Communication de nos partenaires

Brainstorm – Midnight Ghost

Le 28 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Dieter Bernert - Batterie
  • Milan Loncaric - Guitares, Choeurs
  • Torsten Ihlenfeld - Guitares, Choeurs
  • Andy B. Franck - Chant
  • Antonio Ieva - Basse

Style:

Power Metal

Date de sortie:

28 Septembre 2018

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Avec un album en moyenne tous les deux ans, les Teutons de Brainstorm reviennent avec une nouvelle galette et ce qu’il y a de remarquable avec le quintette d’Heidenheim, c’est qu’on sait d’avance à quoi s’attendre. Le Power Metal racé du groupe a son propre son, sa recette bien à lui, pour nous envoyer un lot de compositions efficaces et ce n’est pas avec ce douzième album que les choses vont changer.

Mais voilà : si Brainstorm, au line up d’une stabilité assez rare dans le milieu (pas de changements depuis 2007), est capable de nous balancer des albums fantastiques (Unholy en 1998, Soul Temptation en 2003, Memorial Roots en 2009 et surtout sa version Re-rooted en 2016 [Lien vers la soilchronique], Firesoul en 2014 [Lien vers la soilchronique] pour ne citer que ceux-là, il peut aussi se montrer un rien en dedans (Liquid Monster en 2005, On the Spur of the Moment en 2011) et là, pour le coup, on craint que ce Midnight Ghost, avec un peu de recul, ne soit que dans la deuxième catégorie.

Bien sur, les guitaristes sont toujours capables de nous balancer des riffs plombés et puissants tout comme il faut, la section rythmique sait toujours se montrer épileptique au possible, le chant de Andy B. Franck est toujours aussi accrocheur, les refrains toujours aussi imparables et facilement mémorisables au point de pouvoir les rechanter à tue-tête après une seule écoute, le tout avec une puissance qui caractérise le groupe.
On appréciera pour ces raisons des “Devil’s Eye”, “Revealing the Darkness”, “The Pyre”, “Divine inner Ghost”, “The four Blessings” ou la power ballad “The Path” qui clôt gentiment l’album, avec leurs lots de chœurs typiquement Brainstorm…

Mais à l’inverse, il y a cette fois ci plusieurs morceaux pour lesquels j’ai du mal à rentrer dedans (“Ravenous Mind”, le – trop – long “Jeanne Boulet (1764)” qui semble s’éterniser, “When Pain becomes real” ou “Haunting Voices” qui sont très loin de ce qu’un fan de Brainstorm est en droit d’attendre.

Si ce nouvel album n’est pas à proprement parler une déception, on est quand même en droit d’attendre autre chose de la part d’un groupe tel que celui là et, quelque part, on reste sur sa faim. Midnight Ghost est un album qui satisfera surement la fanbase. Pour ma part, je retourne me réécouter Firesoul ou Memorial Roots – re-rooted.

Tracklist :

1. Devil’s Eye (4:36)
2. Revealing the Darkness (4:46)
3. Ravenous Minds (5:02)
4. The Pyre (4:20)
5. Jeanne Boulet (1764) (7:47)
6. Divine inner Ghost (4:38)
7. When Pain becomes real (4:58)
8. The four Blessings (4:52)
9. Haunting Voices (5:46)
10. The Path (4:53)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Scary Creatures : Lien vers la soilchronique

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green