Communication de nos partenaires

Bloodrocuted – Disaster strikes back

Le 27 mars 2015 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Daan Swinnen - Basse, Choeurs
Gaetan De Vos - Batterie
Bob Briessinck - Guitares, Chant
Jason Bond - Guitares, Choeurs.

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

1er février 2015

Label:

Punishment 18 Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Parmi les bonnes surprises Thrash de l’année, on peut parler des Belges de Bloodrocuted, groupe formé en 2010 et fort d’un premier album en 2013 (« Doomed To Annihilation »).
Avec ce « Disaster Strikes Back », ils signent une belle petite bombe atomique comme ont pu en sortir des groupes comme Suicidal Angels, Havok ou Fueled By Fire.
Une pochette bien dégueulasse signée Mario Lopez (Game Over, Sabbat, Sofisticator…), un nom à coucher dehors et une approche très old school du Thrash Metal pour un rendu finalement plutôt bien foutu.
Une chose est sûre, le quatuor s’y entend pour nous balancer à la figure des titres aux riffs aiguisés comme des lames de rasoirs, d’une précision diabolique, avec un chant rauque écorché à souhait !
Fortement influencé par les premiers Slayer, Sepultura, Destruction ou Whiplash, Bloodrocuted nous fait plonger dans le temps des mid eighties où les albums de Thrash n’étaient qu’urgence et sans le moindre compromis.
Et ça va être ça pendant 37 minutes pour dix titres (dont une intro) : Bloodrocuted va nous balancer la sauce sans discontinuer pour des titres tournant tous en moyenne entre trois et quatre minutes.
Bref, ça ne s’encombre pas de superflu : c’est direct, ça rentre dans le lard comme un couteau bien aiguisé et va direct là où ça fait mal.
De bonnes plages instrumentales sur un rythme effréné, des riffs soutenus, des accélérations à coller au siège, quelques breaks plus lents qui ne durent vraiment pas longtemps et un chant possédé sont proposés à l’envi et le tout, magnifié par une production en béton, fait de l’écoute de cet album un excellent moment à passer.
Et ne croyez pas qu’on s’ennuie un seul instant : Bloodrocuted arrive à maintenir la pression tout au long de l’album, notamment grâce à quelques enchaînements diaboliques (aucun blanc entre « Soulclaimer » et « The Sickened Mind ») qui empêche de reprendre son souffle.
Indéniablement taillé pour la scène, « Disaster Strikes Back » va permettre à Bloodrocuted de prendre la même réputation live que des bêtes de scène comme Skeletonwitch ou Suicidal Angels et ça ne sera que mérité !

Inutile d’en dire plus, le mieux est de se taire… et d’écouter !
Belle trouvaille, une fois de plus, de la part de Punishment 18 Records.

 

Tracklist :

1. 71:52 Leikeze (0:39)
2. Revolution Of The Enslaved (4:10)
3. Burning The West (4:44)
4. Consumer Of Death (4:17)
5. Soulclaimer (3:13)
6. The Sickened Mind (3:47)
7. HumanBeast (3:19)
8. Mors Indecepta (4:17)
9. Disaster Strikes Back (5:05)
10. Rise Ov Evil (3:22) (bonus)

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Bloodrocuted – Disaster strikes back”

  1. 1
    Bloodrocuted – Doomed To Annihilation (2013, reissue 2015) | Soil Chronicles

    […] Quoi ? Déjà ? Un nouvel album de Bloodrocuted alors que fume encore « Disaster strikes back » sorti le 30 mars dernier ? Meuh non, sot, c’est la réédition de leur premier méfait qui date de 2013, un petit huit titres de 27 minutes qui pose déjà les jalons de ce que les Belges allaient nous proposer deux ans plus tard avec la petite bombe atomique chroniquée ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/bloodrocuted-disaster-strikes-back […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green