Communication de nos partenaires

Amon Sethis

Le 24 juillet 2011 posté par Son

Les Grenoblois d’Amon Sethis se confient à Metalfreak pour leur premier album pour le moins passionnant…

1) Peux-tu présenter le groupe ?

Le groupe a été formé en juin 2007. A l’époque j’officiais encore dans le groupe HELLIXXIR, combo de heavy thrash. J’avais envie d’explorer de nouvelles choses. J’ai rencontré un batteur du nom de Raphäel FASCIO puis Olivier BILLOINT. J’ai proposé à Maurizio COLOMBO, un excellent bassiste avec qui je travaille sur un groupe de reprises du nom d’ERATO, d’intégrer le projet.

Après l’enregistrement du E.P. 3 titres « the legend of the seventh dynasty » en février 2009 nous avons décidé de nous séparer de Raphäel, qui est remplacé par Pierre DALBAN (MONKEY BIZNESS). Malgré nos recherches, nous avions du mal à trouver un claviériste. Nous avons eu la chance de rencontrer Stéphane fin 2009, qui a intégré le groupe dans la foulée.

2) Quelles retombées aviez-vous eues pour «The legend of the seventh dynasty» ?
3) Etaient-elles conforme à tes attentes ?

Les retombées ont été mitigées dans le sens où les gens ne sont plus forcément intéressés par la formule du E.P. 2 ou 3 titres et préfèrent juger sur un produit complet c’est-à-dire L’album (LP). Toutefois, nous avons eu des chroniques tout à fait positives et cela nous a permis complètement de se faire connaître dans la région Rhône-Alpes et de nous ouvrir des portes assez intéressantes. Côté vente, nous avons vendu quelques 150 CD’s de ce 3 titres qui, je le rappelle contient un titre bonus que nous retrouvons pas sur l’album ainsi que les deux premières versions des titres « amonsethis » et « servants of seth » ! Un peu de promo cela ne fait pas de mal !! (rires)

4) Amon Sethis a toujours un excellent accueil lorsqu’il joue à Grenoble, qu’en est-il dans les autres régions ?

L’accueil est vraiment super de la part du public quel que soit l’endroit on nous jouons et cela fait toujours plaisir. Ce qui est intéressant, c’est qu’au fur et à mesure des concerts, je me rend compte que, vu le concept-album, la musique atmosphérique et mystique que nous faisons, nous emportons véritablement le spectateur dans notre monde (à condition qu’il rentre dans notre univers): c’est pourquoi le public ne bouge pas forcément mais est plutôt attentif à ce que nous faisons…. Cela nous a d’abord frappé, mais le public venant nous voir à la fin de chaque concert nous disant avoir été transcendé par la musique que nous proposons, cela nous a donné les éléments de réponse…

5) « Part I : The prophecy » est un concept album, tu peux nous le raconter ?

Avant de vous résumer le concept-album, voici le synopsis que nous avons utilisé pour l’histoire d’AMONSETHIS :

Nous connaissons beaucoup de choses sur l’Egypte ancienne et la succession des 31 dynasties…Pourtant, entre 2150 et 2134 AV-JC, une période néfaste s’ouvre pour l’Egypte, une période de mystères dont on ne connaît pratiquement rien. La légende nous indique qu’il y aurait eu à la succession du trône 70 pharaons en 70 jours, indice de l’instabilité politique durant ces années… Aucune trace de cette fameuse VIIème dynastie n’a été trouvée, aucune preuve tangible ne nous permet de reconstituer ce fragment de l’histoire égyptienne… Et si tout commençait par la légende d’ÂMON-SETHIS…

En résumé, j’ai créée à partir de la pseudo-légende de Nitocris, dernière reine de la 6ème dynastie, l’histoire de la 7ème dynastie, n’ayant aucune référence historique et aucune trace concernant cette période obscure de l’histoire égyptienne. Nitocris aura deux fils, des jumeaux, dont l’un, manipulé par le grand-prêtre d’AMON et SETH Tenemrâ devient le pharaon AMONSETHIS dont le seul but est de faire revivre SETH sur terre…Le frère, laissé pour mort dans le désert, va tenter de contrecarrer leurs plans, guidé par l’œil d’HORUS…

La partie I – the prophecy se concentre sur la montée au pouvoir d’AMONSETHIS et l’énoncé de la prophétie maudite capable de faire revivre SETH sur terre… Un chouette programme !

