Communication de nos partenaires
29 février 2016

Silver Snakes – Saboteur

par Bloodybarbie
SS saboteur

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Pour vous aussi, l’indus a disparu à la fin des 90’s ? « NIN » était LE patch que vous aviez, cousu sur votre sac à dos ? Bon, dans ce cas, ne balancez pas encore à la remise, voici Saboteur, nouvel album de Silver Snakes.

Silver Snakes évolue aux confins d’une scène grunge (Nirvana, Pearl Jam, Alice in Chains), alternative (Therapy?, Deftones, Sliverchair) et indus (Nine Inch Nails, Rob Zombie, Ministry) des 90’s. Je ne pense pas me tromper tant l’esprit de la jaquette d’album va dans ce sens.

Lire l'article
0 Commentaires
29 février 2016

Deathroned – The Curse Of Power

par Bloodybarbie
Deathroned

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Et bim, c’est reparti : Deathroned est le 666.666ème groupe à nous balancer un thrash old school qui ne puise son inspiration que dans les albums du genre qui sont sortis entre 1985 et 1988.
Pour ce trio parisien, on ne va pas se mentir, on a affaire à une musique totalement passéiste mais suffisamment bien foutue pour s’y retrouver.
Vous avez aimé « Ignorance » de Sacred Reich, « The legacy » de Testament, les premiers Slayer, le premier Exodus, le Whiplash de «Power and pain », le Kreator de « Endless pain » ? N’allez pas plus loin, cet EP est pour vous !

Lire l'article
0 Commentaires
28 février 2016

Pyrrhon – Growth Without End

par Bloodybarbie
pyrrhon

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Je ne ferai pas preuve de mauvaise foi : il y a bel et bien quelques bons groupes aux Etats-Unis. Parmi eux, les trépanés de Pyrrhon qui, depuis 2009, nous assomment avec leur Grindcore déstructuré hyper brutal frôlant l’incompréhensible. Il faut dire que les structures des cinq titres de « Growth Without End » ne recherchent pas vraiment le confort d’écoute de l’auditeur : plus violent et technique que les débuts de The Dillinger Escape Plan, plus allumé que Hunab Ku, le quart d’heure que dure cet EP suffira largement à vous faire une idée précise du très haut potentiel destructif du quatuor qui mixe allègrement GrindDeathBrutalcore et Free ce que vous voulez.

Lire l'article
0 Commentaires
28 février 2016

The Eye – Supremacy

par Bloodybarbie
the eye

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Projet solo de Vindsval sorti entre « Memoria Vetusta I : Fathers Of The Icy Age » (1996) et le choc tétanique « The Mystical Beast Of Rebellion » (2001), The Eye est bien plus redevable à la première période de Blut Aus Nord qu’à son virage ultra-violent du début des années 2000. Nous retrouvons donc sur « Supremacy » une ambiance si froide qu’à côté, les vieux Immortal sonnent comme du Zouk Love, les huit compositions s’inscrivant dans une mouvance Black Metal certes encore proche du groupe principal de Vindsval mais débarrassée des influences Vikings et des longs passages atmosphériques (à l’exception de « Aidyl »). Le propos se recentre sur une approche minimaliste, obscure, pas forcément violente dans l’interprétation (pas de blasts ou de hurlements déchaînés) mais complètement glaciale dans son inspiration d’outre-tombe.

Lire l'article
0 Commentaires
27 février 2016

Bellusira – The Healing

par Bloodybarbie
bellusira

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 7.5/10

Y a pas de secret, Halestorm a lancé une mouvance de groupes de rock metal alternatif à chanteuse au timbre granuleux. Et quand on fait la première partie de Halestorm, autant être un cran en dessous mais un peu dans le même esprit. C’est le cas de Bellusira, groupe australien délocalisé désormais en Californie, qui propose The Healing, leur deuxième album, en ce dernier trimestre de 2015.

 

Lire l'article
0 Commentaires
27 février 2016

Nyx – Home

par Metalfreak
nyx

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Purée, mais pourquoi ai-je zappé cet album si longtemps ?
Chaque fois que je voulais commencer l’écoute de ce « Home », d’autres qui me semblaient (bêtement ?) plus prioritaires passaient avant celui-là !
Si on parle en matière de pur plaisir à l’écoute, ce premier album du duo féminin Nyx est un pur régal !

Lire l'article
0 Commentaires
27 février 2016

Unhoped – Sonic Violence

par Metalfreak
unhoped

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Dans la série des plus frappés des groupes de thrash, on peut citer les Finlandais d’Unhoped.
Dans leur vocabulaire en matière de technique musicale, il n’y a que trois mots : vitesse, vitesse et … vitesse !
Car clairement, pour débouler, ça déboule !

Lire l'article
0 Commentaires
26 février 2016

Les news de cette semaine (au 23 Février 2016)

par Bloodybarbie
logo soil

Les news de cette semaine (au 23 Février 2016)

Lire l'article
0 Commentaires
25 février 2016

Adept – Sleepless

par Bloodybarbie
adept

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

On aimerait que ce soit plus souvent la fête du slip, ne serait-ce que musicalement dans les divers albums qui nous sont proposés. Aujourd’hui on va savourer la fête du Sleep… less avec cet album ultra efficace, 4ème du nom et 1er sous signature chez Napalm, Sleepless.

La musique que propose le groupe suédois Adept serait à concevoir comme l’engeance issue du coït musclé entre August Burns Red et In Flames, le tout filmé en numérique par Silent Descent et dont le montage aurait été laissé aux bons soins de Bullet for my Valentine. En clair, ça tape violent, de la première à la dernière note, du fade in d’ouverture « Black Veins » qui introduit l’album au morceau éponyme qui le clôt et son pont central planant…

 

Lire l'article
0 Commentaires
25 février 2016

Anvil – Anvil is Anvil

par Bloodybarbie
anvil

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Presque trois ans après le précédent « Hope in Hell », les trois canadiens d’Anvil reviennent avec leur seizième album « Anvil is Anvil » au titre on ne peut plus explicite. Encore une fois : titre de trois mots, initiales palindromiques, on ne va pas changer une recette qui marche, quand même ?

Asséné à la manière d’un Philippe Lucas entraînant une certaine Laure Manaudou : Anvil nous le fait savoir, au cas où on ne s’en soit pas rendu compte depuis les 35 années que le groupe sévit sur la planète metal : nous sommes Anvil, et pis c’est tout !

 

Lire l'article
0 Commentaires