Communication de nos partenaires

Photos + report : Metalfreak

SC - Primal Fear 57 (Copier)

Je suis arrivé dans cette salle démesurée, respirant la sueur, le mal et l’acier, coup de metal !!!
Metallian Productions et RPO nous ont une nouvelle fois organisé une soirée 100% metal avec des groupes de qualité.
La veste à patche, le bracelet clouté et tout l’attirail du fan de heavy old school était de rigueur…
Tu m’étonnes : Existance, Riot V et Primal Fear, il y avait de quoi exciter le plus difficile des metalleux et, même si on ne peut pas dire que la salle était complètement remplie, c’est quand même 150 personnes qui se sont réunies un jeudi soir, score honnête sans être exceptionnel.

 

Existance :

Le groupe Oisien a dans son sang une haine meurtrière
Les poings serrés il n’a plus qu’une idée
Partir en guerre

SC - Existance 20 (Copier)

Une chose est sure, c’est qu’avoir la lourde tâche d’être le groupe d’ouverture pour chauffer une salle pour des groupes comme ceux qui vont suivre ne fait pas peur à un Existance qui jouit désormais d’une grande crédibilité au niveau du heavy metal hexagonal.
Toujours emmené par un Julian Izard au charisme indéniable parfaitement suivi par des musiciens talen-tueurs qui alternent riffs sauvages et poses qui ravissent tout photographe, le quatuor de Clermont nous a abreuvé d’un déluge de riffs pour quelques morceaux souvent speed que n’aurait pas renié les meilleurs références du genre parmi les groupes des années 80.

SC - Existance 40 (Copier)

Existance est une valeur sure en France et même au delà de nos frontières, la preuve étant donnée par le succès qu’ils rencontrent lors de leur tournée « Apocalypse over Europe » en compagnie des deux autres groupes précités.
Et en guise de dessert, le groupe nous offre une superbe reprise de « Gwendoline » de H-Bomb, groupe d’un Didier Izard parti trop tôt et trop jeune en juin dernier, comme un vibrant hommage d’un fils à son père, ponctué en fin de titre par un index levé au ciel prouvant une connexion encore bien réelle malgré la disparition.
Touchant !

SC - Existance 21 (Copier)

Setlist :

Heavy Metal Fury
Dead or Alive
We Are Restless
Breaking the Rock
From Hell
Gwendoline

SC - Existance 06 (Copier)

Riot V :

Tu vas en finir, Riot Riot Riot
Tu vas tout détruire, Riot Riot Riot

43 années de carrière pour un groupe qui ne compte plus un seul membre fondateur, le bassiste Don Van Starven arrivé en 1986 étant le plus ancien membre du groupe, 16 albums dont certains devenus cultes, et des prestations live remarquées.

SC - Riot V 27 (Copier)

Riot, sur lequel un « V » s’est greffé en 2012 après la disparition tragique de Mark Reale, dernier membre originel, et qui continue son petit bonhomme de chemin en nous envoyant régulièrement des albums de qualité.
Mais ce soir, pour le coup, le set s’est axé surtout sur deux albums, à savoir l’intemporel « Thundersteel » (« Flight of the warrior », « Johnny’s back », « Bloodstreets », « Thundersteel ») et le dernier « Armor of light » (« Victory », « Caught in the witches eye » et « Angel’s thunder, devil’s reign »), entrecoupés d’un extrait d' »Unleash the fire » (« Take me back ») et de deux titres qui datent des premiers albums : ainsi, quel plaisir d’entendre à nouveau « Swords and tequila » (« Fire down under« , 1981) ou « Warrior » (« Rock city« , 1977) !

SC - Riot V 16 (Copier)

Si le set de Riot V a été d’une précision et d’un professionnalisme exemplaire, on a eu l’impression que le groupe jouait en quelque sorte en pilotage automatique, avec une certaine froideur dans l’attitude. Pro, carré, mais sans ce petit-truc-en-plus qui dégage une réelle sympathie, sensation confirmée lors de leur passage (très) rapide au merch’.
Malgré tout, les voir – pour la première fois en ce qui me concerne, je n’ai jamais caché dans mes chroniques (ici ou ) mon adoration pour ce groupe – a été un pur moment de plaisir.
Je chipote un peu ? Un « Born in America » (même chanté par Todd Michael Hall au lieu du regretté Rhett Forrester), « Fight or fall ou « Riot » m’aurait définitivement plongé dans un orgasme auditif sans limites, mais c’est juste histoire de pinailler…

SC - Riot V 22 (Copier)

Setlist :

Victory
Flight of the Warrior
Johnny’s Back
Caught in the Witches Eye
Bloodstreets
Take Me Back
Angel’s Thunder, Devil’s Reign
Swords and Tequila
Warrior
Thundersteel

SC - Riot V 20 (Copier)

Primal Fear :

Écrasé par la vitesse, plus de quatre
Le leader, seul, va au taquet
Un être étrange atteint son subconscient
Son oiseau de fer pris par un géant
Double Bang, le voile noir

Vingt ans de carrière, douze albums dont aucun de mauvais, il est clair que le parcours de Primal Fear est pour le moins respectable.
Autant être honnête, je n’étais à la base pas venu pour eux, mais bien pour le groupe qui les a précédé mais bordel, ils m’ont littéralement retourné, au point que je me dévore les douze albums du groupe depuis.

SC - Primal Fear 27 (Copier)

Si le groupe a surtout axé son set sur le dernier album, encore tiède, sorti le 10 août dernier avec pas moins de six titres (l’intro éponyme « Apocalypse », « Blood, sweat and fear », « Hounds of justice », « The ritual », « Eye of the storm », « King of madness »), il a su aussi puiser dix autres morceaux issus de quasiment toute la carrière, emmené par un Ralf Sheepers on ne peut plus charismatique tout en voix et en muscles, des guitaristes de folie, un Mat Sinner explosif derrière sa basse et un batteur, bien qu’arrivé en 2015, qui frappe ses fûts comme un damné.
Pendant une heure et demie, Primal Fear nous a mis à l’envers avec un set combinant intensité et bonne humeur dans une ambiance des plus sympathiques, la bonhommie du chanteur y étant pour beaucoup.

SC - Primal Fear 33 (Copier)

Une baffe incroyable de la part d’un groupe que je voyais avec plaisir mais sans attente particulière sinon celle de passer un bon moment.
Implacable !

SC - Primal Fear 46 (Copier)

Setlist

Apocalypse
Final Embrace
Chainbreaker
Blood, Sweat & Fear
Face the Emptiness
Hounds of Justice
The Ritual
Under Your Spell
Nuclear Fire
Eye of the Storm
King of Madness
The End Is Near
When Death Comes Knocking
Metal Is Forever

Rappel :
Fighting the Darkness
Running in the Dust

SC - Primal Fear 38 (Copier)

Chasser de frime où te caches-tu ?
Ta photo nous hante la vue
T’as empoché un gros fardeau
(Metal)Freak ou pas (Metal)freak, c’était vraiment du pot

Grand bravo et merci à Metallian Productions et RPO… quant à moi, je voulais, à ma façon, rendre un petit hommage à Didier Izard en réadaptant quelques paroles de titres de H-Bomb (en Italique).
Rest In Peace, Didier, « Attaque » et « Coup de metal » ont beaucoup de titres qui ont bercé mon adolescence et que je me réécoute encore régulièrement avec une certaine nostalgie…

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green