Communication de nos partenaires

Rise of the NorthStar – The Legacy of Shi

Le 30 octobre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Vithia | Vocals
  • Evangelion B | Guitars
  • Air One | Guitars
  • Fabulous Fab | Bass
  • Phantom | Drums

Style:

Crossover

Date de sortie:

19 Octobre 2018

Label:

Nuclear Blast Records

Note du SoilChroniqueur (Kenpachi) : 9/10

Rise of the NorthStar en sont à leur deuxième méfait longue durée ; il était attendu, après nous l’avoir teasé comme il se devait au travers des clips déjà révélés avant la date fatidique de la sortie. Après s’être forgés un nom par eux-mêmes, ils ont fini par signer chez Nuclear Blast, et on pouvait aisément se demander si ça allait avoir des répercutions sur leur son, et lequel : c’est vrai, les grands labels font souvent peur, lorsque des groupes se sont déjà créé un nom par eux-mêmes auparavant… Lançons-nous dans le décorticage de ce nouvel opus.

RotNS, c’est quoi ? C’est une bande de mecs influencés par les 80-90’s que ce soit musicalement ou sur leur culture geek/mangas, dévoreurs de shônens et des valeurs s’y rattachant : c’est la rage des Super Saiyans, l’invincibilité d’un Kenshiro, les codes d’honneurs [NdWvG : le Bushido 😉], l’envie de devenir toujours meilleur, se dépasser, outrepasser les limites, grimper vers des sommets, les liens d’amitiés entre une bande de potes formant ce groupe et traversant cette aventure musicale… RotNS, c’est toutes ces valeurs véhiculées au travers des shônen nippons. Mais RotNS, c’est aussi ce groupe forgé tel un triangle isocèle ayant en ses sommets : Le Metal 90’s (Korn, Deftones, Slipknot, Rage against the machine et autres groupes Neo, mais aussi des influences plus anciennes et plus traditionnelles (Pantera, Machine Head,etc.), le Hardcore (bien que le groupe n’ait jamais voulu être assimilé au Hardcore, pour la simple et bonne raison qu’ils respectent énormément ce milieu et ont bien conscience de ne pas en faire à proprement parler parti, il ne s’agit ici que de respect pour le Hardcore que de ne pas vouloir en porter le nom), et le Hip-Hop US (les influences rap n’ont JAMAIS été une surprise, que ce soit dans l’accoutrement, la gestuelle, le phrasé, ou quoi que ce soit de leur musique).

Aujourd’hui, RotNS, c’est le nom qui résonne dans toute l’Europe après une tournée réussie internationalement (en Asie, notamment !), comme étant LE groupe Crossover européen. Preuve de leur talent, Joe Duplantier (Gojira) a été aux commandes pour l’enregistrement et la coprod’ dans son studio de Brooklyn.

Il n’y a donc aucune surprise à l’ouverture de ce concept album où l’on suit l’histoire du samurai Shi de son éveil jusqu’à son évolution, devenant une âme prenant possession d’un humain hôte, et de devoir se dépasser et de devoir dépasser nos limites, d’entendre le phrasé d’une femme japonaise dans sa langue maternelle avant d’exploser avec un son me faisant repenser à du Slipknot à l’ancienne (Iowa).
S’enchaine le titre déjà délivré pour la promo de l’album, « Here comes the Boom ». Surprise sur ce second titre ! En effet, le chant anglais se mélange au français de manière totalement surprenante mais efficace pour un titre tout aussi efficace et qui a du punch, qui donnera sans aucun doute un gros titre live !
Un « Nekketsu » dévastateur délivré aussi en promo, se terminant sur un petit solo, certes simple, mais qui est le bienvenu et tout frais !
Sur « Kozo », tu l’entends raisonner, notre bon vieux Will Smith et son acolyte dans Bad Boys ?!
« Teenage Rage », mon titre favori, laisse place à une surprise : un bon vieux rap freestyle que tu pourrais entendre en dessous de chez toi par une bande de potes, à l’ancienne. Alors, certes, rythmiquement ça pourra déplaire à certains mais moi, justement, c’est ce qui me plait : de l’imperfection qui renvoie vraiment à ce coté freestyle entre potes, une sorte d’authenticité et une envie de s’amuser plus que d’imposer, c’est extrêmement bienvenu !

Mon deuxième titre préféré ? Le mastodonte « This is Crossover » qui, comme son nom l’indique , te démontre bien ce que je te présentais comme un triangle isocèle : les trois ingrédients sont parfaitement amenés sur ce titre ultra-efficace, me faisant un peu penser à de l’ancien Pleymo (Medicine Cake 3, ça aurait du être ça !).
Tu veux de la référence mangas-geek ? En voici une : « All for one », antagoniste du « One for all » (All Might et Izoku Midoriya (Deku)) déjà sorti par le groupe pour rappel – la boucle est bouclée du manga !!! -, fondateur des super vilains dans le shônen Boku no Hīrō Akademia (My Hero Academia) est une grosse claque ! Le titre sonne comme un Emmure en mieux, avec une voix de super vilain (et qui ressemble un peu à cette voix grave du perso de l’animé éponyme), violent à souhait tel que le sont les vrais super vilains dans les shônen, le titre badass !
« Furyo’s Day » : encore un de ces titres entre l’anglais et le français, avec un bon gros rap FR égo-trip terminant par « QUE LE METAL FRANCAIS REPOSE EN PAIX ! » Titre toujours aussi « simple », mais toujours aussi envoutant et fédérateur !

Finalement, en point négatif, reste l’accent en anglais de Vithia, avec la vraie touche frenchie dans l’accent lors des parties plus parlées ou chantées et non hurlées, qui feront dire aux anglophones « c’est soooo sexy le french accent », mais qui n’en reste pourtant pas franchement joli joli, un petit effort de ce coté-là serait le bienvenu !

Néanmoins, les vieux d’la vieille diront que c’est archi simple, sans technique (il faut être Meshuggah pour faire de la musique efficace ? Parfois la simplicité est bien meilleure !), que c’est chiant, lourd, égo-trip à gogo, que ça s’tire la nouille… J’ai entendu des gens râler sur le coté hip-hop (c’est une nouveauté ça ?!) et j’en ai entendu râler sur le coté Neo-Metal qui fait partie intégrante de leurs influences depuis le tout début, tous ces ingrédients faisant partie intégrante de leur identité-même, d’ailleurs ! Que serait RotNS sans tout ça ?! Depuis quand peut-on leur en vouloir d’être eux-mêmes ? Parce que tous ces ingrédients n’étaient pas aussi exacerbés auparavant ?
Non, définitivement, je me pose en NON : cet album de RotNS est ce que RotNS a toujours été, c’est l’album qui est le plus fidèle à leurs influences et à leur identité, c’est ce qu’est VERITABLEMENT RotNS, c’est l’essence même du groupe, c’est qui ils sont véritablement, c’est la mise en lumière à la perfection de toutes leurs influences, qu’elles soient musicales ou culturelles quant à la culture nippone/asiatique, geek, ou rap/hardcore/metal ! Ils ont su cracher de leurs tripes qui ils sont, et moi, ça m’fait kiffer ! Un gros coup de cœur, avec leur meilleur album jusqu’à aujourd’hui, et certainement une des meilleures sorties FR de cette année ! Merci les gars pour le kif !!!

Tracklist :

1. The Awakening
2. Here comes the Boom
3. Nekketsu
4. Kozo
5. Teenage Rage
6. Step by Step
7. This is Crossover
8. Cold Truth
9. All for one
10. Furyo’s Day
11. The Legacy of Shi

Site officiel
Site du label
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green