6) Que ce soit pour les recherches historiques, tant que pour la composition, il a du se passer un laps de temps : quelles ont été les étapes entre le moment où vous vous êtes dit, on va créer le concept de Amon Sethis et « l’accouchement du bébé » ?

Tout d’abord, j’ai écrit et « pensé » ce concept d’Amonsethis il y a à peu près 10 ans lorsque j’étais en licence d’histoire. J’ai toujours été un féru d’histoire notamment d’histoire ancienne et donc égyptienne…J’avais donc commencé à écrire tout ceci en 2000. J’avais proposé ce concept pendant la période ou j’étais dans HELLIXXIR mais le projet n’avait pas été retenu. J’ai donc décidé de le garder pour moi et de le sortir le moment voulu. Après mon départ d’HELLIXXIR fin 2007 j’ai décidé que c’était le moment. J’ai peaufiné le concept le mieux possible et avec Olivier nous avons composé les titres de manière à faire ressortir toutes les ambiances du concept. Après la sortie du 3 titres en 2009, j’avais déjà quasiment toute l’histoire, restait plus qu’à composer la musique et à adapter, ce qui a été le cas de juin 2009 à juillet 2010. voilà !

Olivier (guitare) : concernant la composition, cet album nous a demandé un an et demi de travail depuis février 2009 date de l’enregistrement du CD 3 titres.

7) Cet album s’avère extrêmement fouillé et intéressant, mais également relativement complexe : cependant, il est assez facile d’accès, on ne perd pas le fil pendant les douze titres : comment avez-vous réussi à combiner ces deux aspects pour le moins paradoxaux, là où bon nombre d’autres concept albums sont des labyrinthes musicaux ?

Olivier (guitare) : je pense que notre grande force au niveau composition c’est que chacun puisse juger des riffs, ambiances et du morceau en général pendant sa construction. Chaque répète est enregistrée, cela permet de se faire une idée plus précise du rendu. A priori si les 5 sont d’accord c’est que le morceau est « écoutable ». Ensuite pour « garder le fil » nous avons essayé de conserver un certain lien musical entre les morceaux, au niveau tonalité mais aussi au niveau rythmiques, thèmes. Pour ceux qui écouteront attentivement, on retrouve cet aspect par exemple avec Pyramidion et… je vous laisse chercher.

8) Qui s’est chargé de la pochette ? Peux-tu me la décrire ? As-tu donné des directives pour sa création ?

J’ai en effet donné des directives à notre infographiste Frédéric Chorier qui a réalisé l’Artwork de l’album (il avait déjà officié sur l’artwork du E.P.). Il n’était pas vraiment partant pour ce genre de pochette mais le concept de l’album est tellement fort que cela s’imposait et c’est ça qui est intéressant : la pochette est donc effectivement volontairement sobre. Elle est en fait très symbolique. Le triangle est le symbole que l’on retrouve logiquement non seulement car il symbolise la pyramide égyptienne, mais pas seulement. La pyramide a 3 côtés. 3 côtés, 3 albums, 3 personnages forts.
Pour ce qui est des symboles, celui qui se trouve au sommet représente le dieu-serpent AMONSETHIS, personnage principal de ce premier album. A gauche, nous avons l’œil d’HORUS, celui qui va guider le héros ATERAVIS sur le deuxième album dans sa lutte contre le pharaon AMONSETHIS et empêcher les forces de SETH de revivre sur terre. Enfin le symbole à droite signifie en hiéroglyphe NITOCRIS, mère d’AMONSETHIS et d’ATERAVIS. Elle sera le personnage principal du 3ème album qui contera la genèse de l’histoire de la 7ème dynastie.

