Communication de nos partenaires

Rivers Of Nihil – Monarchy

Le 16 septembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Adam Biggs : basse, chant
  • Brody Uttley : guitare
  • Jake Dieffenbach : chant
  • Alan Balamut : batterie
  • Jon Topore : guitare

Style:

Death Metal technique

Date de sortie:

21 août 2015

Label:

Metal Blade Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Rivers Of Nihil fait typiquement partie de ces groupes de dernière génération qui, ayant eu tout le temps nécessaire pour digérer le lourd héritage du Death Metal, essaye, plus ou moins adroitement, de faire du neuf avec du vieux mais en incorporant quelques touches propres à la modernité. C’est dans ce contexte que les Américains, qui jouissent actuellement d’une côte de popularité grandissante, sortent leur deuxième LP « Monarchy ».

Si le Death reste le style majeur de cet album, avec option technique, le quintette intègre également à ses compositions des éléments Post (constat plus évident sur les deux instrumentaux que sur les titres chantés) et n’hésite pas à poser des ambiances pesantes, à l’image de l’introduction de « Sand Baptism ». Ces différents axes de composition étant bien maîtrisés, cela permet à Rivers Of Nihil de sortir du lot mais surtout d’éviter de sombrer dans la démonstration à outrance. C’est-à-dire que si un riff doit être simple pour être efficace, les instrumentistes ne le noient pas sous des tonnes de notes, cette clairvoyance apportant un très bon équilibre entre puissance et complexité.

En dépit de ces très bons points, Rivers Of Nihil n’est pas non plus révolutionnaire, même si je comprends parfaitement l’engouement autour de lui, bien aidé par la promotion de Metal Blade. « Monarchy » est constant dans l’effort, sans baisse de régime donc mais également dénué de pics émotionnels qui feraient basculer la formation en première division. De plus, les incartades parfois proches d’un Deathcore me laissent plutôt froid, au contraire des solos limpides façon Cynic ou de la variété des rythmiques polymorphes. Sans compter que la bastonnade n’est pas oubliée, notamment lors de « Dehydrate » qui calme bien le badaud.

Bref, pas de quoi grimper au rideau mais « Monarchy » est suffisamment riche pour que l’amateur le plus exigeant y trouve son compte. Du costaud !

Tracklist :
1 : Heirless
2 : Perpetual Growth Machine
3 : Reign of Dreams
4 : Sand Baptism
5 : Ancestral, I
6 : Dehydrate
7 : Monarchy
8 : Terrestria II: Thrive
9 : Circles in the Sky
10 : Suntold

Facebook : https://www.facebook.com/riversofnihil
Bandcamp : https://riversofnihilpa.bandcamp.com/
Twitter : https://twitter.com/riversofnihil

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green