Communication de nos partenaires

Anima – The Daily Grind

Le 22 août 2008 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Robert Horn : Vocals Steven Holl : Guitars André Steinmann : Guitars Justin Schuler : Bass Benni Kuhnemund : Batterie

Style:

Metal/Death

Date de sortie:

22 Aout 2008

Label:

Metal Blade

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller):

06/10

A l’image de l’artwork cover de ce « The Daily grind », bien malsain et empreint de toutes sortes de symbolismes, les 5 teutons d’Anima paraissent rentrer dans la catégorie des gens à éviter, quand dans le même temps, leur visages poupins de jeunes premiers vous auraient plutôt incité à la confiance. Déjà auteurs d’un premier album, «Souls of the decedents» en 2006 labélisé «All life Records», Anima revient avec une seconde offrande dévastatrice chez Metal Blade.

Autant vous le dire de suite, ici pas de trêves ni de répits; du Deathcore bastonnant sans discontinuité et matraquant votre système auditif et nerveux sans aucune pitié, si ce n’est en partie sur une courte « Interference ».Le groupe allemand est typique de ce genre avec une capacité à déployer ses riffs créatifs -quoiqu’un peu répétitifs-, ses blast beats en cascades et ses breaks syncopés omniprésents. Les musicos assurent malgré leurs jeunesse, et le coté pêchu des rythmiques est encore renforcé par une production ample et sur mesure assurant un rendu parfait, véritable mur sonore.

Anima dispose en plus en son sein, d’un chanteur de bonne faction, Robert Horn, le bien nommé, dont les capacités et facilités à alterner growls death et screams black rajoutent encore à l’impact du combo. Cela sonne parfois comme du « Black dahlia murder » sans le coté mélodique; et certaines plages sont biens aguicheuses, telles le « Behind the mask » initial, le titre éponyme à l’album « The daily grind », mais plus encore l’excellent «A wrong person to trust in ».

Rien d’exceptionnel cependant, et la linéarité de la galette déclenche à la longue des céphalées assez prononcées. Dommage que le combo ne se soit pas engagé plus avant sur une optique de compositions un tant soi peu plus originales plutôt que continuellement « aux taquets ». Mais bon, les gouts et les couleurs ne se discutant pas ; cet opus typique de Deathcore comblera les adeptes du genre…

Pour ma part, je suis trop vieux, et fragile pour foncièrement apprécier, et je crois que je vais aller prendre un Aspro…

Myspace : www.myspace.com/animamusic666

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green