9) Le livret est chargé de petits symboles un peu partout, l’album se lit autant qu’il s’écoute ?

Complètement. Il faut voir le livret comme s’il on ouvrait l’ouvrage des textes des pyramides…Nous ne connaissons rien de la 7ème dynastie d’Egyptienne. AMONSETHIS l’invente en tenant compte de tout contexte historique et de toutes les références cette période (vie, société, religion…) J’ai déjà expliqué les symboles de la pochette, il convient d’expliquer le triangle à l’envers qui se situe en dessous du CD : les deux triangles superposés (avec celui de la pochette d’album) forment la croix juive, une manière de représenter les chants hébreux que l’on retrouve sur l’album. J’adore tous les petits indices qu’on peut retrouver dans un CD ou dans un film à la manière d’un David Lynch pour le cinéma ou d’un Frank Zappa pour la musique !!!!

10) Quel studio ? Quel producteur ? Et pourquoi ?

Nous avons enregistré au IK Studios à Grenoble. Aux manettes il s’agit d’Eddy DORIGNY qui a travaillé avec MALMONDE, SKINBLEED et INNERTY notamment. Il a déjà officié sur le 3 titres. Le mastering a été confié à Andy Vandette au Masterdisk Studios, autrement dit, une pointure. Il a travaillé avec les plus grands : Davdi Bowie, Slayer, Metallica, Porcupine tree, The beach Boys, Smashing Pumpkins, Radiohead…j’en passe et des meilleurs…Le résultat est complètement à la hauteur de nos attentes !

Track by track :

« Journey to ancient Egypt »
Olivier (guitare) : l’introduction de l’album, mise en place du concept, épique comme il faut.
– « Pyramidion »
Olivier (guitare) : le single radio FM de l’album,  facile à retenir, simple, efficace, refrain super, j’adore ce morceau.
– « Chosen by Re »
Olivier (guitare) : morceau 100% concept où les voix de Julien et Sofian énumèrent les noms des pharaons d’Egypte.
– « Amonsethis »
Olivier (guitare) : LE premier morceau composé par le groupe, de très bons souvenirs en réécoutant les repets et en suivant la construction du morceau. C’est un morceau assez complexe, pas mal d’ambiances, changements de rythme, le tout transcendé par les voix des différents invités.
– « Land of slaves »
Olivier (Guitare) : morceau bien Heavy, grosse rythmique avec une quinte à la basse (sur les conseils de John Petrucci himself dans une de ses vidéos, il n’y a pas à dire ça fait un son plus lourd). Composé avec les idées de Julien sur le tempo et l’image véhiculée par la musique.
– « The wait »
Olivier (guitare) : le morceau que nous avons mis le plus de temps à composer, nous avons beaucoup hésité sur la structure, la métrique, l’ambiance du morceau.
– « Servants of Seth »
Olivier (guitare) : morceau assez complexe malgré son aspect un peu repetitive, la mise en place n’est pas triviale, surtout en concert.
– « Isis, the breath of life »
Olivier (guitare) : Peu de choses dans ce morceau, beaucoup de place pour la voix et le clavier. J’adore ce morceau, la voix de Ma Sarah donne une dimension quasiment ésotérique au morceau sur la fin, génial.
– « Universal harmony »
Olivier (guitare) : un morceau de transition composé un peu comme une fin du morceau Amonsethis.
– « Horus »
Olivier (guitare) : morceau assez violent (guitare et voix) avec une ouverture après le 1er solo de guitare.
– « Pyramid’s book »
Morceau « carton » de l’album, l’occasion pour Enrik Garcia (Dark Moor) de poser un solo.
– « The prophecy »
Olivier (guitare) : Le morceau composé à distance, nous ne l’avons jamais joué tous ensemble, chacun a écrit ses partis et nous avons tout rassemblé au moment de l’enregistrement. De bonnes ambiances et la voix de Mick (Destinity) qui arrache tout dès le début.

