Communication de nos partenaires

Regarde Les Hommes Tomber – Exile

Le 29 octobre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


Style:

Black Metal / Post Black Metal / Sludge

Date de sortie:

19 septembre 2015

Label:

Les Acteurs de L'ombre

Note du SoilChroniqueur (Francky Snow) : 8.5/10

Au diable ceux qui dénoncent une créativité en baisse dans les différents genres de metal prédominants.
Attaquons nous à ceux qui décrivent le Black Metal comme étant le même depuis des années et s’essoufflant progressivement sur l’inspiration.
À ces derniers, nous pouvons leur dire qu’il ne suffit pourtant pas d’aller très loin pour découvrir des formations originales de metal extrême.
Regarde Les Hommes Tomber fait partie de cette mouvance depuis 2011 qui ouvre de nouveaux horizons dans le Metal Noir.
Nous voilà en 2015 et déjà une deuxième production pour ces nantais encore plus époustouflants que l’album éponyme. « Exile » ne pourra pas laisser les auditeurs indifférents cette année, ou alors souffrent-ils tous d’une surdité prononcée ? Arrêtons les bonnes excuses et plongeons tous ensemble au fin fond de l’enfer.

S’arrêter au Black Metal est certainement beaucoup trop limité pour s’attaquer à « Exile« .
Depuis ses débuts, Regarde Les Hommes Tomber a fait un choix d’une fusion artistique de plusieurs genres avec une prédominance noire et apocalyptique. En langage courant : un Doom/Sludge bien blacké comme il faut. Un mélange diabolique pour évoquer la décadence et la chute de l’humanité, entre autres, par la Tour de Babel et la colère des dieux qui s’abattit sur la civilisation mésopotamienne…Tout un programme.
Alors même si sur le papier le genre parait évocateur en bien des points, ce n’est pas cette donnée qui mit la formation sous le feu des projecteurs dès la sortie de leur premier opus. Regarde Les Hommes Tomber est un super groupe avec à sa tête des musiciens issus de tous horizons : Black, Death, Doom, Metalcore… La synergie dégagée par le combo est donc unique et renforcée par un anonymat de ses membres. La plupart de leurs shows sont joués à très haut volume dans le noir complet.

Le décor ainsi planté, RLHT poursuit là où ils s’étaient arrêtés : le monde l’homme est en perdition, il faut fuir… L’Exil.
Tout comme le premier opus, l’introduction de l’album fait la part belle à la mise en atmosphère pour l’auditeur et le contact avec l’instrumental ne trompe pas les fans de la première heure. Son de basse massif ultra distordu, batterie en retrait laissant paraître uniquement et distinctement caisse claire et cymbales auprès des 2 surpuissantes guitares très volontairement mises au premier plan…

La grande force, mais aussi la principale différence avec le Black Metal, est que Regarde Les Hommes Tomber ne mise pas du tout sur le chant ou les blasts ; dans cette lourdeur sonore oppressante, le chant est étouffé à chaque riff ou coup de caisse, l’effet très particulier ainsi créé donne une impression d’agonie constante de la part du chanteur.
Un effet de mort que l’on ressent profondément lors des monstrueux breaks de « A Sheep Among The Wolves » et « Thou Shall Lie Down » qui décrocheront plus d’une tête, soyons en sûr.
La basse effectue un boulot fondamental sur cette galette, à l’image du premier album : elle alourdit tout, fait peser sur l’auditeur le poids de chaque changement de plan sans pour autant passer dans du Doom pur. Cette lourdeur sonore permet des enchaînements de plans d’une très grande intensité, les 7 titres de l’album formant ainsi une seule pièce de maître par des enchaînements continus et brillamment ficelés.
Les parties de chorus de guitares ne sont pas des solos, comme on peut l’entendre traditionnellement, mais plutôt un boost d’octave en pédale « Wha-Wha » d’un riffing Black Metal rapide. Un mélange peu commun mais détonnant et extrêmement sombre.

Le groupe a réussi le difficile pari d’avoir son propre son dès le premier album. Un son lourd, brûlant, qui sent la cendre, le salpêtre et le souffre.
Un album bouillonnant, un exil qui ne finira pas en happy end : « The Incandescent March », très certainement le meilleur titre de l’album, viendra achever les derniers survivants de ce périple infernal.
Non seulement mélancolique et terriblement triste, ce titre de 11 minutes se démarque des autres par une première partie progressive et mélodique, avec une montée crescendo pour s’achever dans un véritable finale apocalyptique où il ne restera rien, mises à part les ruines et les cadavres. Bluffant en un mot.

« Exile » rentre donc mes albums préférés de cette année 2015 sans grande difficulté car les nantais arrivent par leur son, leur intensité et leur atmosphère à restituer le malheur que l’humain pourrait subir si une apocalypse survenait, rien que ça.
L’opus n’a pas vraiment de point faible, mais notons que la caractéristique d’être au même niveau d’intensité du début à la fin rend l’album très homogène et risque de ne pas convenir à des auditeurs qui n’ont pas, ou trop peu, d’expérience dans le Black Metal Atmosphérique ou sur des plans répétitifs de Doom/Sludge.
L’écoute de ce groupe n’est pas grand public, vous êtes prévenus. Ceux qui ont apprécié le premier épisode aimeront le second et les nouveaux auditeurs amateurs de sonorités évocatrices de destruction et de mort seront aux anges… ou plutôt en enfer !

 

Tracklist :

1. L’Exil
2. A Sheep Among The Wolves
3. Embrace The Flames
4. They Came…
5. …To Take Us
6. Thou Shall Lie Down
7. The Incandescent March

Facebookhttps://www.facebook.com/rlhtband

Bandcamp http://rlht.bandcamp.com/

Les acteurs de l’ombre : http://www.lesacteursdelombre.net/

 

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Regarde Les Hommes Tomber – Exile”

  1. pingback pingback:
    Posté: 22nd Sep 2016 vers 21 h 24 min
    1
    Motocultor Festival 2016 : jour 2 (20/08/2016) | Soil Chronicles

    […] Après leur sold out au Divan, j’étais vite frustrée de ne pas avoir eu ma place car, tout simplement, je ne pensais pas qu’un petit groupe de Post-Black Metal remplirait vite une salle comme le Divan du Monde (500 personnes). J’étais donc contente de les voir sur l’affiche du Motocultor 2016 ! Verdict : un excellent concert avec un très bon son, conformément à mes attentes, je me suis bien régalée ! Une setlist mêlant deux titres de leur dernière œuvre « l’Exil » et leur EP. Je vous laisse faire connaissance avec le groupe et ses compositions à travers les mots de Francky : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/regarde-les-hommes-tomber-exile […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green