Communication de nos partenaires
26 juillet 2017

Diana rising – Stars can’t shine without Darkness ...

par Willhelm von Graffenberg
diana rising

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10.
Avec Stars can’t shine without Darkness, Diana rising frappe fort, égalant de manière confondante des grosses productions de Metalcore

Lire l'article
0 Commentaires
10 juillet 2017

Karma Zéro – Monsters

par Willhelm von Graffenberg
karma zéro

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 6.5/10.
Les monstres sont parmi nous…

Lire l'article
0 Commentaires
21 février 2017

Dayshell – Nexus

par Bloodybarbie
Dayshell

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 6/10

« J’espère que nous pourrons inspirer ne serait-ce qu’une personne », « la musique c’est ma vie », « on n’a pas besoin de se conformer à une tendance de la scène où ton style capillaire compte davantage que ta musique », « c’est de l’art. J’aimerais que d’autres le ressentent comme nous »… Citation de Shayley – je n’ose croire que c’est une référence au poète britannique mal orthographié – « Dayshell » Bourget pour l’occasion de la sortie du deuxième – second ? – album de Dayshell intitulé Nexus… Bien, bien, bien… Voyons voir si les allégations sont à la hauteur de la prétention…

Lire l'article
1 Commentaires
august-burns-red-norma-jean-beartooth

Après (bien après…) le live report, voici quelques photos pour illustrer le concert d’August Burns Red, Norma Jean et Beartooth, au CCO le soir de la fête de la musique.

Lire l'article
0 Commentaires
August Burns Red, Norma Jean, Beartooth
Le 21 juin, le premier jour de l’été, tandis que la plupart des gens descendent dans la rue pour voir se produire gratuitement des lycéens aux goûts douteux et au jeu approximatif ou le club de musique municipal reprenant les tubes de Kendji Girac ou Zaz*, certains ont préféré payer pour avoir un spectacle d’une autre qualité…
Lire l'article
1 Commentaires
2 juin 2016

Except One – Haunted Humanity

par Bloodybarbie
except one

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Qu’est-ce qui pourrait bien hanter l’humanité… ? Ses désirs ? Son absence de désirs ? Ses besoins ? Les besoins qu’on lui crée ? Son espoir ?… Son désespoir ? Son mal-être inhérent ? Son inaltérable soif de pouvoir ? Son inextinguible envie de posséder ? Son irrépressible facilité à s’imaginer maitriser ce qu’elle ne peut contrôler ? Son inexorable propension à l’autodestruction ? Tant de questions existentielles et métaphysiques auxquelles Except One n’apportera pas de réponses – mais si vous avez envie de plancher dessus, vous avez 4 heures ! – dans Haunted Humanity, leur deuxième EP.

Lire l'article
0 Commentaires
wallsofjerichonoonecd

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg): 8/10

Sonnez hautbois, résonnez trompettes, qui feront s’écrouler les murs de Jericho : personne ne sera épargné, personne ne pourra vous sauver de vous-même. Le nouvel album de Walls of JerichoNo one can save you from yourself, arrive dans les bacs : gruntons tous cet avènement !

Indéniablement, « toute la musique qu’ils aiment, elle vient de là, elle vient du core ». C’est toujours plus flagrant avec cette lourdeur et ces textes militants, sur fond de remise en question et d’introspection, ajoutée du timbre de basse totalement dans cet esprit ainsi que les aboiements de la chanteuse qui tiennent désormais plus du rottweiler que du pitbull

 

Lire l'article
0 Commentaires
20 mars 2016

Wilson – Right To Rise

par Bloodybarbie
wilson

Note de la soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10

Nom d’un chien ! C’est l’histoire du Rock qui a flirté avec du Metalcore et ça a donné tout un tas d’enfants dont Wilson (non, ce n’est pas la marque de sport), ce jeune groupe de Detroit avec un gène dominant du Rock n’Roll que certains ont eu l’occasion de découvrir en ouverture de Halestorm en 2015, l’année même de la sortie de leur deuxième albumRight To Rise. Ô fans de Foo Fighters, Pop Evil, Black Stone Cherry, Seether, Nickelback, Sevendust, Theory of A Deadman, Alter Bridge, Nirvana et compagnie, cet album et ce groupe devraient vous séduire.

La présence de ce chien sauvage sur la pochette est tout simplement la symbolique même de la misère et la pauvreté de la ville natale du groupe (Detroit). Donc n’ayez pas peur, ce pauvre chien fait plus pitié qu’il ne mord !

 

Lire l'article
2 Commentaires
16 mars 2016

Burry Tomorrow – Earthbound

par Bloodybarbie
Burry Tomorrow

Note de la soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 5/10

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : c’est du moyen, très moyen même ! A quoi bon sortir un album deux ans après son prédécesseur (Runes en 2014) si c’est pour pondre ce troisième essai, Earthbound, aussi banal que l’était le précédent. Un essai, une fois de plus, raté ! Le problème avec Burry Tomorrow, c’est qu’au sein même d’un morceau, on a une moitié d’enfer qui déchire et une autre qui brise tout le charme.

Lire l'article
0 Commentaires
25 février 2016

Adept – Sleepless

par Bloodybarbie
adept

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

On aimerait que ce soit plus souvent la fête du slip, ne serait-ce que musicalement dans les divers albums qui nous sont proposés. Aujourd’hui on va savourer la fête du Sleep… less avec cet album ultra efficace, 4ème du nom et 1er sous signature chez Napalm, Sleepless.

La musique que propose le groupe suédois Adept serait à concevoir comme l’engeance issue du coït musclé entre August Burns Red et In Flames, le tout filmé en numérique par Silent Descent et dont le montage aurait été laissé aux bons soins de Bullet for my Valentine. En clair, ça tape violent, de la première à la dernière note, du fade in d’ouverture « Black Veins » qui introduit l’album au morceau éponyme qui le clôt et son pont central planant…

 

Lire l'article
0 Commentaires