Communication de nos partenaires

Cub3 – Identité (2013)

Le 19 août 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Gérard 'Dgé' Bailly : Guitare / Fabien Devaux : Batterie / Guillaume Chueca : Claviers, Choeurs / Mathieu Devaux : Guitares, Chant / Pierre-Jean 'P.J.' Proust : Basse, Chant

Style:

Death metal / industriel

Date de sortie:

18 septembre 2013

Label:

M & O Office

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

 


La bien belle chose que voilà : Cub3, groupe fondé en 2009, nous sort son premier album « Identité » et force est de reconnaître que c’est une des belles claques de la rentrée.

Cette mixture de death metal, d’industriel mâtiné à un soupçon de hardcore est oppressant au possible : les tempi sont dans le mid, les riffs répétitifs accordés très bas, la basse omniprésente, lourde comme un rouleau compresseur et ce chant écorché, sombre au possible et en français, tiennent l’auditeur par la gorge tout au long des onze titres du CD.
D’entrée, l’intro donne le ton : c’est froid, glacial, d’un mid tempo écrasant et lancinant, étouffant au possible.
Dès l’écoute de ces trois minutes d’intro au riff répétitif sur fond de vocaux étouffé gueulant « This is the Cube » (seul moment où le chant est en anglais, d’ailleurs) alternant avec des chuchotements impalpables, on sent qu’on va passer un excellent moment. Pour peu qu’on soit sensible au genre, on entre assez vite dans cet univers sombre et torturé, aussi glacial qu’ultra violent.
Qu’on ne se leurre pas : parler d’ultra violence ne signifie pas « tabassage en règle sur fond de blasts incessants ». Non, ici, on nage dans un milieu oppressant, étouffant, aux frontières du death metal technique et de l’industriel. Riffs thrash alternant avec d’autres beaucoup plus lourds avec une basse omniprésente et un clavier, s’il n’est pas mis en avant, n’en demeure pas moins une pièce essentielle de la musique de Cub3 et donne ce petit côté intense à l’ensemble.
« Brûle-moi » en est l’exemple frappant : torturé, complexe tout en restant relativement accessible : un chant épais, gras mais sans être un growl typique du death metal à croiser entre une voix thrash et hardcore en plus rauque.
Et lorsque le groupe nous colle une intro calme (« Des cendres en cendres », « Naufrage » ou « Un homme »), c’est pour mieux achever l’auditeur ensuite.
« VS », dont le lien du clip est en fin de chronique, lui, se veut plus rapide et intense : variation de tempo pour donner encore plus de relief à un album pourtant déjà bien aéré pas l’utilisation des claviers.
Un tel titre après les deux monstres de froideur précédents prouve un album d’une grande richesse avec toujours ces breaks surprenants au sein du morceau. Passage mélodique avant un solo, s’il ne referme une prouesse technique hors pair, se mêle à l’ensemble sans qu’on perde le fil à un moment… Et que dire de cette accélération finale avant l’arrêt brutal de la musique ?

Premier album pour un groupe au talent incroyable, capable de nous faire entrer dans leur univers avec une aisance absolue, et qui s’offre le luxe de nous offrir des morceaux d’une beauté froide et ultra violente hallucinante : s’écouter « Ces morts qui marchent » en boucle, par exemple, permet de découvrir à chaque nouveau passage des petits détails qui transforment un bon morceau en excellent morceau.
Le son, mis dans les mains de Franck Huesco (Klone, Hacride entre autres), rend l’univers et le son de Cub3 encore plus glauque pour transformer cet album en une petite merveille de précision auditive, juste histoire de pousser l’auditeur dans ses derniers retranchements : « Naufrage » et sa petite intro acoustique en guise de calme avant le retour de la tempête est un bon exemple de ce que veut transmettre le quintet Nantais. L’arrivée de la batterie pendant l’intro montre que le groupe en a sous la (double) pédale et nous gratifie d’un morceau de bravoure à l’agressivité froide et à la violence intrinsèque imparable. Les riffs se veulent thrash, le chant légèrement étouffé et cette batterie toute en précision donne un climat malsain à l’ensemble et en devient jouissif lors du refrain avant un break bien senti sur fond de gros riff.

Homogène mais riche, sombre mais addictif, c’est donc une belle surprise que cette « Identité » pour un groupe qui en a d’ores et déjà une bien à lui !
A confirmer en concert ou lors du prochain album, car avec celui-ci, le groupe a déjà placé la barre très haut alors que ce n’est que leur première offrande d’une noirceur de tous les instants.

Chapeau bas !

 

 

Tracklist :

1 Intro
2 Brûle-moi
3 De cendres en cendres
4 VS
5 Le sentier
6 Un homme
7 Tourner cette page
8 Ave
9 Naufrage
10 Ces morts qui marchent
11 L’exil

Youtube : http://www.youtube.com/user/CUBEgroupe
Twitter : https://twitter.com/cub3groupe
Facebook : http://www.facebook.com/cubegroupe
Vidéo “VS” : http://www.youtube.com/watch?v=yg9RjsMbcH8
Teaser : http://www.youtube.com/watch?v=j4EC9VNV1KA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green