Communication de nos partenaires

Unsafe – Masterpiece Of The Absurd

Le 24 août 2011 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Stéphanie Nolf : Chant
Lionel Faucher : Guitare
Charles Gadennes : Guitare
Sylvain Tudo : Basse
Karim Kebabi : Batterie

Style:

Metal Moderne

Date de sortie:

26 Septembre 2011

Label:

M & O Music

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 8/10

 

De l’aube des temps à nos jours, et plus encore depuis la théorie d’un certain Albert Einstein, l’évolution a toujours été sujette à caution ambivalente quant à symboliser la progression ou la régression. Le fait que rien ne reste figé en ce bas monde, l’affirmation que tout élément ne disparaisse point mais génère ou dégénère, est une constante qui ne peut être niée et qui pourrait être calée et calquée sur les pléthores de légions de combos composant notre planète Metal toujours en mouvance et en fusion…

Unsafe, groupe de Limoges fondé en 1998, pourrait ainsi en représenter un véritable cliché stéréotypé tant la trame historique aboutissant à la sortie de ce second opus chez M & O Music symbolise l’évolutif bouillonnement constant du Metal. Et particulièrement celui du magma hexagonal… De démos diverses en fluctuations de line up, Unsafe accouchera néanmoins d’un premier Lp en 2009 ; un « Manipulate Progress » au Thrash mécanique massif, potentiellement intéressant mais nimbé cependant d’une certaine linéarité. Cette dernière, -il y a tout juste deux ans !-, a du décourager bon nombre d’aficionados du style, voir même en rebuter carrément certains. A titre personnel puisque faisant partie de l’ancienne école des chroniqueurs n’hésitant pas à se mouiller, l’intérêt de ce premier release m’apparut bien relatif et synonyme de premier « jet » d’un groupe paraissant chercher tout à la fois sa voie et son unicité. Autant vous dire que la sortie de ce second opus engendrait dans mon bulbe dégénéré, plus que de l’attente impatiente, de la curiosité modérée.

Il n’empêchera donc que ce « Masterpiece Of The Absurd » à l’artwork cover très réussi et délivrée par la chanteuse Stéphanie sera, disons le d’emblée, une certaine surprise et une réussite certaine ! La trame musicale du combo évoluera résolument dans la veine actuelle ou les anciens sous styles (power-Thrash-death, voir Prog) deviennent inter dépendants les uns des autres et entrelacés ou imbriqués jusqu’à ne faire au final qu’un produit que l’on pourrait dénommer Metal moderne. L’ensemble musical ainsi concocté, plus que cohérent, s’avérera irrémédiablement conquérant et destructeur à l’image de la doublette d’entame « Revolution » et « Destruction » qui permettront aux limougeauds de gagner la partie d’entrée. Capter et séduire son auditoire de prime abord est une chose ; mais conserver son attention en est une autre. Et autant le clamer sans concessions, à ce petit jeu là Unsafe maîtrise sa recette à la perfection en poudrant certes… Mais aussi en saupoudrant : Une intro groovie, corrosive, syncopée sur « Keep Your Mouth Shut », une dualité guitare claire volatile /rythmique massive sur le progressif instrumental « Close To The End», un tonitruant virevoltant et déjanté « Fire » suivi d’un martial « Blockhead Nations »… Cessons le track by track tout en savourant indéniablement notre plaisir.

Et ce quand bien même un cordon ombilical entre les suédois d’Arch Enemy de la divine Angela Gossow et nos hexagonaux d’Unsafe parait transparaître par instants ; voir même être omniprésent sur l’excellent « Blockhead » précité. Entre le timbre de voix de la miss Stéphanie et le jeu de guitare affiché, le Death mélodique des frères Amott sort de l’ombre sur ce titre pour s’afficher en pleine lumière. Mais l’influence des scandinaves, quoique encore présente sur le « A Place In Heaven » suivant, voir le « Good For Nothing », ne se voudra et montrera ni sous forme de plagiat, ni sous celle de la régurgitation. Plutôt en filigrane partiel et séquentiel. Nos frenchies se permettront ainsi de terminer leur exercice de style en roue libre et de clôturer un opus sans faille par un « Metaluna » aux facettes épileptiques s’ancrant en vos neurones tel un chancre mou sur la bite vérolée d’un moine moyenâgeux.

Plus qu’intéressant, plus que bien ficelé, plus que couillu ; ce « Masterpiece Of The Absurd » est à découvrir. Les lacunes redondantes du précédent opus ont disparu, la tracklist est plus mature et plus convaincante… Et dès lors, Unsafe séduit tout simplement ! Faute avouée étant parait-il à moitié pardonnée, je vous concède que je guetterai plus attentivement la sortie du prochain scud de nos limougeauds…

 

Myspace : http://www.myspace.com/unsafemetal

Retour en début de page

2 commentaires sur “Unsafe – Masterpiece Of The Absurd”

  1. AvatarPhuckin' Phiphi
    Posté: 20th Sep 2011 vers 9 h 07 min
    1

    Je suis tout à fait d’accord avec cette critique, mais… la théorie de l’évolution, c’est Darwin et non Einstein (à qui l’on doit la théorie de la relativité !). 😉

  2. AvatarMETALPSYCHOKILLER
    Posté: 20th Sep 2011 vers 10 h 46 min
    2
    commentaires actuellement

    Et tu as bien entendu raison. Je le sais très bien, mais dans l’age de la sénilité ou j’entre de plein pied… Parfois, on pense X et marque Y. (-; Je ne modifierai donc pas ma coquille,lol, et te remercie de l’avoir mentionné… Mpk.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green