Communication de nos partenaires

Abysse

Le 31 juillet 2012 posté par celtikwar

Après un passage remarqué au Hellfest 2012 dans le cadre de la promotion de son premier album En(d)grave, Abysse, venu tout droit de la région de Cholet, commence à rentrer avec son post metal instrumental doucement mais surement dans la cours des grands. Rencontre avec Geoffrey, l’un des deux guitariste du groupe…

1/ Je suis Celtikwar du Webzine Soilchronicles et vous remercie d’avance pour le temps accordé. Est il possible de présenter brièvement Abysse pour nos lecteurs ?

Salut salut, Abysse est un groupe de 4 personnes : 2 guitares, basse, batterie. Vu qu’on aime la facilité, le commercial et qu’on chante super bien, on a choisi de faire du métal instrumental ! On a fait 3 démos, et c’est grâce à la dernière « Le vide est forme » (2 titres – 20 minutes) qu’on a vraiment commencé à se faire connaitre et là on a enregistré notre 1 er album en aout 2011 et qui vient juste de sortir.

2/ En(d)grave est sorti depuis un petit moment déjà, quel est l’accueil qui lui a été réservé ?

On a eu de très bons retours à notre grande surprise. On appréhendait pas mal l’accueil vu que c’était notre 1er long format, on a tout mis en œuvre pour que ce soit trop ambiant, trop chiant, trop répétitif, trop long… et visiblement ça le fait alors on est super contents ! Avec « Le vide est forme », on a eu beaucoup de « à voir ce que ça donne en format long » donc ça nous faisait un joli défi à relever.

3/ Maintenant que vous avez un peu de recul par rapport à la composition, voyez vous l’album différemment, y a t’il des choses que vous aimeriez modifier, ou que vous jouez d’une autre manière en concert ?

Pas vraiment, on prend vraiment le temps de composer nos morceaux pour avoir le moins de regrets possibles mais le recul impose toujours des mini-changements, mais c’est pas plus mal, ça donne une facette différente du morceau en live !

4/ Est il possible de nous toucher quelques mots sur l’artwork de l’album, que représente t-il pour vous ? Comme le titre En(d)grave d’ailleurs ? Ont ils une signification particulière ?

Les artworks sont réalisés à 100% par Sébastien, le batteur (hades-design.ultra-book.com/). L’artwork ne représente rien de précis en fait, on a fait une tâche de Rorschach pour laisser les gens imaginer ce qu’ils veulent autant à travers l’artwork qu’à travers nos morceaux. On est content de la pochette, on peut y voir plein de choses. C’était aussi le fait de laisser notre trace pour le 1er album. Après le titre de l’album c’est un jeu de mot entre Engrave qui correspond à l’aspect visuel et End qui signifie la fin d’une espèce animale qu’on a symbolisé par chacun des morceaux.

5/ Vous avez joué à l’ouverture du Hellfest, quelles sont vos premières impressions ?

C’était génial ! L’une de nos meilleures dates. Les conditions, le son, les lumières (Julien Borer nous a fait un super taf !). On s’attendait à avoir personne à 10h30 mais les gens arrivent en entendant le son et en fait la tente était quasiment remplie quand on a entamé les premières notes. Le public était réceptif alors ça nous a encore plus motivé à envoyer la sauce.

6/ Quels sont les retours que vous avez eus de votre prestation ?

Pas mal de retours sur facebook, des gens qui adhèrent à notre page et qui nous laissent un mot comme quoi ils nous ont découvert sur notre page web artiste du Hellfest ou le jour du concert et qu’ils ont trouvé ça super cool. Et ceux qui nous avaient déjà vu (notamment les potes) nous ont dit que c’était vraiment bien, le son était vraiment cool (chose qu’on appréhende beaucoup vu notre style) et que les lumières étaient superbes !

7/ Jouer devant tant de personnes, doit être appréciable non ? Enfin, surtout le concert fini non ?

Oui, rien qu’au début du dernier morceau, on s’est tous dit « déjà ! ». 30 minutes, c’est très court, on s’est donné à fond, on a aucun regret, c’était du pur plaisir de 10h30 jusqu’à 11H. C’était pas forcément le fait qu’il y ait beaucoup de monde qui était appréciable, c’est surtout que le public était très réceptif, à fond dedans, autant que nous même, ça gueulait entre les morceaux. En gros, on a vraiment hâte d’y rejouer !!


8/ Si vous aviez des conseils à donner pour un groupe qui ferait son premier Hellfest l’année prochaine ce serait ?

Y’a pas vraiment de conseils à donner. Une date au Hellfest n’est forcément pas une date comme les autres. Faut rien appréhender, ça peut que bien se passer étant donné l’ouverture d’esprit des festivaliers.

9/ Avez vous des plans pour une prochaine tournée ou quelques concerts ?

Non on y travaille, on cherche des premières parties, des tours supports mais pas facile à décrocher, les gens restent assez sceptiques vis-à-vis de notre style musical.

10/ Quels sont vos envies pour la suite?

Tourner, faire des dates cools, jouer dans d’autres festivals et commencer à se pencher sur un 2e album.

11/ Est il possible de nous faire un Track By Track de votre album, avec une petite phrase sur chaque titre, ce qu’il représente pour vous, une anecdote, enfin tout ce vous aurez envie de nous dire…

01. Eagle Of Haast / Ce titre est vraiment la transition entre « le vide est forme » et l’album, un titre long allant un peu dans tous les sens mais avec une ligne directrice bien présente. Malgré le fait qu’il soit ambiant, il est difficile à jouer en live. Pas au niveau technique, mais au niveau feeling, c’est une gros bloc qui nécessite beaucoup d’énergie et c’est un titre très tendu.

02. Ten Thousand Changes / On est très content d’avoir un faux blast sur ce titre, on se sent un peu black metal !

03. Mastodon / Notre première expérience de faire un titre court, rentre-dedans, incisif et parfait pour débuter un set !

04. Forest Monument / Le titre un peu rock prog psyché de l’album ! C’est un peu le « gentil » de l’album !

05. Sharp And Chrome / Le titre Stoner de l’album, on change d’accordage, on fait du gras, on s’essaye à de nouveaux styles. C’est un peu le lien entre entre la première partie de l’album plus soft et la deuxième partie un peu plus lourde.

06. Golden Life / titre très sombre et très mélancolique qui passe super bien en live malgré un interlude assez long. On est très fier d’avoir ce passage 2 guitares qui dure plus de 10 secondes !

07. Light For Wheke / des arpèges, des riffs bien métal, des passages softs… Un titre qui résume et qui clôt bien l’album. Pour ce titre, on a presque finis de le composer en studio tellement on était short au niveau timing. Je pense que c’est aussi une étape qui donnera la couleur du prochain album.

12/ Je vous laisse conclure

Merci pour l’interview, ça fait toujours plaisir de voir des gens qui s’intéressent à nous alors qu’on ne sait pas chanter.

Lire la chronique d’En(d)grave réalisée par Soil Chronicles ICI

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green