Communication de nos partenaires

Yugal – Chaos & Harmony

Le 17 juin 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


Guigui : Chant
Quentin : Guitare
Adrien : Guitare
Vincent : Basse
Kévin : Batterie

Style:

Thrash/Death Oriental

Date de sortie:

12 janvier 2017

Label:

Dooweet Records

 
Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 7,5/10

 
En 2014, ceux qui avaient posé leurs oreilles sur Enter the Madness s’étaient pris une jolie claque. Le Thrash/Death que Yugal servait sur ces cinq (six, avec la ghost track) titres était sombre, violent, torturé, groovy et surtout très personnel.

 
Oui, car si les univers visuel et parolier piochent leur inspiration dans l’aliénation mentale, c’est vers l’Orient qu’il faut se tourner pour trouver celle de la musique. Mais là où les Bretons ont fait fort, c’est que, contrairement à une belle grosse partie des groupes de Metal Oriental, aucun instrument traditionnel n’est utilisé. Toutes les ambiances nous viennent du riffing qui, du coup, se montre plus tellement plus original que celui de bien des formations du genre. Et la guitare sèche de l’intro, immédiatement dépaysante, nous rassure. Yugal n’a pas perdu son style en s’attaquant au long format. Une batterie vient apporter une montée ne puissance typique de ce genre d’intro, pour nous mener sur un « Once upon a Lie » qui confirme l’impression donnée par « Khamsin ». On retrouve ce son typique qui nous fait voyager. Par ces riffs, bien sûr, qui parviennent à ne pas se répéter, mais aussi par d’autres éléments, comme des soli, sur « Silence is golden », entre autres, ou le chant clair de « From this Day I will rise », qui manque néanmoins un brin de justesse pour emporter totalement l’adhésion.

On peut aussi parler de la guitare sèche, qui prend une place très importante sur ce premier LP et permet un jeu intelligent avec son homologue électrique sur le début du dernier morceau cité ou, vient amplifier considérablement, et avec un naturel charmeur, un mid-tempo déjà bien mastoc dans le pourtant rapide et nerveux « Lost Mind ». Deux titres d’ailleurs conclus par cet instrument, avec un final très Opethien (période My Arms, your Hears), sur ce dernier. Yugal se permet aussi de nous offrir un titre sans la moindre trace de Metal, le bien nommé « Interlude », qui vient faire écho à « Khamsin ».

Mais même sans sa personnalité, Yugal serait un bon groupe Thrash/Death rien qu’en parlant de l’efficacité de ses compos. « Heavy Mental », le très direct « Dogma » ou le refrain de « Once upon a Lie », sont quelques exemples parmi tant d’autres. Et n’oublions pas « Chaos and Harmony », commençant comme une simple outro, avant que le groupe nous refasse le coup de la batterie amenant une montée en puissance. Une vraie réussite, qui lie parfaitement les deux principales caractéristiques du groupe. Il est simplement dommage que le chant Thrash vienne un brin casser le refrain, surtout que ce dernier était introduit avec une certaine classe.

Tant qu’on parle des défauts, on peut aussi citer d’autres passages plus flottants, comme une transition un peu mal amenée sur « Dogma » – qui contraste avec la maîtrise affichée par ailleurs –, ainsi qu’une baisse de régime dans la deuxième partie, où le groupe se montre plus classique. Un ventre mou heureusement rehaussée par les deux derniers titres.

Possible conséquence du passage d’EP à album, ces imperfections empêchent cette nouvelle offrande d’être tout à fait la claque promise en 2014 par Into the Darkness. Il ne faut néanmoins pas sous-estimer le travail fourni par Yugal. Déjà, car si la baffe est moins sévère que prévu, on se la prend quand-même bien sur le coin de le gueule, et ensuite, parce que développer un univers si personnel sans artifices faciles et s’y tenir tout en conservant efficacité et violence n’est pas donné à tout le monde, d’autant plus que, tout au long de ces dix morceaux, le groupe s’efforce de ne jamais se laisser aller à la routine.

Chaos and Harmony n’est pas parfait, mais beaucoup d’autres formations auraient aimé sortir un premier album aussi imparfait que celui-là.

Tracklist:

1. Khamsin
2. Once upon a Lie
3. Heavy Mental
4. From this Day I will rise
5. Dogma
6. Illusion of Time
7. Interlude
8. Silence is golden
9. Lost Mind
10. Chaos and Harmony

Bandcamp : https://yugal.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/Yugalofficial

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green