Decem Maleficium – La fin de Satan

Le 12 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Moi qui pensais que Les Acteurs de l’Ombre étaient voués corps et âmes à la scène française, la récente signature des Chiliens de Decem Maleficium me détrompe.

Officiellement, la formation existe depuis 2002, date de sortie de la démo « Nox Decima » mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle propose son premier album, « La fin de Satan« , après un EP, une compilation et un single. On s’imagine aisément que pour séduire un aussi prestigieux label, le sextette a un bon paquet de solides arguments et il est vrai que ces sept compositions sont plutôt aguicheuses.

Retour en début de page

The Great Old Ones – Cosmicism

Le 6 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note de la Soilchroniqueuse (Balkiss): 9/10

Transe n. f.
État d’exaltation de quelqu’un qui est transporté hors de lui-même et hors du monde réel.

C’est la phase que TGOO amorce avec son intro instrumentale, « Cosmic Dephts », avant de te propulser vers le second titre de l’album, « The Omniscient », que le groupe nous a fait découvrir pour promouvoir leur quatrième hommage à H.P Lovecraft.






Retour en début de page

Numen – Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Le 27 décembre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

J’aurais pu me réfugier derrière l’excuse de l’éloignement géographique pour justifier le fait que je n’avais jamais entendu parler des Basques de Numen avant la sortie de « Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko » chez Les Acteurs de l’Ombre mais je m’en garderai bien. Tout simplement parce que le sextette a sorti son premier EP, « Haize Sorginduen Intziriak« , en 2000, époque où j’habitais encore Bayonne. Impardonnable de ma part donc que d’avoir ignoré si longtemps l’existence de cette formation de Black Métal colorée de Folk mais bien heureusement pas trop. Je dis ça car, à titre personnel, les trips festifs folkloriques, ça me casse les oreilles et me passe assez rapidement le goût de la joie.






Retour en début de page

Bloody Alchemy – Reign of Apathy

Le 9 décembre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10

Originaire de Chartres et formé depuis 2014, Bloody Alchemy publie un EP en 2016, Insanity Chaos et un album en 2017, Kingdom of hatred, chroniqué ici
Cette fin octobre voit l’arrivée dans les bacs de leur second, Reign of Apathy, toujours en autoprod.






Retour en début de page

Asphodèle – Jours Pâles

Le 1 décembre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10

Quand j’ai jeté un œil au line-up d’Asphodèle, j’ai sauté au plafond. Pensez donc : Wilheim (Au Champ des Morts), Stéphane Bayle (ex-Anorexia NervosaAu Champ des Morts), Audrey Sylvain (Amesoeurs, ex-Peste Noire), Spellbound (Aorlhac) et Christian Larsson (lui, je ne le connais pas), ça sentait bon le Black Métal français de haute volée avec ce mélange de musiciens aguerris et de jeunes pousses prometteuses, que du bon en perspective !






Retour en début de page

Verdun – Astral Sabbath

Le 20 novembre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Le Révérend) : 9/10

Voici l’histoire de l’Admiral Masuka, survivant de l’apocalypse nucléaire, errant dans l’espace, à la recherche de dieux pour comprendre sa survie. Voyage introspectif, où l’esprit mute pour finir par se jeter dans un trou noir… Voilà, en un bref résumé, ce que nous conte Verdun dans l’EP “The Cosmic Escape Of Admiral Masuka” (2011), et l’album “The Eternal Drift’s Canticles” (2016) dans un style très marqué sludge doom où chaque note se fait rappeuse, aux nappes brumeuses et noires.






Retour en début de page

Maïeutiste – Veritas

Le 8 novembre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Les Stéphanois de Maïeutiste sont encore des nouveaux venus sur la scène Black Metal. Seulement deux albums à leur actif (le premier, « Maïeutiste« , étant sorti en 2015) mais directement repérés par l’équipe de Les Acteurs de l’Ombre dont on sait le goût sûr.






Retour en début de page

Kaatarakt – Echoes of the Past

Le 7 octobre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 9.5/10
« Eiginn máttr ok megin », littéralement : « chacun dispose du pouvoir et du don de réussir ». Expression nordique inspirée de la Hamingja.

Depuis plusieurs années, je ressentais comme un essoufflement généralisé du genre Folk Metal. Je n’étais auparavant resté que sur des groupes assez mainstream comme Korpiklaani ou Bran Barr, véritable légende du Folk Metal français. Sans oublier Cruachan en Irlande qui a jeté des bases celtiques sur un Metal assez varié. Mais je n’avais jamais remarqué de vagues Neofolk Metal digne de porter ce nom, comme il y avait dans le genre Black Metal par exemple.






Retour en début de page

Ira Solaris – Ira Solaris

Le 7 octobre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8,5/10

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par le glaive, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. » Nouveau Testament, Apocalypse 6:8

Cavaliers, au son d’Ira Solaris, chevauchez vos montures, qu’elles soient blanches, rouges, noires ou vertes et venez répandre sur la Terre… la mort…






Retour en début de page

Xaon – Solipsis

Le 2 octobre 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 10/10 

Originaire du canton du Valais, et un petit peu d’Albertville aussi, Xaon sort l’EP Face of Balaam en 2016, suivi l’année suivante d’un premier album, The Drift. Ce début avril voit l’arrivée dans les bacs de leur deuxième album, Solipsis, signé par Mighty Music.






Retour en début de page