Communication de nos partenaires

Destinity – XI reasons to see

Le 1 avril 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


David : Basse Mick : Chant Seb V.S. : Guitare Zephiros : Guitare, Choeurs Morteüs : Batterie, Claviers

Style:

Death/Thrash metal

Date de sortie:

22 février 2010

Label:

Lifeforce Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak):
9 / 10

Le voilà enfin, ce nouveau Destinity.
Après « The inside » qui en avait laissé plus d’un sur le cul, la barre était suffisamment haute pour évaluer la difficulté pour le groupe de faire encore mieux. Le challenge est pourtant réussi.

En onze titres dont une intro, ils arrivent à nous donner autant de raisons d’avoir envie d’écouter cet album, d’entrer dans les mêmes sentiments que ceux qu’ils ressentaient à l’écriture de l’opus, passant tantôt à la mélancolie, la colère ou le dégoût de tout le négatif qui peut nous entourer à l’heure actuelle : guerre, maladies, souffrances…
« XI reasons to see » se veut plus sombre que son prédécesseur incluant un petit retour à des ambiances que l’on pouvait croire définitivement mises de côté depuis qu’ils ne touchaient plus au black symphonique. Quelques petites nappes de claviers, discrètes, jamais pompeuses mais justes impalpables, viennent par moment conforter le sentiment de malaise que le groupe cherche à nous décrire. La production de Jacob Hansen aux Hansen Studio à Ribe (Danemark) y est pour beaucoup, donnant un son carrément in-your-face à l’ensemble : pas étonnant que Mick and co y vont pour leur troisième album d’affilée.
Vocalement, on est aux antipodes de ce que Mick proposait du temps de leur période black metal : fini les cris suraigüs : depuis quelques albums, il passe du growls aux voix claires avec une grande aisance, montrant le travail de fond qu’il y a eu pour en arriver au résultat présent.

11 raisons d’aimer cet album ?
– L’album est supérieur à « The inside » qui se voulait déjà être une tuerie thrash/death,
– Le black Cradlien est définitivement mort et enterré pour notre grand bonheur, laissant place à un compromis entre des groupes comme Hypocrisy ou des groupes de thrash moderne,
– Les grattes de Zephiros et de l’In Arkadia Seb VS se veulent directes et incisives, que ce soit sur les soli ou sur les mélodies,
– La production est énorme, laissant deviner chacun des instruments,
– Le chant de Mick, entre le growl et le médium clair, se veut extrêmement travaillé et se mêle avec brio à chacune des ambiances proposées
– Le groupe déménage violemment sur scène, et chacun des titres de l’album se voudra être une véritable déflagration sonore et visuelle, à l’instar d’un Mick toujours survolté lors de ses prestations live,
– « To touch the ground » est un titre, qui, à lui tout seul, incarne toute la violence de l’album,
– Même l’intro est excellente, laissant apparaître un à un chacun des instruments, enchaînant progressivement vers le premier morceau « A dead silence »,
– Cet album est le juste reflet de l’énorme travail de Destinity depuis « Under the smell of chaos »,
– Les claviers se veulent extrêmement discrets, voire impalpables. Même présents, ils se fondent à merveille dans l’ambiance qu’ils cherchent à créer, en particulier lors des passages plus sombres,
– Cet album sera incontestablement un des meilleurs de 2010 dans le registre extrême, à ne pas en douter…

Là, ils ont vraiment frappé très fort !

Metalfreak

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green