11) On note qu’il n’y a pas de batteur « officiel » chez Amon Sethis : Pierre Dalban (Monkey Bizness) officie pourtant chez vous depuis le début, pourquoi ?

En effet. Il n’y a pas de batteur car c’était le choix de Pierre de ne pas intégrer complètement le groupe. A la base il devait simplement sur une tournée à l’époque avec HYDROGYN, tournée qui a été finalement annulée. Il nous a « dépanné » ensuite jusque-là sur les dates suivantes puis a accepté d’enregistrer ce part I – the prophecy. Nous sommes très contents du travail qu’il a effectué sur l’album et de ses prestations sur les dates pendant ces deux années… Désormais (et ça c’est une exclusivité !) nous avons un batteur officiel depuis quelques semaines, qui fera ses grands débuts en septembre pour les prochaines dates !

12) Bon nombre de groupes (Nile, notamment) ou d’albums (on peut parler de « Powerslave ») parlent de l’Egypte ancienne : à quel point ces références vous ont-elles influencées ou aidées dans vos recherches ?

Olivier (guitare) : j’ai écouté Nile il y a quelques années pour me faire une idée de leur musique, leur style est assez différent de ce que nous faisons, plus brutal, en tout cas ça joue. Personnellement je n’ai pas cherché à écouter d’autres concepts albums durant la phase de composition pour conserver un peu de « fraicheur ». Concernant Powerslave, c’est une autre histoire, mon frère avait acheté il y a longtemps la vidéo cassette de Live After Death d’Iron Maiden, on peut dire que j’ai baigné la dedans avant même de jouer de la guitare. Dave Murray et Adrian Smith… wow… sacré show avec les momies, le décor et… les collants rayés.

13) Parle-moi des nombreux guests sur l’album : quel a été leur rôle ? Ont-ils pris part à la composition ?

Tout d’abord, le rôle des guests a été primordial puisqu’il s’agit en outre d’un concept-album avec plusieurs personnages…L’album d’AMONSETHIS est une véritable histoire avec un fil conducteur et des personnages qui évoluent tout au long des chansons…Ils apportent leurs touches personnelles même si, par rapport au concept et à ce que j’ai écrit, c’est moi-même qui leur dictait l’ambiance à donner sur chaque morceau. Par exemple, pour Sofian ou encore pour Ma Sarah je leur ai demandé de traduire en hébreu et en arabe dialectique ou en kabyle tel ou tel passage que j’avais écrit…

14) Vu que cet album est une « part one », à quoi doit-on s’attendre sur la « part two » et d’éventuelles suites ? Est-elle déjà en cours de composition ?

Nous sommes déjà en cours de composition pour le deuxième volet. J’ai déjà plein d’idées !!!Tout ce que je peux dire c’est qu’il sera plus violent et direct avec toujours ces ambiances orientales…Il comportera une dizaine de titres…et un long morceau pour clôturer une partie de l’histoire !

15) Une tournée en prévision ?

Nous avons quelques dates de prévu notamment le 15, 16 et 17 septembre en haute-Savoie et en Suisse. Ensuite nous avons des dates en novembre à St Etienne, Paris, Marseille, Lyon et bien évidemment Grenoble avec des dates communes avec les groupes ABINAYA, WHISKY OF BLOOD et JC JESS.

Après nous sommes en préparation d’une tournée pour 2012 mais chuuut !!! C’est secret mais ça devrait être vraiment intéressant pour nous….

16) Je te laisse conclure.

Découvrez AMONSETHIS et faites partager au mieux notre musique, ce voyage initiatique et atmosphérique ne devrait pas vous laissez indifférent !!! Merci à tous ceux qui nous suivent et qui croient en nous ! A bientôt sur scène !!! Rendez-vous en septembre et novembre pour les prochaines dates !!!

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green