Communication de nos partenaires

Artweg – Drunk’N High

Le 25 mars 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Vocals : Mugen & Akonit
  • Batterie : Crusty
  • Basse : Merry
  • Guitare : Yero

Style:

Artcore

Date de sortie:

octobre 2015

Label:

Autoproduction

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 7.5/10

L’art du Weg… Non, non, non, inutile de « googler » ou chercher dans un quelconque dico : ça n’existe pas. Au bout d’un moment il faut inventer des mots car le dictionnaire est trop limité pour couvrir tous les noms de groupes possibles et imaginables, certains ne cèdent pas et se partageant le même nom (genre « Shining ») en se démarquant par leur pays… Mais Artweg est, pour l’instant, unique (de nom seulement) et facile à retenir.

On commence à les voir partout, ces jeunes parisiens qui ont ouvert pour pas mal de groupes (comme The Exploited en novembre 2015, Mass Hysteria en Mars 2016 et d’autres dates à venir…), ils sont scéniquement très actifs multiplient les concerts. Ils en veulent toujours plus, ce sont clairement des bêtes de scène. Un concours de circonstance entre chance, bonne promo et talent. Enfin, dans le Hardcore, il n’y a pas de talent car si le génie, c’est « 1% de transpiration et 99% d’inspiration » selon Thomas Edison, le Hardcore c’est 50% d’alcool (ou l’alcool à 50%), 20% de violence, 30 % de transpiration et quand même 1% d’inspiration – bon, ça fait 101% au total, mais on va dire que l’inspiration ne compte pas. La formule magique d’Artweg, ou le cocktail explosif, c’est de mélanger ces proportions précises (bien sûr, n’oubliez pas le 1%, c’est le plus important) : ça donne, comme indiqué sur l’intitulé de leur nouvel et deuxième album, leur crédo : « Drunk’N High ». Quand on est bourré, tout est bon à prendre, mais quand on est sobre, il est clair que cette bouillie chaud bouillante rien n’a rien d’exceptionnel quand on a déjà écouté du Black Bomb A, Tagada Jones, Mass Hysteria, Psykup… ou encore à l’échelle internationale, il y en a tellement que je ne peux pas en citer un en particulier (bon allez : The Exploited, Biohazard, Agnostic Front, Madball, Sick Of It All, Terror,….).

D’ailleurs, tout comme Psykup, Artweg partage le chant en deux, entre Akonit et Mugen (avec un timbre plus grave que celui d’Akonit), alternant textes en anglais et français facilement compréhensibles et ce duo de voix se complète bien !

Artweg mêle Punk, Hardcore et Metal, ça donne de l’ « Artcore ». Comme tout groupe/album de Hardcore de nos jours, rare d’en sortir un d’exceptionnel : le plus important c’est de ce défoncer corps et foie en concert… et cet album remplit bien sa tâche avec des titres courts, efficaces, violents, énergiques, plein de sagesse et de non-sagesse, mais quand on est bourré, on pourrait nous raconter ce qu’on veut, on s’en fout, tant qu’on peut facilement chanter des refrains et foutre le bordel dans le pit. Néanmoins, l’effort sur l’écriture de textes sensés (presque politiquement engagés, en tout cas socialement engagés) est salué !

Mon top 3 : si vous, ou votre bière, êtes sous pression, « Under the Pression » vous décapsule violement tel un morceau hardcore/punk, le représentant parfait pour le style dominant dans cet album. L’instrumental et pseudo-interlude « Evolution » sort du lot par sa structure différente du reste (ça change un peu) sans oublier l’hymne de l’album « Drunk N’ high » qui envoie sacrément la pêche. Mais mon N°1 est « United for the Earth » dans le mid-tempo qui frôle clairement le Death à cause des riffs et du jeu de guitare moins banal sur certains couplets – oui, je sais : la honte, on n’a pas idée de préférer un titre comme ça dans un album qui secoue pas mal, mais bon j’assume !

Allez les voir sur scène, ils ont la niaque et vous en donnent !

 

P.S : Pour en savoir plus sur le groupe, voici l’inerview http://www.soilchronicles.fr/interviews/artweg

 

Tracklist :
1. Human Bomb
2. Tears from the Sky
3. The Witnesses
4. No Pain no Gain
5. Thanks for Nothing
6. Never Again
7. Evolution
8. Artweg
9. Drunk N High
10. Under the Pressure
11. Nobody Crushes Me Down
12. United for the Earth

Facebookhttps://www.facebook.com/artweg

Site officielhttp://artwegofficial.com/

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Artweg – Drunk’N High”

  1. pingback pingback:
    Posté: 25th Mar 2016 vers 23 h 50 min
    1
    Artweg | Soil Chronicles

    […] la sortie du deuxième album « Drunk’N High » (lire la chronique ici: http://www.soilchronicles.fr/chroniques/artweg-drunkn-high) du groupe parisien d’Artcore : Artweg, nous nous sommes entretenus avec Akonit (un des deux […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green