Communication de nos partenaires

Dark Insides – Netherworld

Le 7 novembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Jeremie - Basse
  • Stéphane - Batterie
  • Laurent - Guitares
  • Vianney - Chant, Guitares

Style:

Progressive Heavy/Thrash Metal

Date de sortie:

3 Mars 2018

Label:

M&O Music

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 7/10

« Patience et longueur de temps ne font plus que force, ni que rage »

Cet adage, fort connu, se résume particulièrement pour ceux qui ne lâchent rien ! Et dans le monde musical, il faut reconnaitre que des groupes qui s’accrochent, qui ne se laisseront jamais abattre malgré les embûches, il en existe à la pelle ! Peut-être n’aurions-nous jamais eu, d’ailleurs, de groupes comme Gojira, Rammstein ou autres Nightwish qui ont patienté de longues années avant de s’imposer comme des géants. La rançon de la gloire se réduit parfois au simple hasard. A force de touiller, de mélanger et de jeter pour recommencer, la formule magique arrive et c’est l’explosion!
Pourquoi je me lance dans ce monologue ennuyeux et épistémologique ? Tout simplement parce que je me suis trouvé en présence de l’album Netherworld du groupe Dark Insides, et le moins que l’on puisse dire, c’est que nos amis niçois ont pris leur temps!

Dark Insides est un groupe qui existe depuis… 2002 ! Étonnante longévité sans support créatif concret. En effet, Netherworld constitue leur premier album !
Il aura fallu seize ans de dur labeur pour aboutir ENFIN à quelque chose ! Alors, le CD Netherworld se soutiendrait-il comme un aboutissement ? Ou est-il le fruit d’un long long long travail de composition, de patience et de perfectionnisme ? Je dois avouer que toutes ces questions se bousculent dans ma tête.

Au-delà de la longévité du groupe et de sa probable ténacité, Dark Insides est composé de quatre membres qui semblent être les mêmes que depuis les débuts du groupe. Ce qui m’a vraiment étonné au demeurant, car je pensais que la lenteur du groupe à sortir une galette venait d’un potentiel problème de line up, mais visiblement ce n’est pas le cas, donc mea culpa. Ensemble classiques d’instruments : deux guitares, une basse, batterie et chant. Le groupe tend à nous montrer qu’il compose un mélange de Thrash, de Heavy et de Progressif (référence du label à l’appui). Soit. Voyons cela gaiement !

L’artwork, pour bien commencer, est de toute beauté ! Je me dois d’admettre qu’il s’agit d’un des plus beaux que j’ai croisés. Farfelu, mais beau. Avec cet espèce d’octopus abstrait, avec des motifs qui me font penser à la culture mexicaine (notamment le crâne), et la couleur de fond me plait beaucoup. Visuellement, c’est une réussite, belle inspiration !
Par contre, difficile de faire une corrélation entre le titre de l’album, Netherworld, et le motif. Allons donc chercher où est le souterrain là-dedans… C’est dommage parce que, si un groupe veut que l’on s’imprègne facilement de ses sujets de prédilection, mettre de la cohérence tout de suite dans les choix artistiques facilite grandement les choses. Là, on reste indécis… Je vais m’apercevoir qu’il s’agit d’un des premiers éparpillements du groupe, car il y en aura d’autres par la suite.
J’ajouterai qu’il est dommage de ne pas mettre le nom des morceaux derrière l’album. A moins que le CD en ma présence soit un CD de promotion, je ne vois pas l’intérêt de ne pas mettre le nom des morceaux derrière… Comment on fait pour les connaitre ? Pour s’en souvenir ?…

Musicalement parlant. En trois mots : c’est le bordel ! Mais pas un bordel comme les autres, un bordel organisé. Vous savez, du genre où vous accumulez des monticules de choses qui ne sont pas à leur place, mais vous trouvez quand-même votre compte ! Eh bien, vous avez la musique de Dark Insides. Le mélange de Progressif, Heavy et Thrash apparaissait prometteur. Il n’a servi qu’à éparpiller le groupe dans ses morceaux. Ce n’est pas tant les compositions en elles-mêmes qui posent souci, non… mais l’ensemble ! Il n’y a encore une fois aucune réelle connivence. On en a pour tous les gouts. On sent que la musique est tout à fait subjective, au point d’oublier qu’il est préférable d’avoir un lien pour faire d’un album un tout. Malheureusement (ou pas, selon les avis), il m’est difficile de rester accroché jusqu’au bout. Il faudra que je fasse de fréquentes pauses… Ce qui n’est pas bon signe du tout.

En revanche, si on prend les morceaux un par un, ils sont relativement bons. « Working Bee » et « Incipient Baldness » m’ont particulièrement plu, ils sont entrainants !

A noter une apparition de Jo Amore sur le morceau « On Death Row » qui donne une grandeur supplémentaire à ce dernier. Je n’ai pas spécialement accroché à la reprise de David Bowie n’étant pas imprégné de l’artiste source, mais elle me paraissait tout à fait correcte. Le son des morceaux est très bon, le mastering est de qualité, et l’osmose est vraiment bonne. Donc en aucun cas cet album n’est à mettre de côté, il gagne à être connu parce que l’effort effectué sur le mixage et le mastering est manifeste. Le chant est bon aussi, hormis l’accent anglais qui laisse un peu à désirer. Va falloir potasser un peu !

En résumé, l’album Netherworld est un bon premier album qui mérite d’être connu, mais qui doit surtout servir de référence pour progresser efficacement car il y a du boulot. Si on prend les morceaux un par un, tout est bon ; cependant, si on est un tant soit peu tatillon sur l’idée de faire un ensemble homogène, il y a encore du chemin à parcourir… Comme quoi, même seize années d’existence ne permettent pas d’atteindre une maturité musicale suffisante… Mais bon, en tout cas, intéressez-vous à Dark Insides !

En vous souhaitant une bonne continuation et une persévérance pour aller toujours plus loin les gars.

Tracklist :

1. Netherworld
2. Nobody will regret me
3. On Death Row (feat. Jo Amore)
4. Yamanas
5. The Way out
6. Run away
7. The Cave
8. Incipient Baldness
9. Space Oddity (reprise David Bowie)
10. Working Bee

Page Myspace
Page Myspace
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green