Communication de nos partenaires

As It Comes – Lobotomy

Le 2 juillet 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Pylush:chant
  • Sam: guitare
  • Pépé:guitare
  • Bob:basse
  • Fred: batterie

Style:

Metal extrême

Date de sortie:

Février 2011

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 6,5/10

 

En revenant de Nantes,…

Existant depuis 2004, As It Comes est un groupe de death metal nantais. Il lui fallu bien évidement quelques années avant de trouver un line-up stable et complet, le chanteur Pylush rejoint la formation en 2007 et l’année suivante c’est Pépé qui vient ajouter une guitare, permettant ainsi au groupe de s’envoler plus loin dans les parties instrumentales du métal de la mort.

Au milieu de l’année 2011, le premier EP du groupe est publié. Il s’appelle « Lobotomy » et est composé de cinq titres. Il permet de proposer au public de la musique sur un support physique. Quoi de mieux pour se faire connaitre que de proposer après un concert un disque qui peut ensuite être passer de mains à mains parmi la faune de chevelus et du coup connaitre une distribution assez large.

Musicalement c’est assez extrême quand même. Le titre éponyme ouvre l’album avec un cri guttural de Pylush histoire de se mettre dans le bain de suite. Tout est violent, malsain et lourd. Tant de rage donnée au sein de simples notes de musique, As It Comes aurait il un rôle d’exutoire, et si c’est le cas, est ce pour les musiciens, l’auditeur ou encore les deux… On en ressortirait presque épuisé.

Les titres s’enchaînent avec une énorme simplicité, pas de pause mais une succession logique des évènements, en ayant chacun sa particularité. Quand on est sur la route, on prend plusieurs chemins, ils sont tous différents, aussi bien par le paysage, que par la vitesse autorisée, la composition de la chaussée et pourtant on reste sur le même trajet. ‘Delire Driver’ et ‘Cannibal Truth’ gardent un côté thrash sur l’arrivée du refrain et pour leur tempo, même si les quelques blasts glissés dans le lot nous emmèneraient vers un rendu plus « core », ils restent quand même assez simple à écouter et accessibles par leur accroche. Arrive alors un ‘S.M.’ très inspiré par le côté obscur de la force, titre très lourd et sombre sur lequel les cris et différentes façons de chanter de Pylush nous entraînent dans la noirceur. La clôture de l’album avec le duo ‘Latest Paranoid’ et ‘Divine Powder’ nous renverront dans un death metal pur et dur aux breaks instrumentaux incisifs.

Que nous reste-t-il alors de cet album? On y ressort épuisé et différent. Le venin est sortit, on se sent vidé. Le métal de la mort nous a rendu serein, étrange … comment est-ce possible ? Disons qu’on prend le tout en pleine face comme ça vient, on se fait lobotomiser par la musique entendue, notre cerveau n’est plus le même …

On retourne alors à Nantes

 

Myspace:http://www.myspace.com/azitkom

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green