Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Jessi : Chant Vic : Guitare Jeffrey : Guitare Mark : Basse Joe : Batterie

Style:

Metal Stoner

Date de sortie:

2007

Label:

Auto Production
Evil 10 Submission… le genre de petit groupe underground que seuls les métalleux de l’état de l’Indiana doivent connaître, et encore. Pas vraiment d’info, seul un myspace leur fait office de page web, et encore il n’y a même pas de biographie… mais à en juger par les photos et le style de musique, on a surtout l’impression que c’est un groupe qui aime s’éclater, qui fait des concerts et qui ne se prend pas au sérieux. Donc apparemment Mythological Rides on the Hillbilly Express (arf) est leur premier album. Une musique heavy, trash, grasse, sudiste, rock sous fond de bières renversées et de pogo à tout va, voilà comment on peut qualifier leur style.

Trucker Style démarre le skeud avec un riff bien trash et une batterie bien sous mixée (mais pour un autoprod c’est quand même pas mal). Le chanteur ne chante pas vraiment, juste des paroles gueulées et growlées. Ca met tout de suite dans l’ambiance.

L’intro de Mad Man est plus rock américain un peu à la Lynyrd Skynyrd, pour enchaîner sur un truc plus puissant. Moins violent dans le chant, mais c’est toujours pas du chant. Rien de bien original, un petit solo de guitare vient égayer tout ça.

On revient dans du plus lourd, je devrais dire du plus gras, avec Legends. Même recette que pour le premier morceau, des gros riffs (toujours les mêmes), une voix gueulée…

Je commence à m’ennuyer et à me dire que c’est vraiment le genre de groupe qui doit cartonner en concert mais pas dans les platines. Cosmic Odyssy est du même acabit, avec comme différence un petit effet de delay sur une voix plus death par moment.

Zues’ Scorn
parait un peu plus original avec des petits sons bizarroïdes au début…et non. La suite on la connaît : un morceau bien lourd, très lourd…Ah si un ptit passage Ska Punk à la fin, ma foi bien sympathique.

Par curiosité j’ai regardé les évènements de l’année 1219, sixième titre de l’album : entre autre, la mort de Casimir II, duc de Porémanie Occidentale…sinon rien de particulier. 1219 ne restera pas dans l’histoire, tant on dirait un clone des morceaux déjà écoutés.

Chirican Run c’est… non je préfère rien dire, de toute façon il n’y a pas grand chose à dire, vraiment.

Intro de batterie pour Truth Be Told…c’est le moment de dire que malgré une instrumentation pauvre et redondante, le groupe peut s’appuyer sur une base rythmique puissante et d’un très bon niveau, je vous laisse juger par vous-même pour les amateurs de batterie notamment.

Dernier morceau, Worlds End… pas pour eux, non, ce groupe malgré tout à l’air sympathique et mérite d’aller sur scène. Il résume bien le style du groupe.

Pas fâchée d’être arrivé à bout de ce petit album qui ravira sans doute les gros fans de sons bien Trash et bien gras et qui ne cracheront pas trop sur la qualité sonore et l’originalité. C’est sur que le matin, ça peut réveiller. Pas sure qu’on les voit un jour en France ou en Europe, donc si vraiment vous êtes curieux et que le skeud se présente sous vos yeux, pourquoi pas, après tout c’est bien de promouvoir les petits groupes ! Mais ne cherchez pas à être surpris…

Son

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green