etats-Unis engendré par le côté Stoner du groupe ressemblait plus à celui d’un Texas profond décadent et consanguin, celui de Leatherface, Dr. Satan ou la famille Firefly. Une chose qui ne se démentait jamais le long des dix titres qui le composait, pour un déferlement de haine malsaine et viscérale.
Alors que son successeur, Just… Die, va pointer le bout de son nez d’ici peu, il était temps d’effectuer un retour en arrière…
Retour en début de page

Macabre Cérémonie / Eta Carinae – Split

Le 10 mars 2015 posté par Lusaimoi
Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 7,5/10

 

Dans le Sud de la France, on ne peut pas dire que les groupes de Black Metal pullulent. Pourtant, la région a engendré pas mal de noms réputés dans le genre, malgré une météo et une atmosphère qui ne prêtent pas forcément aux sentiments les plus noirs. Macabre Cérémonie et Eta Carinae, dont nous allons parler dans ces lignes, viennent d’ailleurs de la même ville que deux des formations françaises du genre parmi les plus connues, même à l’international malgré des paroles en français : je parle du très controversé Peste Noire et de son cousin bien plus contemplatif Alcest. Cette ville, c’est Avignon.
Gage de qualité ?

Retour en début de page

Deathstars – The Perfect Cult

Le 10 janvier 2015 posté par SoilAdmin

Note de la Soilchroniqueuse (Balkiss) : 7/10

 

This morning en Suède… *Mai 2014* : – T’as vu ? Deathstars va sortir un nouvel album ! – J’ai vu, j’ai vu… Je ne sais pourquoi, mais je ne me suis pas jetée sur le dernier né de «Marilyn Manson et Rammestein ont fait des bébés suédois»…

Retour en début de page

Lacuna Coil – Broken Crown Halo

Le 9 janvier 2015 posté par SoilAdmin

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 4/10

 

Même si, en 1999, j’avais bien aimé « In A Reverie » je n’ai pas suivi la carrière de Lacuna Coil. Déjà parce que je trouvais leur musique encore un peu légère et, ensuite parce que selon moi, c’est surtout un groupe de magasine.

Retour en début de page

Sebastian Bach – Give ‘Em Hell

Le 8 janvier 2015 posté par SoilAdmin

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6/10

 

Impossible pour moi de parler de la carrière solo de Sebastian Bach sans évoquer sa grandeur du temps de Skid Row. Ayant écouté jusqu’à plus soif le premier album, l’incontournable Slave To The Grind et même Subhuman Race que l’on avait à l’époque accusé de sonner trop Grunge, j’étais un grand admirateur de sa voix chaude et puissante (son surnom de Motormouth n’était vraiment pas usurpé), de sa facilité à aller chercher les aigues ou les graves, de son feeling, etc.

Retour en début de page

One Last Shot – First gear

Le 7 janvier 2015 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

 

Il faut savoir reconnaître les réels talents lorsque l’on a affaire à l’un deux ! Mince, avec One Last Shot, on se prend une belle baffe et la marque laissée sur la joue laissera autant de marques de doigts que le nombre de titres que comporte cet EP ou que celui de musiciens qui composent le line up. Les adorateurs de punk, de métal et de rock’n’roll burné vont adorer, il n’y a pas photo !

Retour en début de page

Ulcerate – Everything Is Fire

Le 6 janvier 2015 posté par SoilAdmin

Note du Soilchroniqueur (Arno) : 9/10

 

La seule chose qui m’est venue à l’esprit lorsque j’ai écouté Everything Is Fire la première fois c’est « Pourquoi est-ce que je ne découvre Ulcerate qu’aujourd’hui ? ». Cet album est un condensé parfait de tout ce que j’aime dans le Death Métal.

Retour en début de page